• Le mime Marceau

    Ce  matin,je me réveille en me demandant ce que je vais écrire sur mon blog...J'ouvre l'ordinateur...Surprise !L'administration est en dérangement ou en réamènagement,je ne peux accéder à mon blog...Il faut  attendre !je vais faire une petite ballade...Je songe aux paroles de Osho et aux commentaires qu'elles ont provoqués...Combien il est difficile de se comprendre avec des mots ; les mêmes mots ayant un sens différent pour chacun...Peut-être;le mime Marceau arrivait à une communication plus fine rien qu'avec ses gestes et son regard...On dit que lorsqu'il rencontra Charlie Chaplin (Et Dieu sait s'ils avaient envie de se rencontrer ces deux -là),ils se sont simplement regardés longuement,ils n'ont pas échangé un seul mot,ils se sont tout dit avec les yeux...Pourtant,si imparfaits soient-ils,les mots nous sont bien nécessaires...Pour qu'ils gardent toute leur saveur,peut-être faut-il les assaisonner de beaucoup de silence !
       Pour en revenir au mime Marceau,j'ai recueilli quelques témoignages qui m'ont touchée:
                                                  "  Il disait en silence
                                                    il réchauffait le froid
                                                    il laisse la scène au brouhaha"   Arevako
    "Il était le silence incarné,le silence parlant du corps dans les blancs du visage..Au point qu'on ne se souvient pas même de sa voix,et s'il en avait une..Et pourtant quel langage que le sien !Troublant,drôle de tristesse,presque effacé,diaphane,d'une poésie lente..Les vies qu'il mimait étaient tenues comme sur un fil.Des vies d'oiseaux muets et hésitants.Des questions sans réponses....Il ne bavardait pas avec son corps,c'est un peu de son âme qui passait.Mais voilà déjà trop de mots pour celui qui n'en avait nul besoin."    Bruno Frappat   


  • Commentaires

    1
    Mardi 25 Septembre 2007 à 15:38
    La parole de l'homme est à mi-chemin entre le silence des Dieux et le mutisme des animaux -inconnu-
    2
    Mardi 25 Septembre 2007 à 17:38
    J'ai eu la chance d'assister à un spectacle du mime Marceau, il y a longtemps, et ce souvenir est aigu. Il savait créer des poèmes, juste comme ça par un geste harmonieux et simple, et j'étais là béate à entrer dans ce monde qu'il donnait à voir... c'est vrai que les mots sont insuffisants parfois, ou qu'on ne les trouve pas, ou bien qu'on est en-dessous de ce qu'on veut dire, ou en dessus et on reste incompris. Sa gestuelle était claire et m'a emportée dans quelque chose d'indicible.
    3
    Mardi 25 Septembre 2007 à 19:27
    comme promis, tu trouveras sur mon blog la page faite spécialement pour les enfants. bises : )
    4
    Mardi 25 Septembre 2007 à 20:36
    merci moony et merci polly pour ton témoignage,j'aurai beaucoup aimé le voir
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :