• Mardi poésie : l'écho des nuits de Jeannine Dion Guérin

     

     

     

     

    Pendant que nous tâtons du néant,
    château de plus en plus lointain

    l'ange qui prétend veiller nos nuits
    palpe la pulpe d'un verger sans étoiles

    On le devine moins par son aile
    que par le doigté du velours

    Il arrive qu'il accepte le détour
    et s'immisce en nos sommeils

    mais à peine apprécions-nous
    son essence qu'il frôle
    les paupières de l'éveil

    Et se fait la belle au petit jour,
    promesse aux lèvres ou prince
    charmant en esquive d'amour
                                 

                                 Jeannine Dion-Guérin (l'écho des nuits)

     

    Jeannine Dion-Guérin a exercé dans l'Éducation Nationale en tant que directrice d’école maternelle. Depuis sa retraite, elle se consacre entièrement à la poésie, au théâtre, à la radio. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages publiés en France et en Belgique, elle est notamment la créatrice du projet poétique international et de l’anthologie d’art Vincent, de la toile au poème, réalisés en 1990 sous le haut patronage de Léopold Sédar Senghor pour le centenaire de la mort de Van Gogh. Aimant les rencontres entre la poésie et les arts, plusieurs de ses recueils ont été illustrés par des peintres tels que Wilfrid Ménard1, Jacky Duyck2, Casimir Farley3, Marie-Geneviève Simon-Ballou4, Id Yakoubi...

    Son livre-CD Offre-moi ce oui...5 fait entendre sa propre voix accompagnée à la guitare par Alain Richou.

    En 2006, Jeannine Dion-Guérin a représenté la France à Bruxelles, lors de la commémoration de la Francophonie et du Centenaire de la naissance de Léopold Sédar Senghor, Journée organisée par l’Union européenne. Elle a reçu le Prix Léopold Sédar Senghor de poésie 20106.

    Si les poètes de prédilection de Jeannine Dion-Guérin demeurent Léopold Sédar Senghor et Guillevic, elle se réfère également à l’Oulipo et à Georges Perec avec qui elle a suivi un stage d’écriture.

    Comédienne, elle a longtemps participé aux spectacles d'Ermont-sur-Scènes au Théâtre de l'Aventure. Elle a créé et a animé régulièrement jusqu'en 2016 l’émission de radio « En vers et avec tous » sur idFM Radio Enghien, invitant poètes, peintres, écrivains, chanteurs, musiciens, médecins… Elle y a reçu, entre autres, Bruno Doucey, Michel Pourtois7, Michel Bénard8, Maurice Lestieux9, Michel Verna10 Jeannine Dion-Guérin a contribué au lancement des premières « Journées du Livre de Sablet» dans le Vaucluse 11 et y prend une part active chaque année. Avec Jacques Salomé, elle fut souvent membre du jury du concours littéraire organisé à l’occasion de cette manifestation par la bibliothèque de Sablet et Portique.

    Elle est membre de plusieurs associations et fréquente les cercles littéraires et poétiques parisiens et de la région parisienne, parmi lesquels la Société des Poètes Français le Club des poètes (fondé par Jean-Pierre Rosnay), ou encore le Mercredi du poète au François Coppée12 animé par Jean-Paul Giraux, au 1, boulevard du Montparnasse dans le 6e arrondissement de Paris.


  • Commentaires

    1
    liedich
    Mardi 5 Novembre à 10:25

    Bonjour Gazou. J'adore. Douce journée. l.

    2
    Mardi 5 Novembre à 11:17

    Pas mal pour les rêves!

    3
    Mardi 5 Novembre à 18:54

    voilà une poétesse à la vie bien remplie ... consacrée aux arts, qu'elle semble maîtriser avec volupté, le poème que tu nous soumets m'émeut très fort  comme un rêve qui s'étire ...

    amitié .

    4
    Mardi 5 Novembre à 20:43
    erato:

    Une artiste complète et dynamique!

    Belle soirée Gazou

    5
    Mardi 5 Novembre à 21:53

    un beau poème ; bises et bonne soirée.

    6
    Mercredi 6 Novembre à 09:04
    daniel

    Une vie bien remplie consacrée à la création. J'aime ce genre d'existence !!

    7
    lenez o vent
    Jeudi 7 Novembre à 08:57

    j'apprécie ce poême et la vie de son auteure

    Merci, bises

    8
    Jeudi 7 Novembre à 10:32

    Merci Gazou pour cette belle découverte

    9
    Mardi 12 Novembre à 12:46

    Il me semblait bien que ce nom ne m'était pas inconnu et je lis que cette poétesse est membre de la Société des Poètes Français. C'est dans le journal de ce cercle littéraire que j'ai pris connaissance de ses textes. 

    10
    Mercredi 20 Novembre à 10:52

    Je découvre grâce à toi.

    Merci pour le partage, Gazou.

    Bises et douce journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :