• La trop fragile

    Elle s'était réveillée et elle s'était crue guérie...

    Pas de douleur ni aux genoux, ni à la nuque, pas mal au dos, pas mal à la tête...Mal nulle part...

    Elle respirait paisiblement, elle ne toussait plus...

    Dehors , le soleil s'annonçait déjà...

    En fin de matinée, elle se dit qu'il fallait profiter de cette journée superbe.

    Elle prit bonnet, gants et cache-nez, accessoires qu'elle oubliait régulièrement auparavant, mais elle se savait fragile et ne voulait pas tenter le diable....

    Il y avait du soleil mais il y avait aussi du vent, beaucoup de vent...C'était plaisant quand le chemin était protégé par de grandes haies mais la marche devenait plus malaisée dans les passages ventés et ce fut un soulagement quand elle aperçut la maison tout en haut du chemin...Elle allait pouvoir se reposer et, dans un moment, tout irait bien à nouveau... Du moins, elle l'espérait.


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Octobre 2016 à 11:08
    eMmA MessanA

    En prenant soin de toi, tu prends soin de nous, fragilités et forces réunies...

    2
    Lundi 24 Octobre 2016 à 12:37
    TooTsie22

    Ah oui le fameux "silence du corps" qui nous dit que tout va bien et qu'il faut en profiter!!

    3
    Lundi 24 Octobre 2016 à 12:52
    Edmée De Xhavée

    L'impatience qui se fie aux apparences, aux signes "qui n'indiquent rien côté danger"...  Patience, patience!

    4
    Lundi 24 Octobre 2016 à 14:22

    C'est joli rêve que l'on fait parfois les matins de soleil...

    5
    Lundi 24 Octobre 2016 à 14:40

    Quelle anxiété dans ce portrait où, malgré toutes les précautions prises, l'idée de se sentir bien n'est encore qu'à l'état d'espoir !

    6
    Lundi 24 Octobre 2016 à 15:12
    LADY MARIANNE

    c'est bien d'avoir mal nulle part même pour une fois-
    c'est loin--- ça remonte à plus de 30 ans--
    bisous du lundi-

    7
    Lundi 24 Octobre 2016 à 17:50

    Nos corps sont par nature fragile. L'illusion est de croire qu'il ne le sont pas.

    S'en rendre compte est lucidité. Alors si "elle" perçoit cette fragilité ... c'est bien, ça lui permet d'être prudente.

    8
    Lundi 24 Octobre 2016 à 18:27

    je la vois bien sur le chemin, l'envie de grand air est toujours si présente que l'on ne veut pas se laisser mener par la fragilité de son corps

    9
    Lundi 24 Octobre 2016 à 19:49
    cathycat

    Une grimpette avec du vent a de quoi mettre raplaplat... Un peu de repos, une bonne tasse de thé et c'est reparti ... plus doucement !... Il ne faut pas présumer de ses forces non plus. Bisous Gazou

    10
    Lundi 24 Octobre 2016 à 21:21
    erato:

    Connaître la fragilité de son corps et lui offrir quand même avec prudence une évasion dans cette journée ensoleillée. 

    Bonne journée Gazou

    11
    Lundi 24 Octobre 2016 à 22:47

    reprends ton énergie. Moi, aussi, un peu comme toi et aujourd'hui, un temps super humide. Merci pour ta visite. Bises 

    12
    Mardi 25 Octobre 2016 à 16:21
    Daniel

    Il faut parfois se forcer mais on se dit que c'est pour notre bien....Je connais....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :