• Lui et Elle, blanc et noir

    LUI, plus il vieillit
    et plus il se réduit
    et il trouve normal
    de perdre de sa mobilité
    de perdre de sa taille
     de perdre de sa mémoire
    de perdre de son intérêt pour les choses
    et il s'achemine vers une vie qui ressemble à la mort
    mais qui est encore la vie
    et qui lui suffit
    Une vie tranquille , douce et tiède.

    ELLE, elle veut croître
    toujours
     jusqu'à la fin
    la fin de ce chemin
    sur cette terre ronde et sans fin.
    Elle veut bien perdre ses illusions
    Elle veut bien perdre ses limites
    Elle veut bien perdre ses malfaçons
    mais que toujours s'agrandisse son horizon
    et sa compassion.
    Que son coeur vibre, que son coeur chante,
    Que son goût de la beauté
    grandisse, s'affine et rayonne.

    Mais tout n'est pas si clair, si net..
    Il lui arrive à elle
    de subir avec violence la pulsion de mort.

    Et à lui il arrive aussi
    qu'un regain de vie
    lui redonne parfois le goût du changement
    et le remette en mouvement.

  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Décembre 2009 à 02:16
    en fait tout n'est pas si blanc et tout n'est pas si noir.
    il faut avoir bcp de courage pour continuer a vivre quand les handicaps
    s'accumulent
    besos
    tilk
    2
    Lundi 28 Décembre 2009 à 03:58
    Tout est en fait dans le moral , la motivation y est pour beaucoup dans le maintien de l'espoir et la force de lutter , toujours lutter jusqu'à la limite , jusqu'à l'instant final derrière lequel il y a une autre vie peut-etre plus heureuse
    3
    Lundi 28 Décembre 2009 à 08:15
    Ils échangent pour un moment leur rôle. 
    bonne journée
    clem 
    4
    Lundi 28 Décembre 2009 à 09:49
    Si tous les lui etaient ainsi comme ils y gagneraient en sérénité....
    5
    Lundi 28 Décembre 2009 à 09:57
    Vieillir ensemble, ce n'est pas toujours facile.

    Il arrive que l'on se contente de vieillir côte à côte...
    6
    Lundi 28 Décembre 2009 à 11:57
    Nous sommes des iles qui viellissent ensemble...
    7
    Lundi 28 Décembre 2009 à 14:14
    et parfois plus ou moins gris...
    8
    Lundi 28 Décembre 2009 à 14:14
    La vie n'est pas une longue ligne droite. Heureusement, cela permet de se croiser de temps à autre lorsqu'on est deux à marcher ensemble.
    9
    Lundi 28 Décembre 2009 à 15:35
    bien écrit tou cela !! bon lundi à toi
    10
    Lundi 28 Décembre 2009 à 16:32
    Très beau texte qui souligne notre ambivalence et ce formidable appétit de vivre malgré tout.
    Jackie
    11
    Lundi 28 Décembre 2009 à 17:57
    Vieillir c'est une adaptation parfois difficile.
    12
    Lundi 28 Décembre 2009 à 18:27
    Pas toujours simple...elle et lui...lui devient elle, elle s'identifie à lui, qui est qui ?
    ou et qui son elle et lui ? Bonne soirée Gazou !
    13
    Lundi 28 Décembre 2009 à 19:50
    vieillir ensemble se mettre à la place de l'autre !!! le comprendre dans la complicité la sérénité le véritable amour est présent!!!! je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année  !!!!bisous phil
    14
    Lundi 28 Décembre 2009 à 20:53
    j'aime ce texte car au fond nous sommes lui et elle - des moments nous croissons d'autres nous diminuons - le rire et les larmes s'entremêlent .. et la vie continue avec notre rendez vous inconnu - bises à toi
    15
    Lundi 28 Décembre 2009 à 23:29
    Juste pour un bonsoir...
    Jena
    16
    Mardi 29 Décembre 2009 à 00:09
    Texte magnifique par l'émotion qu'il suscite... On a envie d'habiter pour toujours "cette terre ronde et sans fin"... et l'on partage les espérances de ton personnage qui n'attend de la vie... "Que son goût de la beauté
    grandisse, s'affine et rayonne."

    Merci, chère Gazou, de ta visite à mon très ancien article... "Le désert de l'amour" de Mauriac a la force des chefs d'oeuvre... et je te recommande chaleureusement la lecture de "Pays natal" d'André Dhôtel et du superbe "Istanbul" d'Orhan Pamuk...

    Bises & toute mon Amitié à toi !
    17
    Mardi 29 Décembre 2009 à 18:42
    Je suis envoyée par Littorine , ce poeme me touche beaucoup ,il correspond à ceque je vis et ce n'est pas toujours facile!.Je ne connaissais pas ton blog , je vais y revenir m'y promener .Je vais recopier ce texte pour moi , si tu le permets .Bonne soirée Andrée
    18
    Mardi 29 Décembre 2009 à 22:24
    Et si elle essaie de rajouter un peu de vie dans ses années !!!
    19
    Mercredi 30 Décembre 2009 à 04:17

    Bon an , mal an, tant qu'il et elle forment un, ils continuent  le plus souvent come ils peuvent, avec les moyens du bord , à vivre les jours les uns aprés les autres.
    Bien souvent aussi, c'est l'amour de l'autre, la foi , l'espérence de l'eau delà qui les portent jusqu'à dernier souffle.
    Mais aprés quand lui et elle ne sont plus qu'un,la vie n'est plus du tout la même, peuplée de souvenirs et de l'absence de l'autre!

    Et c'est ainsi que va la vie! Au diapason!

    amicales pensées de nadine 

    20
    Mercredi 30 Décembre 2009 à 06:58
    Bonne journée, Nadine!
    Il nous faut nous réjouir de tout ce qu'on vit dans le présent même si certains aspects sont difficiles à vivre..et ainsi ne pas avoir de regrets !
    21
    Samedi 2 Janvier 2010 à 20:31
    Elle, si Elle savait comme je l'aime comme cela !!!
    22
    Maryse
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:51
    Ce sont souvent des vases communiquants. Tu es bien...Je suis mal.  Tu es mal... je suis bien. Les couples souvent sans s'en apercevoir s'adaptent, se façonnent, se construisent  pour ne pas se briser, en fait c'est de l'amour.

    Cela arrive souvent avec ma soeur jumelle. une façon de s'épauler. Bisous!  
    23
    Amine Lotfi
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:51
    Trés beau poeme qui resume on ne peut mieux la vie , cete vie qui n'est belle que de l'autre coté du mirroir bonne fete Amine Lotfi MOLINARI.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :