• Journée grise

     

     

     

     

     

     Comment sortir de cette fatigue qui arrive sans prévenir  et sans raison et colore de gris sombre les heures à venir ?

     

      Il suffit de l'accepter

     

      Le gris est une couleur comme les autres, elle fait ressortir les couleurs chaudes qui viendront à leur heure...

     

      Je m'accroche à cette parole de Raoul Follereau  comme à une bouée : " Vous n'avez pas besoin de voyager dans le monde sans arrêt pour trouver votre  bonheur . Votre bonheur est dans la joie que vous répandrez, dans le sourire que vous ferez fleurir, dans les larmes  que vous aurez essuyées.."

     

      Aujourd'hui est un nouveau jour, les rencontres seront peut-être moins nombreuses mais plus fécondes, plus chaleureuses.

    Les couleurs qui viendront seront les bonnes, je ne peux qu'adoucir mon regard pour qu'elles soient les plus belles possible

     


  • Commentaires

    1
    Marcel
    Lundi 16 Mars à 10:39

    Henri Matisse disait : "Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir".

    Je t'envoie par la pensée toutes les fleurs de toutes les belles couleurs possibles.

    Soigne-toi bien.

    Amitiés.

     

    2
    Lundi 16 Mars à 10:55

    Le confinement ne va peut-être pas durer longtemps... en tout cas, garde les couleurs dans ton coeur. C'est important.

    Bisous et douce journée. Prends bien soin de toi.

    3
    Lundi 16 Mars à 11:13

    Je pense qu'hélas nous en avons encore pour longtemps. Je me faisais une joie de repartir sur les chemins mais je vais devoir me contenter de les rêver où de les écrire. Je m'absorbe dans d'autres tâches, le jardinage, la peinture, la lecture. Il faut trouver la joie et la couleur là où elle se trouve, profiter du ciel et de la tendresse des fleurs. Je t'embrasse

    4
    Lundi 16 Mars à 12:06

    Une belle citation de Raoul Follereau.

    Bise et bon début de semaine Gazou, en observant le maximum de vigilance vis à vis de la contamination du coronavirus. 

    5
    Lundi 16 Mars à 13:48

    Je t'envoie les couleurs que je chéris pour tenter de teinter ton gris...
    Prends soin de toi et des tiens.
    Je t'embrasse.

    6
    Lundi 16 Mars à 13:51

    Il faut faire comme Raoul Follereau, on ne peut pas changer tout comme bon nous semble hélas!

    7
    Lundi 16 Mars à 14:38
    Durgalola
    Je pense à toi. Reste bien où tu es. Je comprends que cette fatigue te peine. Le soleil arrive. Mets toi dans ton jardin ou devant la fenêtre.
    Oui le bonheur est là où l'on est.
    J'ai du augmenter mon médicament pour la tension et le sent un peu diminuée depuis 6 mois. J'apprends comme toi à m'adapter....
    Je t'embrasse bien fort
    8
    Lundi 16 Mars à 15:43

    Savoir garder en soi la couleur des belles choses pour atténuer le gris ambiant... une façon de se protéger.

    9
    Lundi 16 Mars à 16:02

    j'ai vécu cette grise torpeur il y a peu, vos mots gentils ont redonnés des couleurs à la tendresse de mes jours, ceux que j'ai pu lire aussi, pour me plonger sans frein dans l'action qu'est la vie ... et ... petit à petit le ciel tend vers l'azur  ... avons-nous d'autres choix que de nous adapter ?

    courage 

    bisous 

    amitié .

    10
    Lundi 16 Mars à 18:28
    Accepter le gris, en voir les nuances, y voir une éclaircie, bientôt viendra une échappée vers le bleu ou le blanc ou le cuivré...
    J'ai pu faire une balade dans la,campagne aujourd'hui, les haies moussent de rose, de jaune et de blanc. Leur parfum chatouillent les narines. Que ces couleurs et ces fragrances arrivent jusqu'à toi.
    Amitiés
    11
    Lundi 16 Mars à 21:21
    erato:

    Malheureusement , parfois , le gris nous enveloppe comme un brouillard. Il faut trouver la couleur, le sourire , là où ils se trouvent . Profiter du monde extérieur qui est plein d'enseignement.

    Prends bien soin de toi.

    Douce soirée, bises Gazou

    12
    liedich
    Lundi 16 Mars à 21:37

    Bonsoir. Je vous offre un peu de bleu, choisissez d'où il vient. Puisse-t-il être du Lapis Lazuli. Je vous souhaite un bel instant. Merci d'exister. l. 

    13
    Mardi 17 Mars à 03:09

     partage votre vision des choses. En toute circonstance, l'humain peut trouver son profit, son p'tit bonheur.

    14
    Mardi 17 Mars à 09:29
    Edmée De Xhavée

    J'espère que le gris de ces journées qui se lèvent du mauvais pied se teinte de pastels joyeux, des touches éparses mais qui commencent un jeu de pointillé, de pointillisme... Et que d'un sourire ou rire à l'autre, tu en sens naître en toi, assez que pour comprendre que non, tu n'es pas tarie de joies à faire jaillir et distribuer! Bises

    15
    Mardi 17 Mars à 11:03

     

    Par expérience personnelle, je me permets modestement de confirmer cette parole de Raoul Follereau. Il y a plusieurs années que je renonce à voyager puisque mon état ne me le permet plus beaucoup.

    On apprend que le bonheur a bien d'autres sources, plus intimes, plus profondes. Le voyage intérieur peut emmener faire des contrées inconnues, source d'un bonheur intense et inconnu auparavant.

     

    Bien sûr cela n'enlève pas ce qui peut être râpeux au quotidien.

     

    16
    Mardi 17 Mars à 15:02
    daniel

    Le bonheur est toujours là où on le trouve. Le printemps arrive et les fleurs poussent. Les boutons de rose sont près à éclore. Courage Gazou !

    17
    Mercredi 18 Mars à 16:17

    Bonjour Gazou. Je viens de te répondre longuement sur mon blog. Mais là je visite le tien : oui, comme la grisaille était pénible lundi ! J'étais moi aussi toute triste et incapable de rien faire. Heureusement maintenant le soleil nous réconforte. Comme tu le dis, le gris est une couleur comme les autres... mais on ne l'apprécie qu'en regard des autres !  Il est naturel également que chez nous la tristesse alterne avec la joie. Nous sommes faits ainsi, par notre humaine nature. Il y a des animaux qui nous aident bien, par leur présence chaleureuse parfois mais tu n'en as peut-être pas ? (On peut être allergique à leurs poils...). Ce que tu écris est très vrai et très profond. Comme tous les gens qui souffrent, tu sais puiser en toi une profonde sagesse, et il est vrai que tu la communiques autour de toi, comme cette belle petite lampe que nous sommes tous, à l'image de notre Créateur. Je t'embrasse.

    18
    Jeudi 19 Mars à 15:14

    Oui Gazou il y a de nombreux bonheurs à portée de main : un bon livre, de la musique, le sourire de quelqu'un que l'on aime . Bises

    19
    Jeudi 19 Mars à 16:18

    Gazou , je sors de clinique,alors j'ai ton gris et la fatigue est là mais comme sur ta page, des mots gentils et par la fenêtre un beau soleil !

    Je t'embrasse, bon courage !

    20
    Dimanche 22 Mars à 11:47

    C’est vrai que le gris est une couleur comme les autres et il peut s’éclaircir grâce au blanc, à la pureté, à la luminosité que l’on y met, cette petite lumière qui est en chacun de nous, là où réside le bonheur. J’aime beaucoup cette parole de Raoul Follereau que je découvre grâce à toi. Bon courage Gazou et prends bien soin de toi !

    21
    Dimanche 5 Avril à 17:42

    Oui le gris est une couleur comme une autre. Et elle est loin de me déplaire.

    Biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :