• L'Arbre-serpents de Niki de saint Phalle

     
     
    Pour une fois, ce n'est pas un tableau mais une sculpture...
    J'ai vu le jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle, en Toscane, il y a 3ou 4 ans, et j'en garde un souvenir inoubliable.
    Et c'est pourquoi, découvrant cet article de Culturebox, j'ai envie d'en partager un extrait avec vous

     

     
    "L'arbre-serpents" de Niki de Saint Phalle est à nouveau visible dans la cour du musée des Beaux-Arts d'Angers

    "L'arbre-serpents" de Niki de Saint Phalle est à nouveau visible dans la cour du musée des Beaux-Arts d'Angers

    © France 3 / Culturebox
     

     

    Après plusieurs mois d'absence, "L'Arbre-serpents" de Niki de Saint Phalle retrouve la terrasse du musée des Beaux-Arts d'Angers. Fortement endommagée, la célèbre sculpture de la plasticienne a subi une petite cure de jouvence. 70 000 € lui ont permis de retrouver son éclat original.

    C'est une sculpture emblématique de Niki de Saint Phalle qui avait disparu du paysage angevin. Aujourd'hui, "L'Arbre-serpents" (dit aussi Arbre de vie), est de retour pour le plus grand plaisir des habitants d'Angers.

    L'oeuvre était cachée dans une boite depuis 2012, en raison de la très forte altération de la peinture. Après cinq mois de restauration, la sculpture porteuse de mystères retrouve sa place sur la terrasse du Musée des Beaux-arts.

    Reportage : R. Idres / C. Amouriaux / F. Thibert

     

     

    Une restauration délicate

    Réalisé en 1992, "L'Arbre-serpents" du musée des Beaux-Arts d'Angers avait progressivement perdu de son éclat. Exposée à l'air et aux intempéries, les couleurs vives et les dorures de la sculpture de Niki de Saint Phalle se ternissaient à vue d'œil. Afin d'éviter plus de dégâts, les équipes de conservations du musée décident, en 2012, de la protéger dans une boite. Les investigations débutent pour comprendre les raisons de cette altération et engager la restauration   / Culturebox




    Le chantier a été confié à une entreprise de la région parisienne (Art&Concept) qui n'est autre que le reproducteur statutaire et restaurateur officiel des œuvres de Niki de Saint Phalle en Europe. Dirigés par Gérard Haligon, les travaux ont d'abord consisté à nettoyer la pièce pour relever toutes les teintes, puis d'effectuer toutes les comparaisons nécessaires avec le dossier photos datant de la création. "On a ensuite décapé la surface jusqu’à la résine, posé un apprêt et maintenant il faut réappliquer les couleurs en deux, trois, voire quatre couches", rapporte le maître artisan au Parisien

     

     


    L’Arbre-serpents est aussi rutilant que lors de son arrivée en 2005. 


    arbre serpents détail  / Culturebox

     

    Niki de Saint Phalle a réalisé plusieurs sculptures d'"Abres-Serpents" aussi appelées "Arbre de Vie". Le reptile est très présent dans l’œuvre de l’artiste : le serpent du Jardin des Tarots (Italie, Toscane), noir et blanc, évoque les ténèbres Dans "L'arbre-fontaine", réalisé en 1987, les serpents sont rassemblés en bouquet et ne crachent que de l’eau. À Paris, la Fontaine Igor Stravinsky, réalisée avec son mari Jean Tinguely, comporte un serpent bariolé qui tourne sur lui-même.

    "Fontaine Stravinsky" de Niki de Saint Phalle

    "Fontaine Stravinsky" de Niki de Saint Phalle

     


    Figure inquiétante et pernicieuse, le serpent raconte aussi une période douloureuse de la vie de l'artiste, lorsqu'elle fut abusée par son père à l'âge de douze. C'est sans doute pour contrer ce mauvais esprit et les fantômes de l'enfance, que Niki de Saint Phalle baptisera ces sculptures "Arbres de vie"


  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Avril à 09:46
    LADY MARIANNE

    c'est ce que j'allais dire de suite--- des œuvres en plein air s'abiment vite !!
    Encore une artiste qui a connu des abus--- comme Barbara et d'autres-
    merci pour tes explications et ta participation-
    gros bisous et bon samedi-

    2
    Samedi 29 Avril à 10:54

    J'aime l'univers coloré de cette artiste

    Merci pour ce partage

    passe une très bonne journée

    3
    Samedi 29 Avril à 13:54

    Mais oui, pourquoi pas ?

    On a bien le droit de rigoler quand même 

    et la Niki, elle en profite et a bien raison !

    4
    Samedi 29 Avril à 15:42
    eMmA MessanA

    La fontaine Stravinsky devant Beaubourg, qu'est-ce que j'ai pu l'admirer ! Une belle oeuvre à laquelle Tinguely a également participé, je crois.

    J'aime infiniment son travail de plasticienne. Mille couleurs pour crier et pour revivre. L'art en résileince...

    Merci de mettre Niki de Saint Phalle à l'honneur.

    Passe un beau week-end de premier mai, tranquille, joyeux.

    Je t'embrasse,

    eMmA

    5
    Samedi 29 Avril à 16:23

    C'est rigolo, d'accord, mais ce n'est pas ma tasse de thé, du moins dans cet environnement. sarcastic

    6
    Samedi 29 Avril à 18:12

    Joli serpent coloré mais serpent toutefois

    Ton article est l'occasion de retourner aux sources

    Une redécouverte

    C'est rare de voir une femme déployer sa créativité par la coopération avec son compagnon artiste aussi avec une belle clairvoyance

    https://www.youtube.com/watch?v=3y-I-KpxiG8

    7
    Samedi 29 Avril à 18:40
    covix

    Bonsoir, 

    Tout s'explique, j'aime cet univers très coloré, il chasse ses démons.

    Bonne soirée et 1e mai

    Bises

    8
    Samedi 29 Avril à 19:52

    C'est toujours joyeux de contempler les oeuvres de cette artiste. Je ne suis qu'à moitié étonnée qu'une telle oeuvre s'abime en extérieur. J'espère que le restaurateur aura eu l'honnêteté de trouver la solution pour qu'elle reste pérenne. Parce que quand même, 70 000 €, c'est une somme !!! tongue

    9
    Samedi 29 Avril à 20:49

    Il en faut pour tout le monde

    10
    Dimanche 30 Avril à 08:35
    Edmée De Xhavée

    Je n'ai jamais rien vu d'elle "en vrai" et j'espère bien que ça n'est pas dans les cartes de mon destin de ne rien voir. Je la ressens mieux maintenant que jeune... elle me dérangeait. Sans pouvoir dire que je n'aimais pas mais quelque chose m'inquiétait, peut-être le "message caché" de l'abus dans l'enfance, je ne sais pas. J'aime les serpents, pourtant!

    11
    Dimanche 30 Avril à 11:35

    Merci pour la redécouverte de cette artiste originale que j'avais un peu perdu de vue ...Il y a quelque chose de ludique et de primitif dans ses oeuvres C'est très impressionnant 

    12
    Dimanche 30 Avril à 12:01

    Insolite, original et très coloré,je ne raffole pas trop de ses œuvres !

    13
    Dimanche 30 Avril à 16:07

    J'aime beaucoup les sculptures de cette artiste. Elles dégagent une grande énergie.

    Amicalement

    Alain

    14
    Dimanche 30 Avril à 17:17
    Daniel

    Excellente idée que de parler de cette artiste. Son œuvre est originale et très colorée. Moi j'aime bien.

    15
    Dimanche 30 Avril à 18:31

    Je ne suis pas particulièrement fan, mais, je reconnais que c'est une belle oeuvre, riche en couleurs et en formes.

    Lorsqu'on connait l'histoire de l'enfance de cette artiste, on comprend mieux, ses besoins tortueux et pleine de couleurs. Amitié et a bientôt dès mon retour.

     

    16
    Lundi 1er Mai à 11:21

    Je connais ses oeuvres parisiennes, j'aime bien ses couleurs qui égaient les jours gris.

    Merci pour cet arbre de vie.

    Bises et heureux premier mai, Gazou.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :