• 2010 01 10 DOM 1305

     

     

    "Je note que le rire me réconcilie avec l'existence, qu'il me met en paix, qu'il fait la paix.

     

    Il atteste une réconciliation avec nos limites, il incarne la douceur, la tendresse.

     

    Il exige une sincérité, une franchise, une transparence et, dans le même temps, un petit recul envers le personnage que bien des fois nous jouons.

     

    Rire conduit à un génèreux détachement."

                                                                                           Alexandre Jollien    (Le philosophe nu)


    28 commentaires
  •  Pour la Petite Fabrique d'Ecriture

     

     

    Mijoty en a plein ses bottes :

    des idées qui s'entrechoquent,

    cahotent et virevoltent.

     

    Mijoty en a plein sa sacoche :

    des couleurs qui s'emmêlent, 

    se chevauchent et se choquent.

     

    Mijoty s'est mis des fausses dents

    pour cacher ses joues bon enfant

    et son sourire charmant

    et avoir l'air un peu méchant.

     

    Mijoty en a plein son panier :

    des idées folles,

    des idées neuves,

    des idées torves

    et elle mijote, mijote

    et elle les retourne dans sa

    petite hotte.

     

    Mijoty lorgne suavement

    un petit diable

    qui naïvement

    la regarde avec envie 

    car il voudrait bien lui aussi

    sur un balai

    allègrement s'envoler

    et courir le vaste monde

    et se faire des amis à la ronde.

     

    Car les diables en recherche d'amis,

    ça existe aussi.

     

    Il se pourrait bien

    qu'elle le mette dans sa hotte

    et alors ce qu'il adviendra de lui,

    ce qu'il leur adviendra à tous deux,

    je ne sais qu'en penser !


    19 commentaires
  • Rions un peu...en lisant les journaux !

     

    Le Parisien :

    Des trous dans sa culotte laissaient entrevoir une famille pauvre

     

    Le Dauphiné :

    Très gravement brûlée, elle s'et éteinte pendant son transport à l'hôpital

     

    Ouest France :

    La conférence sur la constipation sera suivie d'un pot amical

     

    La République du Centre :

    Il abusait de la puissance de son sexe pour frapper son ex-épouse

     

    D N A:

    En raison de la chaleur , les musiciens ne porteront que la casquette de l'uniforme

     

    Nice Matin :

    L'individu n'était pas à prendre avec du pain sec

     

    La voix du Nord :

    M Jean C remercie les personnes qui ont pris part au décès de son épouse.

     

    L'Est Républicain :

    Ses dernières paroles furent un silence farouche


    18 commentaires
  • Bien sûr, c'est une blague... C'est rare chez moi car je les oublie aussitôt entendues.

    Elle est tellement caustique qu'on ne peut pas croire qu'elle puisse être vraie..Et si elle est tant soit peu vraie, espérons que le père  réfléchira ensuite à sa façon de considérer le partage des tâches..La vérité sort souvent de la bouche des enfants, dit-on....

     

    "Le père, rassemble sa  progéniture.
    > - Les  enfants, cette  année, nous avons décidé de partir en  vacances en  pension  complète  !
    > -  C'est quoi la pension complète ? demande le plus  jeune.
    > - La pension complète c'est le top ! Nous allons dormir   dans un hôtel où une dame viendra le matin refaire nos   lits, faire le ménage, remettre des serviettes   propres. Au   restaurant de l'hôtel, on pourra aller prendre un   copieux petit déjeuner, des cuisiniers nous prépareront   notre déjeuner et notre dîner pendant que nous nous  promènerons. C'est  super,  non?
    > - Oui, oui ! Répond le petit sur un air  dubitatif.
    > - Quelque chose ne va pas, s'inquiète le père ?
    > - Non,  non,  c'est très bien, seulement, je me demande pourquoi  on emmène maman, alors ?"
    >


    25 commentaires
  • Ah c'est pas mal  ça...

     

     Un mécanicien occupé à retirer le joint de culasse du moteur d'une Harley Davidson remarqua qu'un chirurgien du coeur très connu venait de rentrer dans son garage.
    >   
    > Le chirurgien attendait patiemment que le responsable du garage vienne jeter un oeil à sa moto.
    >  
    > Tout d'un coup le mécanicien cria du fond du garage :

    - "Eh Doc, puis-je vous poser une question ?"

     Le chirurgien un peu surpris, se dirigea vers le mécanicien.
    >   
    > Toujours occupé sur la moto. Le mécanicien se leva fièrement, essuya ses  mains dans un chiffon et demanda :
    > - "Alors Doc, regardez ce moteur. J'ai ouvert son coeur, retiré les valves, les ai réparées et remises aux mêmes endroits, résultat ça fonctionne comme si c'était neuf !  Donc comment se fait-il que je reçoive une misère en fin de mois et vous une fortune alors que vous et moi faisons pratiquement le même boulot ?"
    > Le chirurgien resta silencieux, puis en souriant se pencha vers le mécanicien pour lui murmurer :> > 
    >
    -"Essaye de le faire avec le moteur qui tourne


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique