• D'après Tchouang-Tseu(sage taoïste chinois)

     

    "Dans son sommeil, un homme rêve qu'il est papillon.

    Il voltige de fleur en fleur, il butine, ouvre et referme ses ailes.

    Il a la légèreté du papillon, sa grâce, sa fragilité.

    Soudain, il se  réveille et s'aperçoit avec étonnement qu'il est un homme.

    Mais est-il un homme qui vient de rêver qu'il est un papillon?

    Ou bien est-ce un papillon qui rêve qu'il,est un homme ?"

     

     

     

    Et vous, vous arrive-t-il parfois de douter de votre réalité?


    30 commentaires
  •   C'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai lu vos différentes réactions à la citation de Charles Juliet que je vous ai envoyés jeudi dernier sous le titre "Identité 2"

      Et tous vos petits mots m'ont permis d'approfondir ma réflexion et de constater  combien une même phrase pouvait être comprise différemment selon  nos sensibilités et notre vécu.

     

     Je cite à nouveau Charles Juliet pour ceux qui auraient oublié

    "Refuser d'être soi-même, c'est encore être prisonnier du moi, de ses problèmes et de ses complications . Ce n'est nullement être engagé dans le renoncement à soi-même. Celui-ci exige précisément d'éroder  le moi jusqu'à le faire disparaître

     

     

      C'est une réflexion qui s'approfondit au gré de ses propres expériences et qui n'est jamais terminée, je crois.

     

    Ce n'est que lorsqu'on est pleinement soi-même, ce n'est que lorsqu'on est tout à fait conscient de ce que l'on est et que l'on est capable d'exprimer ses désirs, son ressenti, c'est seulement  alors que l'on peut renoncer à soi-même, que l'on peut"éroder le moi jusqu'à le faire disparaître" comme dit Charles Juliet...Et cela pour découvrir quelque chose de plus grand que soi...Un sacrifice n'a de valeur et d'intérêt que s'il est fait dans la joie et la pleine conscience...

     

      On ne peut donc renoncer à soi-même que lorsqu'on s'est pleinement accepté.

    Tant qu'on se contente d'endosser les rôles que notre entourage désire nous faire jouer.

    Tant qu'on est dans le refus de  soi (on n'en est malheureusement pas toujours conscient) il nous est impossible de renoncer à nous-même...Comment renoncer à ce qui en nous n'a pas vu le jour ?

     

     Je ne suis pas sûre d'avoir su vous apporter un éclairage nouveau et je le regrette mais vous, vous m'avez permis de clarifier, au moins pour moi-même ce que je ressens et je vous en remercie


    15 commentaires
  • "Refuser d'être soi-même, c'est encore être prisonnier du moi, de ses problèmes et complications. Ce n'est nullement être  engagé dans le renoncement à soi-même. Celui-ci exige précisément d'éroder le moi jusqu'à le faire disparaître" 

     

                                 Charles Juliet  (Lumières d'automne)


    28 commentaires
  • "Le temps viendra

    où, avec allégresse,

    tu t'accueilleras toi-même, arrivant

    devant ta propre porte,ton propre miroir

    et chacun sourira du bon accueil de l'autre;

     

    Tu diras : assieds-toi;Mange.

    Tu aimeras de nouveau l'étranger qui était toi.

    Donne du vin. donne du pain; Redonne ton coeur

    à lui-même, à l'étranger qui t 'a aimé.

     

    Toute ta vie, que tu as négligé

    pour un autre, et qui te connaît par coeur.

    Prends sur l'étagère les lettres d'amour.

     

    Les photos, les mots désespérés

    détache ton âme du miroir.

    Assieds-toi. Régale-toi de ta vie;"   Derek Walcott


    16 commentaires
  • "Encore frissonnant

    Sous la peau des ténèbres,

    Tous les matins je dois

    Recomposer un homme

    avec tout ce mélange

    De mes jours précédents

    Et le peu qui me reste

    De mes jours à venir.

    Me voici tout entier,

    Je vais vers la fenêtre,

    Lumière de ce jour,

    Je viens du fond des temps,

    Respecte avec douceur

    Mes minutes obscures,

    Epargne encore un peu

    Ce que j'ai de nocturne,

    D'étoilé en dedans

    Et de prêt à mourir

    Sous le soleil montant

    Qui ne fait que grandir. "

     

       Jules Supervielle

     

    Ce petit poème avant de partir....en Espagne

    J'ai programmé quelques articles pendant mon absence  mais je ne pourrai pas  vous lire jusqu'à lundi

    Abientôt !


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique