• La petite impératrice

    " Elle était en réalité bien plus qu'une souveraine ou , pour mieux dire, ellétait tout autre chose.

    Elle ne régnait pas, elle n'avait jamais recouru à la force ou fait usage de son pouvoir,

    elle ne donnait aucun ordre, ne jugeait personne et n'intervenait jamais

    et n'avait jamais besoin de se défendre contre un agresseur,

    car l'idée ne serait venue à personne de se soulever contre elle ou de l'attaquer.

    DEVANT ELLE, TOUTES LES CREATURES ETAIENT EGALES.

    Il suffisait qu'elle fût là, mais elle avait une façon particulière d'être là :

    elle était le noyau de toute la vie du Pays Fantastique.

    Et chaque créature, qu'elle fut bonne ou mauvaise, belle ou hideuse, gaie ou sévère, folle ou sage,

    tout le monde, sans exception, n'était là que grâce à sa présence à elle.

    Sans elle, rien ne pouvait subsister, pas plus que ne pourrait subsister

    un corps humain qui n'aurait plus de corps.

                                             Michaël Ende (Le pays sans fin)


  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Avril 2014 à 14:51

    Un texte que je ne connaissais pas. On ne vit que selon la présence ou pas de cette âme. La première âme ? 

    2
    Vendredi 11 Avril 2014 à 14:53

    Très joli conte un fantastique... quoique, j'ai connu quelqu'un un peu comme cela, quand elle était présente, toutes créatures devaient s'incliner, je me suis rebellée et j'ai été bannie...

    3
    Vendredi 11 Avril 2014 à 15:47

    Oui, un texte qui n'est pas ordinaire...
    Jean

    4
    Vendredi 11 Avril 2014 à 17:33
    durgalola

    il y aussi l'histoire sans fin.

    bonne journée ensoleillée

    bises 

    5
    Vendredi 11 Avril 2014 à 19:12

    c'est un texte étrange, une existence entière à ne jamais intervenir en quoi que ce soit, ça doit être reposant

    6
    Vendredi 11 Avril 2014 à 21:18

    Un personnage déstabilisant!

    7
    Samedi 12 Avril 2014 à 06:56
    Jackie F

    Etrange personnage...


    Très bon week end

    8
    Samedi 12 Avril 2014 à 10:39

    durgalola a raison c'est "L'histoire sans fin", un plaidoyer pour l'imagination, le rêve, la fantaisie. Une certaine forme de spiritualité dans le texte que tu présentes là.

    9
    Samedi 12 Avril 2014 à 12:11

    une personne bien étrange

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :