• C'est un dimanche de grisaille, de brume et de froidure...

     

    J'ouvre la porte deux ou trois fois hésitant à sortir....et pourtant l'envie est là, je n'aime pas rester enfermée une journée entière, il me semble n'avoir vécu qu'à demi...mais est-ce bien raisonnable, quand une bronchite coriace vient juste de s'éloigner, d'aller s'exposer au froid ?

     

    Les occupations , à l'intérieur , ne manquent pas : je lis, j'ouvre des ouvrages que je n'avais pas ouverts depuis longtemps, je blogue, j'écoute de la musique..

    .J'écoute la radio : j'ai le plaisir d'entendre Christophe André et sa voix apaisante...Le soir c'est Anne Sylvestre..eh oui, elle chante encore ...et une biographie va paraître sur elle...

     

    Je goûte le silence, je le savoure

     

    Je regarde les oiseaux qui se posent sur les arbres dénudés du jardin

     

    Un écureuil  grignote les pignons du cyprès et semble se délecter, insoucieux des rigueurs de l'hiver.

    Je le prends en photo, mais à travers la vitre, il paraît flou.

    J'ouvre la fenêtre mais le bruit l'alerte et je le vois disparaître derrière les branches....

     

    Le soir , je fais quelques exercices devant la cheminée où flambe un bon feu qui crépite joliment à mes oreilles.

    Tous mes sens sont en éveil et chaque moment est parfait

     

    Quelques appels téléphoniques ponctuent la journée...

     

    Comme tout cela est bon aujourd'hui !


    19 commentaires
  • Nulle monotonie sur le chemin

     

    Tantôt je suis affligée et ravie

     

    Sur un petit nuage,  éblouie

     

    Tantôt je plonge dans un gouffre

     

    Je pleure, je sombre, je souffre

     

    Et puis, quand je dis oui à ce qui est

     

    Mystérieusement arrive

     

    Un filet argentin ou une corde ou une branche

     

    Je m'y accroche, m'y balance et me lance

     

    Sur la terre ferme

     

    Où un bel oiseau couleur d'argent

     

    Me transporte dans un ciel flamboyant

     

    Où je navigue en toute liberté.

     



    20 commentaires
  • Le mois dernier, c'était la fête aux fruits d'hiver, je vous  en avais parlé...Ce mois-ci, c'est la première édition de la fête des artisans. Ils sont de plus en plus nombreux dans ce petit village

     

     

    fete-des-artisans.jpg

     

     

     

    Nous avions donc six lieux à visiter.

    Six visites très agréables.

    Il n'y avait que des belles choses, des beaux objets à admirer...

    On ne sentait aucune pression, aucune sollicitation à acheter.

    On pouvait  vous offrir une tasse de thé, un chocolat ou un vin chaud même si nous n'avions fait que nous réjouir à la vue de ces beaux objets exposés...

    En bois, en verre, en céramique ou en terre, ou en feutre, en laine ou en pierre...

    J'ai bien regretté d'avoir oublié mon appareil  photo...

     

    Nous passons un long moment chez la chapelière

    où nous avons tout le loisir  d'essayer des chapeaux de toutes sortes.

    Il y en  a un qui me plaisait beaucoup....

    J'avais l'impression d'avoir changé de tête et, ma foi, c'était plutôt  à mon avantage...

    Mais je ne l'ai pas acheté...j'ai craint qu'il ne termine ces jours dans le placard...

    Mais sait-on jamais,  je me déciderai peut-être un jour...

    Ils le savent bien, les artisans, que, si nous avons passé un moment agréable chez eux, nous aurons envie d'y revenir...


    8 commentaires
  • Il y a quelques jours

    ou plutôt quelques nuits

    un rêve est venu me visiter

    et pour une fois

    car d'ordinaire je les oublie

     ce rêve s'est inscrit dans ma mémoire

    et depuis il ne me quitte plus.

     

    J'arrive dans un lieu d'accueil

    Il y a tout pour se restaurer

    pour se reposer

    et passer un temps agréable...

    Mais je ne peux pas en profiter

    Je veux d'abord trouver le lieu où l'on vend les billets

    car je sais que je dois partir le lendemain matin

    de bonne heure

     

    Bizzarement les autres ne semblent pas s'en inquièter

    Je suis la seule à chercher ce lieu

    à vouloir un billet

    et je me sens très seule...

     

    Je voudrais bien cependant profiter de ce qui m'est offert

    mais tant que je n'ai pas ce billet

    je n'y parviens pas

    et je demeure inquiète et désolée


    12 commentaires
  • Je ne suis pas optimiste.

     

    Je n'aime pas me bercer d'illusions.

     

    Je n'aime pas fermer les yeux sur tout ce qui me dérange ou m'attriste.

     

    Au contraire, ce qui me fait peur, je veux le regarder en face pour pouvoir l'apprivoiser.

     

     

    Mais j'ai opté pour l'espérance, j'ai décidé de choisir ce qui favorise la vie.

     

    Si un lieu m'est néfaste, je m'en éloigne.

     

    Si une relation me détruit, je prends de la distance, sans haine et sans rancune.

     

    Ce n'est pas toujours simple.

     

    Ce n'est pas, non plus, aussi difficile qu'on se l'imagine.

     

     

     

    Je chéris l'espérance.

     

    Sans elle, comment demeurer vivant?

     

    Comment surmonter le désespoir qui constamment nous guette?


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique