• Le café Joyeux

     

    Le café Joyeux ...Là où on est servi avec le coeur?

    Est-ce que cela ne vous donne pas envie de vous arrêter ?

    Si j'étais à Paris...C'est sûr, j'irai...Et vous? 

    Lisez l'article

     

     

    Le café \"Joyeux\" où travaillent 20 serveurs et cuisiniers autistes ou trisomiques.

     

    Installé au 23 rue Saint-Augustin, le café Joyeux est une nouvelle adresse de restauration rapide à Paris. C'est surtout un état d'esprit revendiqué par l'équipe, entièrement composée d'une vingtaine de serveurs et de cuisiniers trisomiques ou autistes. Le commerce ouvre cette semaine, et tout le monde est déjà au travail. En salle, Mathilde "prépare les cafés, les sandwichs et on donne aux clients". La jeune femme fait face aux conditions d'un vrai restaurant. "On est fatigués quand il y a beaucoup de monde", reconnaît-elle.  

    En cuisine, Charles s'occupe à éplucher des pommes pour préparer une tarte. "Il y a une belle ambiance et c’est magnifique. C’est la première fois que je travaille en cuisine. Je suis content. C’est un métier qui me plaît", assure-t-il.

    J'espère une embauche en CDI, ce serait bien pour moi,  dit Charles, employé au Joyeux

    Joyeux est fondé par l'entrepreneur breton Yann Bucaille Lanrezac, sur le modèle d'un premier commerce du même type à Rennes. "Cette idée c’est la rencontre avec un jeune garçon autiste qui m’a demandé du travail, je lui ai dit non, se souvient l'entrepreneur. Depuis ça m’a beaucoup travaillé. Je me suis creusé la tête pour trouver une solution pour proposer du travail à des personnes en situation de handicap mental ou de troubles cognitifs."

    Yann Bucaille Lanrezac veut démontrer qu'agir pour changer le regard de la société sur les personnes handicapées peut rimer avec professionnalisme. "J’attends d’eux – et c’est ce qu’ils attendent aussi - de démontrer qu’ils sont des experts dans la restauration. Ils veulent montrer qu’ils sont capables de faire ça", insiste le patron. les commandes. (BRUNO ROUGIER / RADIO FRANCE)


  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Mars à 14:17
    eMmA MessanA

    Merveilleuse initiative. J'ai vu ce reportage sur France2 récemment...

    2
    Evy
    Vendredi 23 Mars à 14:24

    Une bonne idée bonne journée à toi bisous

    3
    Vendredi 23 Mars à 14:36

    c'est vraiment fantastique, j'avais vu un reportage sur cette initiative. Un grand bravo

    4
    Vendredi 23 Mars à 14:38
    LADY MARIANNE

    quelle bonne idée ! et une bonne action !!
    ils ne peuvent que s'épanouir en travaillant-
    bravo à tous !
    bisous-

    5
    Vendredi 23 Mars à 16:56

    j'avais vu à la télé ; c'est une bonne initiative. Il existe également des ESAT  (établissement de service et d'aide par le travail) ; que ce soit en restauration, jardins bio, et différentes activités.  Merci pour cet  article ; il existe des initiatives et c'est bon d'en parler. Bises 

    6
    Vendredi 23 Mars à 18:51
    Edmée De Xhavée

    Oui, je trouve l'initiative charmante et utile, donner un sens à tout, au handicap qui ne coupe plus du monde, aux clients qui acceptent de faire partie justement d'un monde plus vaste...

    7
    Vendredi 23 Mars à 19:09

    Excellente initiative.

    En amont, ma fille travaille comme monitrice dans un centre pour jeunes handicapés.

    Elle s'occupe du module cuisine.

    Tous les jours, accompagné dans le travail par 7 jeunes handicapés, ils font la cuisine pour les 65 personnes du centre.

    Nous même faisons travailler avec un moniteur de jeunes handicapés pour le travail le plus important du jardin : Taille de haie et ramassage de feuilles mortes.

    Ce sont tous des jeunes attachants, qui aime venir et faire leur travail....Bien sur, je les gâte a 10h30 et a 15h15....Les heures pour se détendre...

    Tous ont leur salaire a la fin du mois.

    Ce café joyeux...Je reste très émue devant de telles initiatives.

    Bisous Gazou

    8
    Vendredi 23 Mars à 20:19

    C'est une très belle initiative, bravo.

    9
    Vendredi 23 Mars à 21:41

    le tout en tout réside en la confiance ressentie par un individu qu'il soit handicapé ou non, notre société a trop souvent mit l'élitisme au goût du jour, à tort, car tout être a le désir d'être utile et reconnu comme tel ! bravo à ce genre d'entreprise qui prouve combien l'étiquette ne vaut rien à côté de l'humain !

    amitié .

    10
    Samedi 24 Mars à 09:11

    C'est vraiment chouette !

    Si j'en ai l'occasion, j'irai, évidemment !

    Bises et douce journée.

    11
    Samedi 24 Mars à 09:52
    daniel

    Quelle belle initiative. Il faut que j'y aille !!

    12
    Samedi 24 Mars à 13:50

    C'est un bel échange, les différences dans ce cas-là, de quels côtés sont-elles? 

    13
    Samedi 24 Mars à 14:59
    covix

    Bonsoir, 

    C'est une belle initiative, il n'y a pas de raison de laisser sur le côté les personnes dans le handicap, je me souviens de deux émissions de radio, chacunne deux heures, faites par des ateliers de l'Hôpital Saint Jean de Dieu à lyon, nous les avions reçu dans le studio, inoubliable moments d'une grande générosité par ces personnes.

    Bonne journée

    Bises

    14
    Mardi 27 Mars à 19:05

    Bonsoir Gazou,

    C'est une très très belle idée, qui, j'espère, ne s'arrêtera pas là ! Habitant Paris, c'est sûr et certain que j'entrerai au Café Joyeux (quel joli nom, en plus !). 

    Yann Bucaille Lanrezac a d'abord eu le réflexe qu'ont la plupart des employeurs, mais lui, au moins, a réfléchi et, surtout, a agi pour permettre cela. Dans une société qui fait très peu de place aux handicapés, franchement, je m'en réjouis.

    Belle soirée.

    Fabrice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :