• Mardi poésie : la rue

    Dans la rue

     

    Je vis dans la rue,
    Je partage mes journées,
    Entre le passage et la vitrine,
    Sous la pluie battante, glaciale,
    Sous le ciel noir, sombre ou étoilé.

    Je vis dans la rue,
    J’observe les passants,
    Sans cesse, se hâter, se presser,
    Tels des machines, mises en marche,
    Tels des automates, agités et bruyants.

    Je vis dans la rue,
    Je deviens une ombre,
    Devant cette arche cambrée,
    Avec pour toit, le vieux portique,
    Avec pour couche gelée, le marbre.

    Je vis dans la rue,
    Je vois leurs questions,
    Sans jamais s’arrêter et parler,
    Toujours prompts à juger sans jauger,
    Toujours afficher cette même affection.

    Je vis dans la rue,
    Je survis à l’indifférence,
    Avec pour seul ami, cet éclatant néon,
    Pour seul bagage, ce grand chariot vide,
    Pour toujours, rompre et briser le silence.

    Je vis dans la rue,
    J’ai oublié cette folie,
    Sans vraiment l’avoir apprivoisée,
    Ce cordial mal-être me tient compagnie,
    Cet intime malaise, devenu comme un ami.

    Je vis dans la rue,
    Je reviens de loin,
    Dans ce petit coin, à l’abri,
    Ici, je vis un peu, je suis presqu’en liberté,
    Là, j’existe un peu, je suis quasi un témoin.

    Nashmia Noormohamed, 2016


  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Juin à 08:15

    Ouah, il est FORT ce poème ! souvent je m'attarde à parler avec eux, leur offrir une cigarette à fumer ensemble (et quelques autres pour plus tard ) rompre ma course folle dans la vie pour rejoindre leurs ennuis qui tous sont différents de l'un à l'autre ... Dans quelle société vivons-nous qui permet cela ?

    amitié .

    2
    Mardi 19 Juin à 08:19

    Poème  coup de poing ! Poème de l'autre côté de la rue.... poignant et douloureux .

    Bonne journée

    3
    Mardi 19 Juin à 08:22

    Terriblement réaliste...

    4
    Mardi 19 Juin à 08:34

    Je suis d'accord avec Jackie.

    Merci pour ce poème partagé, Gazou.

    5
    Mardi 19 Juin à 09:56
    LADY MARIANNE

    un excellent choix, le même choix que tortue-
    un poème d'actualité- bisous du mardi- merci-

    6
    Mardi 19 Juin à 10:21

    Très beau poème pour ce mardi en poésie. C'est un excellent choix Gazou.

    Bisous

    7
    Mardi 19 Juin à 11:09

     Quel beau poéme , quelle belle trouvaille 

     triste la vie dans les rues  quand on y est obligé 

     

     bonne journée pour toi

    8
    Mardi 19 Juin à 11:33
    covix

    Bonjour, 

    Un poème, hélas, bien ancré dans notre monde, un uppercut pour ce monde d'indifférence.

    Bonne journée

    Bises

    9
    Mardi 19 Juin à 12:42

    Il y en a de plus en plus malheureusement et je crois que ce n'est pas près de s'arrêter avec tout ce qui nous tombe sur la tête ! cry Merci de ta visite chez moi

    Bises & douce journée

    10
    Mardi 19 Juin à 14:58

    Très émouvant ce poème que j'avais repéré, un hommage en quelque sorte au monde de la rue, bisous !

    11
    Mardi 19 Juin à 17:07
    colettedc

    Très bon choix, Gazou ! Réaliste et actuel !

    Bonne poursuite de ce mardi ! Amitiés♥

    12
    Mardi 19 Juin à 20:22

    c'est un beau et rude poème ; la vie dans la rue, de plus en plus, n'arrivent plus à s'intégrer dans la société (qu'ils soient un peu ou pas du tout responsables). Heureusement je connais quelqu'un qui a force de constance, persévérance a réussi à obtenir une carte de séjour, un travail, un appartement. (mais combien d'années dans la misère, dans une caravane ... même si vu sa gentillesse, il se liait avec beaucoup de gens).

    Bises et merci 

    13
    Mardi 19 Juin à 22:07

    Un très beau poème sur l'errance des sans abris 

    14
    Mercredi 20 Juin à 03:31

    Tellement de logements vides et tellement de gens dehors. Absurdité de notre société.

    15
    Mercredi 20 Juin à 12:37
    daniel

    Poignant! Emouvant ! C'est du vécu. Quelle chance j'ai d'avoir un toit. Quelle tristesse pour tous ces migrants  !

    16
    Mercredi 20 Juin à 21:05

    Emouvant, mais tellement réel ce poème.

    Il prend aux tripes.

    Bisous Gazou

    Aimée

    17
    Mercredi 20 Juin à 21:40

    Beau poème, la vie n'est pas facile dans la rue.

    Bonne soirée

    18
    Dimanche 24 Juin à 14:46

    Si difficile de vivre dans la rue...

    C'est un beau poème...

    Biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :