• Maison à vendre

    Elle pourrait prendre sa retraite, nous dit-elle, mais elle hésite et prolongera probablement son travail

    de un ou deux ans.  Elle aime trop son métier qui lui permet de visiter de belles demeures et de rencontrer

    des gens avec qui elle n'aurait  pas de contact autrement.

    Elle travaille chez un notaire et c'est elle qui est chargée de faire l'estimation des maisons à vendre 

    et c'est elle qui les fait visiter aux éventuels acheteurs.

    Tout en marchant, elle nous montre les maisons où elle a procédé à la vente.

    Elle s'étonne un peu de constater que toutes les maisons qui lui plaisent à elle , elle arrive à les vendre

    aisément.   Elle nous en montre une qui, malgré plusieurs visites, n'est toujours pas vendue.

    - "Oh ! Je ne vais pas y arriver, je la trouve sans intérêt".

    Récemment, elle  est allée dans une maison  idéale tant son point de vue est magnifique, de plus la maison

    elle-même est pleine de charme...C'est la quatrième fois qu'elle est à la vente car, malgré cela,

    les précédents propriétaires  ont divorcé trois ou quatre ans  après avoir acheté  ...et ils l' ont revendue....

    Elle est à peu près sûre qu'elle va trouver de nouveaux acheteurs assez rapidement car cette maison-là,

    elle l'aime et elle sait admirablement faire partager son enthousiasme...

    Bien sûr, elle ne leur dira pas le pourquoi de ses ventes si rapprochées, cela pourrait jeter un froid...

    Et puis il n'est pas prévu, dans le contrat de vente, de vous informer sur le bonheur  ou la souffrance

    que les gens ont pu  connaître en ce lieu.

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Février 2014 à 14:49

    C'est vrai qu'il est rare qu'on aime habiter la maison d'un pendu ! On se demande parfois, c'est vrai, si les maisons ont une âme. Vaudrait mieux que non. Parce que les maisons du bonheur absolu ne sont pas si nombreuses que ça ! Moi aussi, j'ai prolongé mon métier de deux ans supplémentaires. J'aimais beaucoup ce que je faisais. Mais, faut bien un jour se faire une raison et laisser la place aux autres ... Bonne soirée. Florentin.

    2
    Mercredi 19 Février 2014 à 15:15
    durgalola

    je me souviens de notre ancien appartement ... il était marqué par la tristesse et le proprio avait du mal à le vendre ... nous avons aimé sa situation et finalement lui avons redonné de la joie ... nous avons su bien plus tard qu'une mamie y habitait malmenée par son petit fils...

    merci pour ce texte

    bises 

    3
    Mercredi 19 Février 2014 à 15:59

    c'est curieux tout de même tous ces divorces, il doit bien y avoir une explication

    quand je vois toutes les maisons qui sont à vendre dans le village, je me dis qu'elle ferait bien de venir faire un tour par chez nous, c'est d'un triste tous ces volets fermés!

    bises et bonne soirée

    4
    Mercredi 19 Février 2014 à 20:45

    Dans certains cas on dirait que les maisons restent habitées par la malchance.

    5
    Mercredi 19 Février 2014 à 22:46
    erato:

    L'enthousiasme est souvent communicatif.Bonne soirée Gazou

    6
    Jeudi 20 Février 2014 à 00:00

    il faut en vanter les mérites et non pas dire ce qui s'est passé dans les maisons pour arriver à les vendre

    7
    Jeudi 20 Février 2014 à 00:09

    mais c'est normal une maison c'est vivant et il faut que les propriétaires lui plaise...

    besos

    tilk

    8
    Jeudi 20 Février 2014 à 07:15
    Audeterrienne

    J'ai toujours aimé visiter des maisons.

    Ah les divorces, dur dur! Que de maisons sont vendues en dessous de leur prix ou au contraire pas vendues car les anciens époux ne se mettent pas d'accord sur le prix de vente. 

    Je me sentais mal dans ma maison du Lot (par contre j'adorais le terrain, c'est pour ça qu'on a acheté) jusqu'à ce que j'apprenne que l'ancien propriétaire s'y était suicidé. Eh bien sais tu que depuis je me sens mieux. Non je ne suis pas heureuse qu'il se soit suicidé, mais je sais et pour moi, savoir l'histoire des choses est primordial. Savoir que quelqu'un a été malheureux dans cette maison me donne encore plus envie que tout le monde s'y sente bien. 

    Je t'embrasse, j'aime les textes de ce style que tu nous donnes à lire.

     

    9
    Jeudi 20 Février 2014 à 07:46

    Oui, ces "gens" de l'immobilier, ils ont fort à faire : divorces, chômage, mutations ... Sans compter ceux qui déménagent une fois à la retraite, car ils n'ont pas assez de moyens pour entretenir leur maison ... Ou ils cherchent le soleil. La vie est moins stable qu'autrefois.

    10
    Jeudi 20 Février 2014 à 09:00

    Un texte qui, si on le lit entre les lignes, ouvre de nombreuses questions. La communicabilité de l'enthousiasme, l'âme des maisons et leur impact sur les habitants...

    11
    Jeudi 20 Février 2014 à 10:12

    On "vend" toujours mieux ce qu'on aime.

    Merci pour ce partage, Gazou.

    12
    Jeudi 20 Février 2014 à 20:27

    ah oui, si on savait tout, on serait inhibé !

    13
    Jeudi 27 Février 2014 à 18:35
    cathycat

    C'est vrai qu'il est tentant de croire que certaines maisons portent malchance ! mais c'est ne pas compter sur l'énergie positive des prochains propriétaires. Plus qu'à la superstition, je crois à une mauvaise série. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :