• Retour à la maison

    L'escapade a été de courte durée

    mais cependant suffisante pour aérer le corps, l'esprit et l'âme ou le coeur,

    sortir de la monotonie,

    retrouver un autre rythme, un nouveau départ, une énergie nouvelle...

     

    S'installer au jardin et lire le journal sous un beau soleil...

    C'est vraiment une journée idéale aujourd'hui

    pour jouir de son chez soi en toute quiètude : du soleil, pas de vent, pas de nuage...

    Certes, me direz-vous, cela aurait été aussi une journée idéale pour vadrouiller

    comme nous l'avons fait pendant ces trois jours...

    Qu'importe, nous avons su profiter de ces journées malgré le temps moins clément .

     

    Mais aujourd'hui quel bonheur !

    Douceur !

    Plénitude!2009mai-Vaunaveys-053.jpg

    la vie va comme elle veut

    et tout est pour le mieux !


    24 commentaires
  • Je suis arrivée

    anéantie de fatigue

    anéantie, c'est exactement le mot...

    réduite à rien...

    Votre corps déambule

    intact apparemment

    mais ce corps il n'est habité par personne...

    La plus petite décision devient une prouesse

    Prendre le téléphone pour demander un rendez-vous

    exige de vous

    un effort inimaginable...

    Il serait tellement plus simple

    de se lover dans l'indifférence

     

    De toute façon vous n'êtes plus là

    mais est-ce vous qui avez abandonné votre corps

    ou est-ce lui qui vous a lâché,

    n'est-ce pas plutôt lui le traître

    qui vous oblige à errer

    en des lieux glacés ou brûlants mais toujours inhospitaliers?

     

    Et c'est dans cet état d'errance

    qu'elle arrive dans le  cabinet du médecin

     

    Il ausculte,

    il prescrit les médicaments, les examens nécessaires

    il donne quelques conseils,

    il fait son travail de médecin...

    c'est important, il le fait bien...

    Mais ce qui est encore plus essentiel,

    c'est son écoute,

    son regard,

    son empathie...

    Cela la remue profondément...

    Elle se retrouve, elle s'unifie,

    elle ne part plus à la dérive,

    elle ne se déserte plus,

    elle reprend sa vie en main...

     

    Je reprends ma vie en main. 

     

     


    21 commentaires
  • Lancinante, dévorante, envahissante, anesthésiante,

    la fatigue s'installe

    en maîtresse souveraine

    et couvre de sa lourdeur

    le petit bonheur qui peut éclore.

     

    Plus de réserves, plus de désirs.

    Un endormissement

    Un saut dans le néant

    Le moindre geste est trop pesant

    Les précipices se laissent frôler sans aucune inquiètude

    A Dieu va, la vie s'en va;

     

    Mais surviennent des gestes amis

    qui redonnent un sursaut,

    aident à sortir de cette léthargie.

    La vie revient

    Le souffle aussi...

     

    Chante la Vie.


    17 commentaires
  • Me voilà reconnectée

    J'espère qu'il n'y aura pas d'autres coupures!

     

    J e vous envoie ce que j'ai écrit le premier matin sans internet :

     

    Mon ordinateur est tombé en panne.

    Je suis étonnée d'accepter si bien cette réalité inattendue et désagréable.

    En d'autres temps, je me serai sentie désemparée...être coupée de mes amis blogueurs pour une durée indéterminée, sans que je l'ai décidée moi-même, oui, je l'aurai mal supportée...

    Mais ce matin, je me dis que mon ordinateur me sachant de nouveau malade a voulu qu'on s'occupe de lui, qu'on lui réserve une attention personnelle...

    Je me dis qu'il est très intelligent, qu'il a senti que j'avais grand besoin d'une pause et que je n'arrivais pas à me décider, alors il m'a facilité la tâche.

    Et c'est vrai que ce matin, je me suis d'abord  trouvée désorientée de ne pouvoir ouvrir mon ordinateur et puis je me suis dit : il y a plein de choses qui m'attendent...

    Et, en effet, j'ai trouvé plein d'occupations qui m'ont empli de bonheur

    Le piano, le chant, le vélo (même si j'ai peu de souffle, je peux en faire un peu)

    un peu de ménage mais hier j'en ai fait beaucoup et là aussi, j'ai besoin d'une pause,

    du rangement, une halte bavardage avec des voisines,

    une halte pour me recentrer....

     

    Décidément, je trouve mon ordi très subtil..à tel point que je me demande s'il est vraiment nécessaire de le porter chez le réparateur. dès que j'aurai retrouvé ma vitalité, c'est sûr, il va clignoter à nouveau et être prêt à l'emploi. C'est merveilleux quand même l'empathie!


    15 commentaires
  • Mon ordinateur est en panne

    et demain c'est jour férié

    La bonne blague

    Et peut-être font-ils le pont jusqu'à lundi ou mardi ? Tout est possible...

    C'est à partir de l'ordinateur de mon aimable voisine que je vous envoie ce petit mot...

    Mon ordinateur a dû penser que, puisque , moi, j'étais à nouveau malade, il pouvait lui aussi se permettre un peu de repos...ça éprouve peut-être des sentiments, ces choses là...

    nous allons être enforme rapidement tous les deux du moins je l'espère...

    alors soyez patients, nous reviendrons....


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique