• Gabriel Ringlet : Vous me coucherez nu sur la terre nue

    Je viens de terminer le dernier livre de Gabriel Ringlet : prêtre, théologien et écrivain

    Je l'avais entendu à la radio et cela m'avait donné le désir de le connaître davantage.

    Je n'ai pas été déçue...J'ai même envie de connaître ses précédents ouvrages...

    Bien qu'il nous parle de la fin de vie, des soins palliatifs,   il n'y a pas de tristesse dans ses propos.

    Au contraire, c'est à une célébration  de la vie qu'il nous convie...

    J'ai aimé son ouverture, sa grande tendresse envers  tous, sa capacité d'écoute,

    son désir "d'offrir à tous, croyants ou non, une parole spirituelle forte qui pourrait rejoindre chacun sur son chemin singulier."

     "Il m'est arrivé, dit-il, à plusieurs reprises, comme d'autres confrères, de célébrer à l'église les funérailles de quelqu'un qui voulait une liturgie catholique, dans le respect de sa laïcité...

    A ce propos, j'ai souvent interpellé des amis laïques en leur demandant d'aller plus loin dans l'élaboration de leurs propres rites.Mais je serai pas triste que l'Eglise, sans aucune confusion des genres, considère que le remarquable patrimoine architectural dont elle jouit soit aussi à la disposition de cérémonies" mixtes" ,  au carrefour du littéraire, de l'artistique et de l'évangélique"

     

    Ce n'est pas un livre triste, c'est un livre dont on ressort grandi et plus humain et plus en communion avec nos frères humains.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 18:12
    eMmA MessanA

    Merci Gazou de nous faire part de tes lectures.

    C'est vrai que même pour des non croyants, il est intéressant de célébrer des adieux à l'église, dans une communauté d'amour et de res pect pour la personne que l'on a aimée.

    Bon week-end,

    eMmA

    2
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 19:40

    Tes impressions sur ce livre, me donnent envie de le lire, j'aime bien le titre, je vais aller me renseigner

    3
    nicole 86
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 19:49

    J'ai entendu deux longues interviews de ce prêtre et j'ai lu le livre de Corinne Van Oost qui dit comment ils ont œuvré ensemble. J'ai beaucoup apprécié cet homme qui est debout et  ne se dérobe pas.

    Merci d'en parler et de le faire connaitre.

    4
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 20:27
    cathycat33

    C'est une idée qui me parle bien. Je me rappelle avoir trouvé les obsèques de mon grand-père, à l'église, absolument sinistres. Il y avait un énorme fossé entre le prêtre et l'assistance qui n'était pas ou plus pratiquante et pourtant mes grands-parents étaient pratiquants, nous l'avons été aussi, mais il n'y avait aucune "communion" et mon grand-père est parti tristement je trouve. Prendre le temps de faire une cérémonie religieuse ou laïque, dans un lieu en rapport ou non avec la spiritualité, mais transformer le moment en un vrai moment de partage, voilà qui me semble bien.

    Merci pour ce billet qui me parle bien. Bisous Gazou.

    5
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 20:52

    cela m'intéresse beaucoup. Je suis contente de voir dans l'église des gens ouverts ... on ne parle toujours que de ceux qui dérapent (comme celui de Lyon ou les prêtres pédophiles). Nous avons trois prêtres sur la communauté de paroisses .. très différents l'un de l'autre. Un pas loin de 70 ans, avec des soucis de santé qui le font beaucoup souffrir qui est d'une grande et chaleureuse humanité, le deuxième dans la soixantaine prêtre après la cinquantaine après une vie de médecin et en plus aumonier de prison (d'ailleurs il  est très proche d'un ancien prisonnier qu'il considére comme son fils) et le troisième, la quarantaine, originaire du Burkina Faso, d'un caractère différent, n'hésitant pas à nous faire chanter durant une partie du prêche (il faut dire que notre chorale est si petite ). 

    J'ai commencé à lire Guillevic - je mettrai certainement un de ses poèmes sur mon blog.

     

    bises et bonne soirée 

    6
    coumarine
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 21:00

    Je connais personnellement Gabriel R. C'est un homme d'une grande humanité. Si je peux conseiller un livre pour mieux les connaitre, c'est "Ceci est ton corps"... Magnifique témoignage d'accompagnement d'une amie vers la mort...

    7
    Samedi 5 Décembre 2015 à 10:13

    Oui des hommes sont très riches d'une richesse qui n'a pas de prix, et aides admirablement bien nos vies...

    8
    Samedi 5 Décembre 2015 à 14:13

    Je ne l'ai jamais lu, mais je suis pour le partage des lieux de prière et de recueillement.

    Merci pour cet espoir donné.

    Bisous et douce journée.

    9
    Samedi 5 Décembre 2015 à 14:41

    Tu as un problème avec ton dernier article, l'image est sans doute trop grande, elle prend toute la place et ton blog n'est plus accessible.

    10
    Samedi 5 Décembre 2015 à 17:02

    on a bien des choses à apprendre sur l'église

    11
    Lundi 14 Décembre 2015 à 06:14

    Gabriel Ringlet, on grandit toujours un peu lorsqu'on le lit. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :