• Les délices de Tokio de Naomi Kawase

    Ce film est un conte plein de douceur et d'humanité.

    Notre voisine a emprunté ce DVD à la médiathèque et il lui a tellement plu qu'elle a eu envie de partager son plaisir avec nous

    Et, moi aussi enchantée, je l'ai porté à une autre voisine qui désirait le voir.

     Les Délices de Tokyo

    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19553297&cfilm=235589.html

     

    C'est la rencontre de deux personnes qui cachent un lourd secret:

    un marchand de dorayakis (pâtisseries traditionnelles japonaises qui se composent de  deux pancakes fourrés de pâtede haricots rouges confits)

    et une adorable mamie pleine de fantaisie et de générosité qui va le convaincre de l'embaucher, elle a le secret d'une pâte exquise et prépare les haricots confits à merveille et c'est elle qui va redonner vie à la petite échoppe en difficulté

    On y retrouve les thèmes favoris de Kawase : la beauté de la nature (les cerisiers en fleurs sont omniprésents),les secrets de famille, l'attention aux riens de la vie

    Le film a l'intérêt de rappeler les problèmes concernant la place donnée aux malades au Japon, et en particulier l’exclusion dont furent victimes les lépreux d’après-guerre.

     

    " Tout en menant ce récit avec simplicité et candeur, Naomi Kawase (Still the water) ne cesse d'y chercher matière à une élévation. Elle reste ainsi ­fidèle à l'élan de spiritualité qui parcourt son cinéma, mais trouve, à tra­vers le personnage de Tokue, une ­manière plus émouvante d'exprimer sa foi en des forces invisibles présentes dans notre monde quotidien. La spécialiste des dorayakis n'a pas son pareil pour recommander d'écouter ce que racontent les haricots rouges ou les feuilles de cerisier. Elle ouvre un chemin vers la grâce et la possibilité de surmonter les épreuves. Et Naomi Kawase nous fait, avec ferveur, passer d'une recette de cuisine à une leçon de vie." — Frédéric Strauss (Télérama)

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Mars à 20:24
    Toujours bon de diffuser cette philosophie de vie , possible que je le vois ...
    Amitié .
    2
    Dimanche 19 Mars à 20:25

    ainsi tu fais partie de ces dames qui organisent des réseaux parallèles dans la médiathèque du village, ce n'est pas bien du tout!!yes

    Il y en a aussi dans mon village si bien que certains livres mettent 3 ou 4 mois à revenir

    Ce doit être un très joli film mais je n'aime pas trop les haricots rouges confits

      • Dimanche 19 Mars à 20:34

        Ne t'inquiète pas, le livre reviendra à la médiathèque en temps voulu, soit 3 semaines après sa sortie

    3
    Dimanche 19 Mars à 20:31

    Ce doit être en effet un film très émouvant.

    4
    Dimanche 19 Mars à 20:52

    J'avais été tentée par ce film et ce que tu en dis, me fais encore plus envie. Surtout qu'en ce moment le cinéma se concentre le plus souvent sur les crimes et et la SF sans oublier le sexe ! Je vais essayer de le voir!

    5
    Dimanche 19 Mars à 22:18
    Edmée De Xhavée

    Sans dire que je le connais, j'aime assez le cinéma asiatique en général, sauf les films d'arts martiaux. J'aime leur sensibilité....

    6
    Lundi 20 Mars à 20:23

    ce doit être un film très sensible. Si je le trouve à la médiathèque, je l'emprunterais aussi. Bises

    7
    best essay writing s
    Mardi 17 Octobre à 13:44

    The film is interested in recalling the problems associated with the place given to patients in the country, http://bestresumewriting.services/ and in particular, the exception for lepers after the war.

    8
    Mardi 17 Octobre à 14:12

    merci pour votre commentaire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :