• Il est venu de Romaine Abbes

    " Il est venu
    par l'ornière oubliée
    d'un tout petit sentier.

    Sur la pointe des pieds
    il fit le tour du havre
    cherché depuis des siècles.

    secouant la poussière d'espace
    dont il était vêtu
    il a dansé comme une haute flamme
    il a dansé pour réchauffer le coeur.

    La place trop étroite
    le jeta à la rue.
    trop tard, trop tard
    grinça la porte.

    Il pleut, il tremble."

                                 Romaine Abbes

  • Commentaires

    1
    ABC
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 09:40
    Il est rejeté !
    2
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 09:56

    au départ, tout semble irréel comme dans un conte...je m'imagine au 18ème siècle...et puis je relis plusieurs fois la fin et je me dis tristement qu'il ressemblerait presqu'à un souffle d'espoir qui soudain serait rejeté ...

    3
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 12:01
    Danser pour réchauffer le coeur.. et se voir rejetté.

    Ce poème est bien triste... mais il est vrai parfois.

    Merci de cette découverte, Gazou.
    4
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 16:51
    resté ou reparti ?
    5
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 19:18
    Les gens ne savent pas ce qu'ils perdent , en rejetant l'autre...
    6
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 19:29
    Je ne connais pas cette poétesse, merci à toi de me la faire découvrir au travers de ce beau poème
    Bises du soir à toi 
    7
    Samedi 24 Octobre 2009 à 07:41
    C'était un homme humble et marqué par la vie.
    Il n'était pas du genre à s'imposer.
    Il a offert sa poussière d'étoiles,
    il leur a proposé son coeur,
    et ils n'ont pas su voir !
    ils n'ont pas su entendre !
    Ils n'ont même pas eu besoinde le jeter dehors,
    leur froide indifférence a suffi.

    Qui est cet auteur?
    8
    Samedi 24 Octobre 2009 à 08:41
    Je ne connais pas du tout cet auteur..J'ai trouvé ce poème ily a longtemps au hsard de mes lectures..Je l'ai noté..Il me poursuit..Je n'en sais pas plus..J'aime l'interprétation que vous en donnez
    9
    Samedi 24 Octobre 2009 à 08:48

    N’être pas là où il faut, dans l’opinion des autres. Etre rejeté par les autres, parce que n’appartenant pas au « même monde ». Arriver trop tard, bien sûr, n’est pas toujours une question de temps ! Amitiés. Loic

    10
    Samedi 24 Octobre 2009 à 22:02
    c'est qui ?
    clem
    11
    jms
    Dimanche 1er Novembre 2009 à 20:31
    Un très beau texte
    merci
    12
    catherine2
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:53
    "le petit sentier, la pointe des pieds", comme on s'hasarde, on s'aventure, un petit tour et puis ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :