• L'absence présence

     

     

     

    "La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang :

    d’abord, éclaboussures, affolements dans les buissons, battements d’ailes et fuites en tout sens.

    Ensuite, grands cercles sur l’eau, de plus en plus larges.

    Enfin le calme à nouveau, mais pas du tout le même silence qu’auparavant, un silence, comment dire : assourdissant."

                                                                                        
                                                                                           Christian Bobin

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Novembre à 08:42
    Edmée De Xhavée

    Il a souvent de bons mots pour dire de bonnes choses, Christian Bobin. Je sens moi aussi des absences qui sont des présences rapprochées... font mal et font du bien en même temps...

    2
    Jeudi 1er Novembre à 08:45

    Un très beau texte, sur la mort de Christian Bobin.

    Les mots sont bien trouvés, rien a ajouter.

    Bisous Gazou

    3
    Jeudi 1er Novembre à 10:38

    Comme c'est vrai , si beau, si apaisant! J'aimerais bien lire son dernier livre sur Conques ou je vais souvent et cette réflexion me fait penser aussi à un livre de Eric Emmanuel Schmitt ou son professeur de musique lui donne comme première leçon de faire des ronds dans l'eau et de les observer

    4
    Jeudi 1er Novembre à 10:50

    Que de vérités dans ce texte Gazou !

    Bises et bon jeudi de Toussaint

    5
    Jeudi 1er Novembre à 10:59
    eMmA MessanA

    Cette métaphore est d'une grande puissance poétique. Je l'aime beaucoup.

    Merci de l'avoir partagée, cela me donne l'envie de lire davantage de cet auteur remarquable.

    Belle journée,

    eMmA

    6
    Jeudi 1er Novembre à 11:13
    Yvette/

    C'est un très beau texte, bien décrit, on ne pouvait pas mieux trouver. Je vais essayer de retrouver son auteur car ce qu'il dit est criant de vérité.

    Merci pour tes passage sur mon blog

    7
    Jeudi 1er Novembre à 11:30

    L'absence!

    J'aime beaucoup ce que dit Christian Bobin avec des mots simples il nous y fait entrer...

    8
    Jeudi 1er Novembre à 18:30
    daniel

    La mort transforme la vie des autres !

    9
    Jeudi 1er Novembre à 20:47

    cette année, il y a 10 ans que mon beau père est décédé. Ma belle mère regrettait son absence, il y a encore un ou deux ans. Désormais, ses souvenirs s'envolent , l'ui laissant comme seul choix de  vivre l'instant présent. 

    Bises et merci pour ce texte de Christian Bobin. 

    10
    Jeudi 1er Novembre à 21:54

    les morts que j'ai connu vivants sont en moi sans autre émoi que celui qui leur vie durant guidait mes pas ... sachant la mort inévitable je ne peux me résoudre qu'à les laisser vivre tant que ma vie sera ... sans peines et sans remords ...

    amitié .

    11
    Jeudi 1er Novembre à 22:55
    covix

    Une belle citation pour la vie dont fait partie la mort.

    Bises

    12
    Vendredi 2 Novembre à 20:43

    C'est un beau texte

    13
    Maquisdelamour
    Mardi 6 Novembre à 13:44

    Du même :

     

    " Il y a un instant où la mort a toutes les cartes

    et où elle abat d'un seul coup les quatre as sur la table. "

     

     

    Christian Bobin 

      • Mercredi 7 Novembre à 11:16

        J'aime aussi cette citation. Merci à vous deux.

    14
    Mercredi 7 Novembre à 21:12
    cathycat

    Tout est tellement bien dit là... Bisous

    15
    Samedi 10 Novembre à 19:35

    Un auteur que l'on peut lire en toutes circonstances, son oeuvre ressemble à une bible.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :