• Mardi poésie : la tendresse

    Il est des chants qui sont aussi des poèmes,

    ainsi la tendresse chantée par Bourvil

     

     

     On peut vivre sans richesse, presque sans le sou,

    Des seigneurs et des princesses, y en a plus beaucoup

    Mais vivre sans tendresse, on ne le pourrait pas.

    Non, non, non, on ne le pourrait pas.

     

    On peut vivre sans la gloire qui ne prouve rien,

    Etre inconnu dans l'histoire, et s'en trouver bien.

    Mais vivre sans tendresse, il n'en est pas question.

    Non, non, non, non, il n'en est pas question.

     

     quelle douce faiblesse, quel joli sentiment,

    Ce besoin de tendresse qui nous vient en naissant,

    Vraiment, vraiment, vraiment.

     

    Le travail est nécessaire, mais s'il faut rester

    des semaines sans rien faire, eh bien on s'y fait.

    Mais vivre sans tendresse, le temps nous paraît long.

    Long, long, long, le temps nous paraît long.

     

    Dans le feu de la jeunesse, naissent les plaisirs

    Et l'amour fait des prouesses pour nous éblouir.

    Oui, mais sans la tendresse, l'amour ne serait rien.

    Non, non, non, non, l'amour ne serait rien.

     

    Quand la vie impitoyable vous tombe dessus

    Qu'on n'est plus qu'un pauvre diable, broyé et déçu,

    Alors sans la tendresse d'un coeur qui nous soutient.

    Non, non, non, non, on n'irait pas plus loin.

     

    Un enfant nous embrasse, parce qu'on le rend heureux.

    Tous les chagrins s'effacent, on a les larmes aux yeux.

    Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu.

     

    Dans votre immense sagesse, immense ferveur,

    Faites donc pleuvoir sans cesse, au fond de nos coeurs,

    Des torrents de tendresse, pour que règne l'amour,

    Règne l'amour jusqu'à la fin des jours.


  • Commentaires

    1
    Marcel
    Mardi 16 Janvier à 11:49

    Cette chanson fait réellement partie de celles que j'apprécie le plus,

    et qu'il m'arrive fréquemment de fredonner!

    2
    Mardi 16 Janvier à 12:24

    je n'étonnerai personne en disant que j'ai lu le texte en le chantant !

    amitié .

    3
    Mardi 16 Janvier à 12:51

    Beaucoup de chanson de Bourvil étaient très poétiques, on n'en chante malheureusement plus beaucoup des comme cela !

    4
    Mardi 16 Janvier à 13:17
    LADY MARIANNE

    j'adore cette chanson pleine de tendresse !!
    si bien chantée par Bouvril !
    merci pour ta participation ! bisous-

    5
    Mardi 16 Janvier à 16:14
    Quel homme adorable ce Bourvil et comme ce texte lui va bien !
    6
    Mardi 16 Janvier à 18:37
    J'adore cette chanson et Bourvil.
    Tu as raison. C'est un magnifique poème !
    Bises et douce soirée.
    7
    Mardi 16 Janvier à 19:28

    C'est un très joli poème que je chantais en le lisant.

    8
    Mercredi 17 Janvier à 18:22

    Ah merci : j'adore ! allez donc chantonner des années après les chansons d'aujourd'hui comme on peut le faire avec celle-ci, qui est si belle et poétique !

    Bisous

    9
    Jeudi 18 Janvier à 08:32
    Edmée De Xhavée

    Toujours aimé cette douce chanson, et l'aimerai toujours d'ailleurs... c'est tellement vrai et simple! Merci Gazou

    10
    Jeudi 18 Janvier à 16:43
    daniel

    Cela me rappelle des souvenirs. Je le revois encore la chanter sur scène .

    11
    Jeudi 18 Janvier à 20:16

    quelle belle chanson ; j'entends sa voix fredonner et son sourire. Bises et merci pour ta carte bien reçue ; ton mari espère que tu seras contente de la lecture du livre. 

    12
    Vendredi 19 Janvier à 13:54

    Que j'aime cette chanson !!! Et je revois Bourvil... 

    Bisous Gazou

    13
    Dimanche 21 Janvier à 06:14
    J'aimais beaucoup Bourvil dans son rôle de chanteur. Et ce texte-ci est très émouvant.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :