• Mardi poésie

    En souvenir de lady Marianne

     

                  Parfois les absents sont là

    Plus intensément là

    Mêlant au dire humain

    Ce fonds de gravité

    Que seuls

    ils sauront conserver

    Que seuls

    ils sauront dissiper

    Trop intensément là

    Ils gardent silence encore.

                                François Cheng


  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Mai à 20:18

    J'aime tout particulièrement François Cheng, Joli poème merci. Bises et bon mardi

    2
    Mardi 19 Mai à 21:19
    erato:

    J'aime beaucoup ce poème .

    Douce soirée Gazou

    3
    Mardi 19 Mai à 21:45

    Et le silence est parfois plus éloquent que la parole ! Ils sont là pour nous l'enseigner... Merci pour ce beau poème.

    4
    liedich
    Mercredi 20 Mai à 05:28

    Bonjour, je vous offre cette fin de nuit Madame...

     

    5
    Mercredi 20 Mai à 07:18

    ils gardent le silence et pourtant on ne cesse de les interroger ... 

    c'est leur absence qui nous en dit long ...

    amitié .

    6
    Mercredi 20 Mai à 09:15

    Ils sont là... et ils y restent, c'est bien.

    Bisous et douce journée.

    7
    Mercredi 20 Mai à 12:08

    C'est tout à fait vrai, les absents sont toujours là au creux de notre coeur et on ne les oublie jamais.

    8
    Mercredi 20 Mai à 14:14
    Renée

    Ils parlent parfois lors de nos sommeil mais le jour efface souvent les mots......Mais il sont stocké dans notre coeur...Bisous Gazou 

    9
    Mercredi 20 Mai à 20:25

    Ils étaient là et le seront toujours.

    Très beau poème

    Bisous Gazou.

    Aimée

    10
    Jeudi 21 Mai à 10:46
    daniel

    Pas besoin de parler: un frôlement, une sensation, une présence et parfois un signe !!

    11
    jeanne
    Vendredi 22 Mai à 09:40

    peut être dans le bleu...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :