• Je déambule

    Je déambule
    dans les rues de la ville
    d'un pas ferme et tranquille.
    Invisible
    Indicible
    Un être se tient à mes côtés
    et auréole de beauté
    ma solitude.

    Seule au sein de la multitude
    seule et toujours accompagnée
    je peux aller dans la ville
    d'un pas ferme et tranquille.


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Novembre 2008 à 09:19
    J'aime ce poème, et ce qu'il fait écho chez moi. Merci Gazou de l'écrire. Il existe des êtres qui nous accompagnent quoi qu'il arrive... Beau week end de confiance
    2
    Samedi 8 Novembre 2008 à 11:28
    La solitude rompue...J'aime beaucoup
    3
    Samedi 8 Novembre 2008 à 13:42
    Joli texte sur "la présence" ; Bonne journée.
    4
    Samedi 8 Novembre 2008 à 15:46
    Beau poème qui laisse le choix de l'accompagnateur.
    5
    ABC
    Samedi 8 Novembre 2008 à 16:29
    Absence, présence, peut-on vraiment être totalement seul ? Beau texte qui porte à réfléchir.
    6
    Samedi 8 Novembre 2008 à 17:02
    Bonjour, je ne saurai dire pourquoi, mais ce court "poéme" me parle, sans doute par la confiance qu'il m'inspire, la sérénité et la certitude sur le chemin, un écho de soi... Vous êtes passée chez moi, où plutôt prés de "la demande", je viens de répondre en dessous, là bas... belle fin de journée...
    7
    Yog
    Samedi 8 Novembre 2008 à 17:19
    Et pourtant, tant d'humains qui ne savent pas souffrent de la solitude...
    8
    MP
    Samedi 8 Novembre 2008 à 19:15
    Sérénité. Poéteusemnt
    9
    Samedi 8 Novembre 2008 à 20:33
    la béatitude... besos tilk
    10
    Samedi 8 Novembre 2008 à 22:59
    C'est une belle vision que cet être seul en apparence...
    11
    Dimanche 9 Novembre 2008 à 08:35
    seule et toujours accompagnée. c'est parfois ce que je ressens dans mes chemins...
    12
    Dimanche 9 Novembre 2008 à 09:06
    très fortes, tes poémes!
    13
    Dimanche 9 Novembre 2008 à 09:13
    L'ami invisible... J'aime bien. Garde-le longtemps en toi, Gazou, il est important.
    14
    Mardi 11 Novembre 2008 à 18:15
    j'aime beaucoup Gazou... ce poème résonne en moi...
    15
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 21:13
    J'aime beaucoup te smots pour cette présence invisible, intérieure, bine réelle, qui sans nul doute t'habite à jamais ! bises chrystelyne
    16
    Jeudi 13 Novembre 2008 à 08:22
    cette présence ,elle habite chacun mais elle demande un peu d'attention pour être perçue
    17
    S.YO l
    Mardi 2 Juillet 2013 à 17:05
    comme un ange gardien
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :