• Garouste

    Garouste

     

     

     

     

     

    Gérard Garouste : "Mes tableaux sont là pour poser des questions"

    "Mes tableaux sont là pour poser des questions" dit Gérard Garouste

     

    "La constante dans mon attitude, c’est l’idée du retour aux sources, aux mythes fondateurs. Qu’y a-t-il derrière ces mythes ? C’est ce que j’essaie de savoir", confiait le peintre au magazine Connaissance des Arts

     

     

    Gérard et Elizabeth Garouste exposent pour la première fois ensemble au Château de Hauterives dans la Drôme jusqu'à la fin du mois d'août.

    L'art brut est pour les Garouste une affaire de famille. Enfant, Gérard est envoyé par ses parents chez son oncle Casso en Bourgogne pour les vacances. Maçon, tailleur de pierre, bûcheron, coiffeur, Casso est un artiste qui s'ignore. C'est là que Garouste, grand peintre figuratif des mythes et allégories, pillier de la galerie Templon, nourrit son imaginaire et sa liberté de création. «Casso conservait les papiers argentés des paquets de gauloises, pour en tapisser les murs de sa maison. Dans son jardin, «les épouvantails étaient élaborés avec de grands mats pourvus de roues de vélo qui tournaient au gré des vents», se souvient-il. Casso aurait pu être un Gaston Chaissac, un facteur Cheval.

    Elizabeth Garouste, sa femme, designer émérite trouve aussi une liberté dans le dessin. Des personnages qu'elle griffonne instinctivement au gré d'instants perdus. Un œil, une tête puis un corps relié à des formes organiques composent des œuvres sur papier inédit. Au fil de sa carrière, alors qu'elle enchaîne les créations de mobilier, elle empile ses croquis mais ne les montre jamais. Puis, un jour ce travail mis en lumière par son mari, prend le chemin des galeries d'art brut.

    Il peignait, chantait, composait

    Et enfin, il y a David Rochline, le frère cadet d'Elizabeth, disparu en 2015. Il peignait, chantait, composait. Dans le fameux Palais du facteur Cheval, et dans le château de Hauterives, c'est toute la famille qui est réunie pour montrer des pièces rarement exposées. Quelque 80 pièces de Gérard et presque autant d'Elizabeth, ainsi que 25 œuvres de David. Sans oublier les travaux des enfants de La Source, l'association sociale et éducative fondée par Gérard Garouste.

    Ce «complot de famille» se tient à 40 minutes de Valence, sur les terres du fameux facteur Cheval qui a érigé son célèbre Palais idéal, devenu référence mondiale de l'art brut.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Passage

     

     

     l'éL'épreuve

     

     

    Nous avons vu cette exposition, ce foisonnement de formes, de couleurs...Nous n'avons pas toujours bien compris quel mythe le  peintre voulait  représenter et ce qu'il voulait signifier...mais c'était beau...

    Il y a 25 ans,Gérard Garouste a créé l'Association "La Source" destinée à aider des jeunes en difficulté...

    Là, ils peuvent travailler avec des artistes sélectionnés pour leurs qualités pédagogiques, artistiques accompagnés par des éducateurs et des animateurs

    Et dans l'exposition, il y a des oeuvres de ces jeunes qui sont exposés

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Juillet à 08:55
    LADY MARIANNE

    en effet on s'interroge sur ces tableaux !
    j'aime les animaux personnifiés- l'homme qui se pose des questions !!
    merci pour ce beau billet-
    bisous- belle journée-

    2
    Samedi 1er Juillet à 09:17
    Edmée De Xhavée

    Ce que je vois m'attire immédiatement. Quant à "comprendre", non, mais ce n'est pas toujours l'important quand  on est séduits. C'est quand on n'aime pas qu'on ajoute au cahier des doléances le fait qu'on ne comprend pas, en plus :) 

    3
    Samedi 1er Juillet à 12:56

    Des œuvres surprenantes il faut aimer ce n'est pas mon goût mais chacun le sien, bon week end !

    4
    Samedi 1er Juillet à 17:52
    Bonjour,
    Merci pour ce billet intéressant.
    Et la présentation de ces oeuvres qui appellent à la réflexion.
    Merci de tes passages sur mon blog
    Bonne journée !
    5
    Samedi 1er Juillet à 21:47
    erato:

    Des oeuvres bien énigmatiques , ce n'est pas ce que je préfère.

    Bonne soirée Gazou

    6
    Lundi 3 Juillet à 11:56

    Garouste "L'intranquille", titre de son autobiographie, "autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou". Je ne saurais trop te conseiller sa lecture, qui t'éclairera sur bien des œuvres dont il est l'auteur, à coup sûr! 

    7
    Lundi 3 Juillet à 14:04

    Il a illustré Don Quichotte, dans une édition luxueuse.

    C'est impressionnant.

    Merci pour cette page, Gazou.

    Passe une douce journée.

    8
    Mardi 4 Juillet à 20:53

    J'aime ce côté osé 

    9
    Vendredi 7 Juillet à 10:24

    Merci infiniment Gazou, je suis très admirative de ce couple et du travail de chacun, quelle créativité et quel chemin ! Je note cette info précieuse, si le hasard m'amène non loin de ces terres... Bises.  brigitte

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :