• L'écriture

    "L'écriture est une bohémienne qui campe chez moi à intervalles réguliers qui part sans me prévenir.

    C'est son droit. C'est le droit élémentaire de ceux que j'aime de me quitter sans aucune explication,

    sans raisonner leur départ, sans prétendre l'adoucir par des raisons qui seront toujours fausses.

    Ceux que j'aime, je ne leur demande rien.

    Ceux que j'aime, je ne leur demande que d'être libres de moi et de ne jamais me rendre compte de ce qu'ils font

    ou de ce qu'ils ne font pas, et, bien sûr, de ne jamais exiger une telle chose de moi.

    L'amour ne va qu'avec la liberté. La liberté ne va qu'avec l'amour."

                                 Christian Bobin ( L'épuisement)


  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Mai 2015 à 15:49
    LADY MARIANNE

    un joli poème  qui demanderair à être analysé --
    beau partage - bon aprem !! bise s!!

    2
    Mardi 5 Mai 2015 à 16:54

    Tiens tiens! L'écriture est une bohémienne dit M. Bobin... Et pourquoi "l'épuisement"??? 

    Bon, je vais le relire car je suis quand même d'accord avec sa conclusion. yes

    A bientôt!

    Gigri

    3
    Mardi 5 Mai 2015 à 22:04

    j'aime beaucoup cet écrivain ... 

    bises

    4
    Mardi 5 Mai 2015 à 22:49
    erato:

    Un très beau texte .

    Bonne soirée Gazou

    5
    Mercredi 6 Mai 2015 à 07:26

    oui c'est vrai, écrire, ça va, ça vient - c'est comme ça.

    6
    Mercredi 6 Mai 2015 à 09:01

    Bonjour,

    Joli texte qui invite à la réflexion.

    Bisous ♥♥

    7
    Mercredi 6 Mai 2015 à 09:26

    Oui, j'aime bien surtout la dernière phrase...

    Amitéis

    Jean

    8
    Mercredi 6 Mai 2015 à 09:35
    Daniel

    C'est le véritable amour. Point de possession, le respect de l'autre dans toute son intégralité. 

    9
    Mercredi 6 Mai 2015 à 15:19

    C'est très juste!

    10
    Mercredi 6 Mai 2015 à 16:54

    de belles paroles

    11
    Jeudi 7 Mai 2015 à 07:35

    L'écriture est un don, comme chanter juste ou savoir tenir un pinceau.


    Seulement, chanter juste est un don qui demeure, alors qu'écrire ne va pas toujours de soi.


    C'est un don lié à notre intériorité, à notre inspiration. Quelque fois, l'écrivain se sent sec.

    12
    Jeudi 7 Mai 2015 à 17:16
    Comme toujours, c'est un bien joli texte.
    Merci pour ces réflexions, Gazou.
    Passe une douce soirée.
    13
    Vendredi 8 Mai 2015 à 07:40

    Ce texte lu dès le matin, comme ça, des parfums d'amour et de liberté...

    14
    lenez o vent
    Samedi 5 Septembre 2015 à 12:49

    écris, c'est enrichissant

    merci Gazou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :