• Le tableau du samedi : Michel Girard

     

     

     

    Le peintre Michel Girard combat l'antisémitisme avec ses pinceaux

    Par J.M.Ogier, L. Landry @Culturebox
    Michel Girard a peint l'enfer dAuschwitz

    Michel Girard a peint l'enfer dAuschwitz

    © France 3 / Culturebox

     

     

     

    Le peintre Michel Girard est installé à Courseulles-sur-mer dans le Calvados. Il peint depuis longtemps les paysages de Normandie. Mais en 1973, un voyage à Auschwitz a bouleversé sa vie. Il est revenu chez lui avec la volonté de transcrire ce qu'il a ressenti sur place. Face à la recrudescence de l'antisémitisme il a décidé symboliquement d'exposer ses toiles devant la fenêtre de son atelier.

     

    "J'ai fait ma vie avec quelques tubes de couleur et des pinceaux" a coutume de dire Michel Girard qui est né en 1939 à Monluçon. Arrière-petit fils de Firmin Girard, un célèbre peintre ayant côtoyé Renoir et Monet, Michel Girard a commencé la peinture dans les années 60. 
    Depuis qu'il est installé à Courseulles-sur-mer, il peint avec un plaisir sans fin ces paysages de Normandie qui lui sont chers. 
    Il vit de sa peinture, soutenu par Paul Somemberg, un mécène juif qui, en 1973 l'a emmené à Auschwitz 

    Le voyage en enfer

    On a visité le camp, pièce par pièce; les cachots où les prisonniers étaient sur 1 m2 où on pouvait encore voir les graffitis faits avec leurs ongles. On se demandait : ça a existé? Oui, la réalité était là.

    Une visite qui a bouleversé Michel Girard. A son retour, il a peint l'horreur des camps dans un style inspiré de son maître Bernard Buffet.

    On voit sur le tableau que les visages ne sont pas grimaçants, ils sont résignés. J'ai essayé de rendre ce que j'ai ressenti.


    Reportage France 3 Normandie : L. Landry / C. Bézard / B. Munch
     


    Michel Girard a peint deux tableaux après sa visite du camp d'Auschwitz. Lui qui parcourt le monde depuis longtemps fait un constat inquiet : 
     

    J'ai vu au fur et à mesure des semaines venir une violence qui est insupportable parce que dans la vie on doit respecter certaines valeurs. Si on veut vivre ensemble, il faut respecter ces valeurs

    C'est pour cela que Michel Girard a mis en avant à la fenêtre de son atelier ces deux toiles témoins d'une histoire indélébile avec un mot manuscrit "Plus jamais ça".


  • Commentaires

    1
    liedich
    Samedi 16 Mars à 08:38

    "Plus jamais çà", cela est vrai et pourtant l'on sait aujourd'hui faire du plus sournois... Douce journée à Toi, mon Amie.

    2
    Samedi 16 Mars à 09:04
    Edmée De Xhavée

    C'est assez horrible et si ça envoie un message évident, ce n'est pas un tableau qui laisse rêveur mais cauchemardeur.

    3
    Samedi 16 Mars à 09:53
    LADY MARIANNE

    plus jamais ça--- je l'espère--
    toutefois sous certaines dictature la vie n'est pas une partie de plaisir-
    un tableau bien triste-- n'oublions pas-
    merci pour ta participation-
    bisous-

    4
    Samedi 16 Mars à 10:16
    alainx

    Œuvres étonnantes d'un peintre habituellement « classique » spécialiste des marines et natures mortes rappelant quelque peu Bernard Buffet.

    Lorsqu'on a visité ce genre de camp, le souvenir en reste indélébile. J'ai visité le Le camp de concentration de Natzweiler-Struthof , j'avais 16 ans. Je m'en souviens encore comme si c'était hier.

     

    Belle initiative d'espérance d'un « plus jamais ça » même si la formule est, hélas, sans cesse démentie par l'actualité. La bête immonde est un Phénix...

     

    5
    Samedi 16 Mars à 11:00
    eMmA MessanA

    Même si je suis bien persuadée que le devoir de mémoire est indispensable et que l'antisémitisme s'amplifie en ce moment, rappelant de terribles pans de notre histoire, je suis toutefois partagée sur le besoin de donner cette forme à ce rappel. Mais, je suis peut-être dans l'erreur. Peut-être faut-il bousculer très fort les esprits pour nous réveiller...

    6
    Samedi 16 Mars à 12:04

    Une poignante découverte Gazou, merci !

    Bises et bon weekend

    7
    Samedi 16 Mars à 12:24
    Yvette/

    C'est vrai que c'est terrible ce rappel à ce passé. Mais je suis du genre à faire l'autruche , je me cache la tête, dans le sens où je n'aimerais pas avoir ce tableau chez moi, c'est des coups à se flinguer .

    Plus jamais ça, non mais ça revient, alors...

    Bon samedi Gazou!

    8
    Samedi 16 Mars à 12:56
    Bonjour,
    Les images comme les témoignages peuvent servir de devoir de mémoire.
    Bonne journée !
    9
    Samedi 16 Mars à 14:18
    Plus que jamais il faut le rappeler :"plus jamais ça !" Et pourtant, vois comme cela revient ...
    Amitié solidaire .
    10
    Samedi 16 Mars à 16:03

    Tellement affreux ! Un tableau poignant

    Bisous Gazou

    11
    Samedi 16 Mars à 21:31

    C'est très dur à voir, mais comme un devoir de mémoire... merci du partage gazou

    12
    Dimanche 17 Mars à 13:26

    Bien triste mais ça prend au coeur bonne journée à toi bisous

    13
    Dimanche 17 Mars à 17:58

    C'est tellement triste. On ne doit jamais oublier cela. C'est une très belle œuvre, mais difficile à avoir chez soi.

    14
    Dimanche 17 Mars à 20:40

    On extermine des peuples chaque jour, hélas. L'Art est là pour tout ça aussi, pour empêcher l'oubli. 

    15
    Lundi 18 Mars à 07:46

    Un grand merci pour cette découverte. Vraiment, un grand merci.

    16
    Mardi 19 Mars à 11:59

    Et quand je pense qu'il y en a pour dire que tout cela n'est pas vrai...!!!

    Merci pour cette page et ce tableau, Gazou.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :