• Mardi poésie : Les beaux livres de Jacquette Reboul :

     

    " Je voudrais écrire des livres qui gorgent votre coeur de joie.

    Je ne sais pourquoi, au fond de moi,sourd inlassablement la tristesse.

    J'ai mal au monde comme on souffre de son corps;

    J'aspire à moissonner .pour vous le bonheur et à le lier en gerbes qui  craqueraient.

    Je ne trouve que des mots d'amertume et de détresse, des phrases de solitude.

    Et pourtant les beaux livres sont des fleurs de souffrance qui abjurent les larmes et défient le malheur en créant l'ordre de la beauté. Ils instituent la lumière.

    Et c'est sur des malgré qu'ils fondent nos raisons de vivre."

                                               Jacquette Reboul

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Février à 16:19

    tous, à un moment donné, il nous est arrivé de vivre cet amertume de l'âme, et parfois nous trouvons le chemin du bonheur, alors on le fait rayonner autour de nous  ...

    j'aime ses mots c'est déjà du bonheur !

    amitié .

    2
    Mardi 23 Février à 17:10

    L'écriture et par conséquent la lecture permettent souvent d’exorciser certain démons intérieurs.

    Bises et bon mardi

    3
    Mardi 23 Février à 17:37
    erato:

    D'écrire son mal être , c'est déjà un pas vers la reconnaissance de son moi intérieur et permet la progression vers le mieux être.

    Bon après midi Gazou

    4
    Mardi 23 Février à 18:47

    je ne connaissais pas cette poétesse ; en nous, la joie, la tristesse ; certains jours plus l'un ou plus l'autre. 

    Merci pour son poème. Bises

    5
    Mardi 23 Février à 19:10

    La beauté est un don et il est soufflé par l'inspiration... Que ce soit gai, ou triste, est secondaire. 

    6
    Mardi 23 Février à 21:21

    La lecture est une porte par laquelle peut se glisser autant d'amertume que de joie, l'écriture est son pendant...

    7
    Mercredi 24 Février à 09:57
    daniel

    Je trouve qu'elle n'a pas une vision très optimiste de la vie !

    8
    Mercredi 24 Février à 16:36

    Coucou Gazou

    Le contexte actuel n'encourage pas un optimisme insouciant.... Nous avons tous qq'un ou plusieurs personnes positives, mais pas pour la bonne cause, dans sa famille ! L'appréhension est chose normale lorsqu'on se trouve confronté à pareille situation... Je comprends la tristesse indéfinie de l'écrivaine... Le retour à une vie normale n'est pas pour demain, hélas ! Pourquoi se le cacher ? 

    Je souffre pour les miens, qui sont fort loin d'être à l'abri  et un optimisme béat de ma part leur serait une offense, tout de même ! Il faut savoir raison garder !
    "J'ai mal au monde..." est exactement ma perception .... Je rejoins par ce sentiment cet écrit au plus profond de moi ! 

    Magnifique extrait dont je te remercie Gazou.... 

    Bisous

    9
    Jeudi 25 Février à 07:21

    Un texte poignant, je trouve.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :