• Fulgurance

    Il est des moments où tout s'éclaire soudain.

    Un seul chemin est devant nous, évident .

    Aucun doute n'est possible.

    Là est notre place.

    J'étais encore à l'école primaire quand j'ai connu une telle fulgurance...Je devais avoir  huit ou neuf ans, pas davantage...J'étais dans une école religieuse...La soeur cuisinière avait une idée fixe et chaque fois qu'elle rencontrait maman, elle lui disait que j'avais certainement la vocation et que je pourrai bien devenir religieuse...Maman écoutait sans mot dire mais moi, les certitudes de la brave soeur me troublaient...

    Et , un jour, brusquement, toutes mes inquiètudes furent balayées.

    Il était certain , me suis-je dit, que Dieu qui nous aimait voulait notre bonheur...Or moi, dans le marécage de mes doutes, j'avais quand même une certitude absolue, une seule : pour que je sois heureuse, pour que je sois moi-même, que je justifie mon existence, il fallait , il fallait absolument que j'aie au moins quatre enfants, c'était ainsi, je n'y pouvais rien changer...

    La vie religieuse étant incompatible avec la maternité, il était évident que la petite soeur se trompait et ses paroles ne me causèrent plus aucun trouble.

    Un seul chemin pouvait s'ouvrir devant moi.


  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Août 2010 à 09:34

    bonjour Gazou, il est beau ton texte, cela arrive d'avoir un éclair de lucidité, sans doute il faudrait toujours le prendre en compte - heureuse de te retrouver , je te souhaite une belle journée

    2
    Mardi 17 Août 2010 à 10:44

    quand l'illumination vient ainsi et nous guide sur notre vie, même en un instant, cela suffit et c'est extra ! bonne journée

    3
    Mardi 17 Août 2010 à 11:21

    Quatre vous dis-je !

    Pas un, pas deux ,pas trois...

    Quatre !

    comme les quatre points cardinaux

    comme les quatre saisons de l'année

    comme les doigts de la main

    parce qu'aprés, je dis  "pouce" !

    4
    Mardi 17 Août 2010 à 12:20

    Oui ce type de fulgurance, jel'ai connu aussi...

    Mais pour pouvoir les percevoir, il faut de préférence être à l'écoute de son intériorité...ce qui n'est pas toujours évident dans ce monde pressé et stressé

    5
    Mardi 17 Août 2010 à 12:57

    Décidemment, j'aime vraiment la clarté de ton esprit. Je connais ta réincarnation : tu seras un ordinateur. Puissance de rangement, évidence marquée, programme sans détour. Quel esprit !

    Bonne suite de vacances Gazou. 

    6
    Mardi 17 Août 2010 à 15:47

    des mots bien justes une évidence qui apparaît, comme ça d'un coup, quand on prend conscience, que notre chemin, n'est pas forcément celui que les autres imaginent pour nous...

    bises gazou

    7
    Mardi 17 Août 2010 à 17:07

    Tu es si réelle Gazou, c'est réconfortant !

    8
    Mardi 17 Août 2010 à 17:28

    Ces moments de fulgaurance , j'en ai eu aussi , après avoir bataillé pour trouver des réponses .Et ces moments deviennent tellement évidents qu'on est surpris de tous ces doutes .Merci Gazou pour ton partage .Bonne soirée, bisous Andrée

    9
    Mardi 17 Août 2010 à 20:18

    Merci pour ce témoignage... révélateur

    Jackie

    10
    Mardi 17 Août 2010 à 20:49

    Quelle force de caractère cette petite fille avait (a encore, sûrement). "Au moins quatre enfants" : ouf ! ils reviennent de loin !

    Belle soirée,

    eMmA

    11
    Mardi 17 Août 2010 à 23:08

    un très beau texte et une belle leçon de vie

    bises

    12
    Mardi 17 Août 2010 à 23:33

    très beau texte. J'adore. 

    bonne nuit

    clem

    13
    Mercredi 18 Août 2010 à 01:39

    Ce n'est pas toujours aussi évident, parfois il y a des choix difficiles à faire.

    14
    Mercredi 18 Août 2010 à 08:21

    c'est bien là l'essentiel : trouver sa juste place..Bonne journée Catherine!

    15
    Mercredi 18 Août 2010 à 08:25

    non, c'était au moins quatre, au moins..et ce fut une déchirure de penser que le quatrième serait le dernier

    16
    Mercredi 18 Août 2010 à 08:44

    non, merci, plutôt que de devenir un ordinateur, je préfère sombrer dans le néant..ça ne ressent rien, ces trucs là...Bonne journée à toi !

    17
    Mercredi 18 Août 2010 à 09:06

    Ne te perds pas en regrets..Nous avons tous faits de multiples erreurs....La vie est devant nous  et chacun évolue à son rythme...bonne journée Nicole!

    18
    Mercredi 18 Août 2010 à 17:30

    la certitude : la plus belle capacité et la plus importante que peut nous apporter la vie... Etre convaincue et ne pas dévier du chemin.... Peu importe les difficultés, il faut y aller et le suivre...

    Bisous

    régine 

    19
    Jeudi 19 Août 2010 à 00:00

    J'ai eu genre de moments aussi, bien plus adulte. J'allais changer de pays, et on m'en dissuadait. "Et si tu ne trouves pas de travail?" me disait-on. Et moi, sans bluff, sans artifice, j'ai dit "mais ça n'arrivera pas puisqu'il me FAUT un travail".

     

    Je ne me sentais pas intrépide, mais juste déterminée à accomplir mon destin.... Comme toi!

    20
    Jeudi 19 Août 2010 à 17:27

    Que de beaux sentiments, et surtout si bien écrits. Te lire est un régal. Il en ressort que ton chemin a été le bon, belle récompense. Bisous à toi

    21
    Jeudi 19 Août 2010 à 22:06

    C'est ce que l'on peut  souhaiter  à chaque enfant avoir cette  certitude  cette  révélation  au lieu de souvent de se conformer à ce que les uns et les autres attendent de lui ! j'ai beaucoup aimé  dans tes commentaires les mots de mamalilou, ne pas oublier  du respect et de l'amour  pour accompagner ses désirs !

    amicalement

    chrystelyne

    22
    Vendredi 20 Août 2010 à 10:38

    savoir suivre la petite voix qui est en nous...oui, c'est bien cela : déterminée mais pas intrépide, seulement déterminée

    23
    Vendredi 20 Août 2010 à 10:40

    cinq! alors tu es plus riche que moi...Oui, j'ai eu l'impression , à chaque naissance, de m'enrichir un peu plus intérieurement

    24
    Jeudi 26 Août 2010 à 13:50

    Lorsque j'étais adolescente, l'une des personnes qui s'occupait de moi a dit la même chose.

    ... et je suis bien heureuse d'avoir pu fonder une famille et d'avoir eu des enfants.

    Nul ne peut décider à sa place de la voie qu'il faut suivre.

    25
    catherine2
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:43

    la certitude qui nous amène à notre juste place ....jolie texte  gazou

     

     

    26
    nicole 86
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:43

    Un texte optimiste, vrai, profond ,SUPERBE.

    Ah, si j'avais eu le culot et la force d'écoute mes certitudes ! Seulement, j'ai voulu faire plaisir.

    Et maintenant, je suis en quête de certitudes et je n'y vois rien.

    27
    mamalilou
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:43

    oh, je lis aussi tes commentaires et un large sourire éclaire mon visage, je croise rarement des mamans totalement et entièrement sereine à l'idée d'accueillir autant d'enfants, raisonnablement égrennés dans la vie maternelle, et qui se satisfassent difficilement de s'arrêter "aussitôt tôt"!!

    au quatrième on me demandait si je les faisais pour les allos, rends-toi compte?!!

    forcément deux garçons une fille que pouvais-je attendre de plus!

    je me suis arrêtée à 5... pour l'instant, rires... mais c'est bien pour raison de santé, sinon, j'aurais probablement continué sur ce joli bâteau qui nous transporte de joie, toute la famille...

    être où on doit être à chaque instant c'est aussi savoir accepter les modifications qui ne permettent plus tout à fait l'accomplissement des désirs premiers, reconnaître que la responsabilité que l'on prend représente à un moment un seuil au-delà duquel peut-être on déséquilibre un tout, que les vies qui nous rejoignent aussi ont un désir et une place dans notre désir, et en accepter les interaction, pour accepter une nouvelle place... à chaque pas...

    toujours dans ce présent renouvelé,...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :