• L'arbre refuge

    Ce matin je découvre ce poème dans un de mes carnets et j'écoute sur FCulture : http://www.franceculture.fr/sites/default/files/emission/images/2010/04/24/1252941/concordance_des_tps.png

     Alain Corbin nous parler de son dernier livre "A l'ombre des arbres"

    ou l'arbre, source d'émotion de l'Antiquité jusqu'à nos jours

     

    "Dans la forêt sans heures

    On abat un grand arbre.

    Un vide vertical

    Tremble en forme de fût

    près du tronc étendu.

     

    Cherchez, cherchez  oiseaux

    La place de vos nids

    Dans ce haut souvenir

    Tant qu'il murmure encore."

     

                Jules Supervielle


  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Avril 2013 à 14:28

    Un poème que j'aime... Les arbres et moi, une longue histoire d'amour...

    Belle soirée Gazou

    2
    Samedi 27 Avril 2013 à 17:03

    que c'est triste l'abattage d'un arbre

    3
    Samedi 27 Avril 2013 à 17:19

    Un très beau poème que j'ai lu aussi dernièrement et que je trouve touchant.

    Ce vide, après l'arbre, encore debout et vivant.

     

    Hélène*

    4
    Samedi 27 Avril 2013 à 21:54

    Un poème magnifique et touchant, j'aime beaucoup.Bonne soirée Gazou

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Samedi 27 Avril 2013 à 22:11

    Que c'est triste ce poème, mais tellement vrai.

    6
    Dimanche 28 Avril 2013 à 05:31
    Bonjour Je te souhaite un très bon dimanche Nos amitiés bises Qing&René
    7
    Dimanche 28 Avril 2013 à 08:41

    Merci pour ce partage... un arbre qui disparaît, c'est un grand vide, c'est vrai.

    J'aime beaucoup ton poème.

    Passe une douce journée.

    8
    Dimanche 28 Avril 2013 à 10:08

    J'ai bien l'intention de lire son livre....

    Bon dimanche.

    9
    Dimanche 28 Avril 2013 à 15:38

    pour un  bus, un bus nouveau et moderne, beaucoup d'arbres ont été coupées ... et ensuite, on en met de très jeunes en fleur ... comme un accessoire, on met, on enlève, ce me gêne quand même

    bon dimanche

    10
    Dimanche 28 Avril 2013 à 17:52

    Supervielle, un auteur que j'aime beaucoup

    11
    lenez o vent
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:13

    un poême parlant

    bisous gazou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :