• Le mur traversé

     

    "Il y a des nuits sans lune

     

    des pays sans rivière

     

    et des yeux sans regard

     

     

     

    Il y a des chambres sans fenêtre

     

    Des villes sans lumière

     

    et des lèvres sans chanson

     

     

    Il ya des chemins sans village

     

    des matins sans clarté

     

    et des enfants sans pain

     

     

    Mais il y a une porte

     

    dans chaque mur

     

    à inventer à ouvrir

     

     

     

    Et derrière chaque mur

     

    une voix familière

     

    qui répète ton nom."         

     

     

                        Jean-Pierre Siméon

     



  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Avril 2013 à 08:37

    Un des poètes contemporains que je préfère. Il parle des hommes, des femmes, du travail, de l'amour, des enfants, de la nuit et du jour, avec simplicité et mystère, profondeur et amitié, sans oublier un petit rayon de lumière.

    2
    Lundi 22 Avril 2013 à 09:13

    Une belle méditation sur les "murs" que nous avons dans la tête.

    Bon lundi !

    Alain

    3
    Lundi 22 Avril 2013 à 10:04

    quand j'ai lu le titre, j'ai pensé au "passe-muraille", mais ce texte est bien interessant

    4
    Lundi 22 Avril 2013 à 10:36

    Bonjour

    Il commence avec le vague à l'âme...et puis tout doucement il s'éclaire un peu.... pour bien arriver... un peu comme certains psaumes...

    Sincèrement

    jean

    5
    Lundi 22 Avril 2013 à 11:12

    J'aime énormément ce poème... Merci, Gazou.

    Passe une douce journée.

    6
    Lundi 22 Avril 2013 à 15:52

    Un texte dont je ne connais pas l'auteur mais j'aime ce rythme et puis toujours cette lueur au bout du tunnel. 

    7
    Lundi 22 Avril 2013 à 22:03

    Un poème magnifique, la tristesse cède la place à l 'espoir .Bonne soirée Gazou

    8
    Lundi 22 Avril 2013 à 23:41

    mais derrière ue porte il y a bien des secrets

    9
    Mardi 23 Avril 2013 à 02:11

    Une belle réflexion,pas toujours facile de faire tomber certains murs.

    10
    Mardi 23 Avril 2013 à 08:28

    juste le savoir !

    11
    Mardi 23 Avril 2013 à 09:29

    merci pour vos gentilles paroles, c'est encourageant

    Bonne journée Aïcha!

    12
    Mardi 23 Avril 2013 à 09:34

    Moi aussi, j'aime bien son écriture et ce rythme ...

    13
    ABC
    Mardi 23 Avril 2013 à 13:28

    Les murs peuvent aussi avoir quelques fenêtre...

    14
    Mercredi 24 Avril 2013 à 21:48

    Magnifique poème, merci Gazou, j'aime ce poète

    15
    Mercredi 1er Mai 2013 à 17:29

    Je suis heureuse qu'il te plaise !

    16
    Aïcha
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:13

    Merci Gazou.

    Votre blogue est un jardin où je viens me reposer l'esprit ; j'y trouve à chaque lecture, fleurs d'espoir et arbres de sagesse. Que Dieu vous bénisse.

    17
    catherine2
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:13

    il y a des matinées douces

    des jardins enchanteurs

    et des mots grands ouverts sur la vie

    18
    Coline
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:13

    Ce poème m'émeut infiniment .. Je trouve aussi très douces les lignes de Catherine 2 . Merci à vous , Gazou et les "Autres" :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :