• Mardi poésie : les paysages

     ob_9c1c60_ob-8b13e0-ob-bf595f-ob-53a5fa-ob-0d3a1

     

     

    "On entend le miel qui s'usine

    Dans la lavande en pleine fleur,

    la garrigue en pleine chaleur, 

    la pinède en pleine résine.

     

    Là-bas, nos carrés, nos trapèzes

    de blé, devignes, de semis,

    nos vastes herbages soumis

    Où le cheptel placide pèse.

     

    Voici le château qui médite

    Entre ses tilleuls déférents,

    Les platanes sur quatre rangs

    Escortant l'entrée interdite.

     

    Voici l'église bien campée,

    Dans son village bien assis,

    Les clos naïfs, les bois précis,

    La paix tracée à coups d'épée.

     

    Voici ma place dans l'Histoire,

    Mon haletant petit instant

    Dans les espaces éclatants

    De bien-être respiratoire.

     

    Au loin la grand ville s'exalte

    Sous la pruine de l'été

    Et semble  tout à déguster

    Les émois d'une belle halte.

     

    Le siècle fait la chattemite,

    fourre ses griffes dans le foin,

    Y cache son regard chafoin

    Et ses ardeurs antisémites.

     

    La rivière a des gestes tendres

    Autour des biens incontestés

    Ici,  tout n'est qu'ordre et bonté.

    Dieu, d'en haut doit s'y laisser prendre."     Lucienne Desnoues

     

    Lucienne Desnoues est le pseudonyme de Lucienne Mogin, née Dietsch, poète.
    Petite-nièce du forgeron Desnoues qu’Alain-Fournier évoque dans Le Grand Meaulnes, elle est issue d'une famille de maraîchers et de charrons, vit son enfance à la campagne. Une certaine pauvreté la contraint d'arrêter ses études au Brevet élémentaire. Elle travaille comme secrétaire d’un avocat à Paris jusqu’à son mariage avec le poète et dramaturge belge Jean Mogin (fils de Norge) en 1947 qui l’amène à vivre à Bruxelles jusqu’en 1983.

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Août à 09:30

    Un poète que je découvre grâce à toi, le poème est magnifique. Merci.

    Bises et bon mardi

    2
    Mardi 7 Août à 10:18

    Je découvre sa filiation... je ne la connaissais pas.

    Bises et douce journée Gazou. Merci pour ce poème.

    3
    Mardi 7 Août à 10:58
    LADY MARIANNE

    je découvre ce beau poème et cette poétesse !
    une femme à l'honneur double bravo-
    elles sont souvent au deuxième plan comme en peinture etc-
    une belle recherche- merci beaucoup-
    bisous- belle journée-

    4
    Mardi 7 Août à 11:41

    Un délicat et très joli poème que je découvre ! bon mardi, bisous !

    5
    Mardi 7 Août à 13:13
    colettedc

    Un très, très bon choix, Gazou ! Je ne connaissais pas !

    Bonne poursuite de ce mardi ! Amitiés♥

    6
    Evy
    Mardi 7 Août à 14:34

    Beau poème bonne journée à toi bisous

    7
    lenez o vent
    Mardi 7 Août à 19:31

    Belle poésie

    Merci pour cette déécouverte

    Biisous

    8
    Mardi 7 Août à 21:39

    Merci pour ce poème ; bises Gazou 

    9
    Mardi 7 Août à 22:06

    beaucoup française et un peu belge  mais à la rime sonore qui dépasse toute frontière ! 

    amitié .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :