• Le radar

     

    Vous vous souvenez peut-être (sinon, cliquez sur le lien)

    nous avions un radar prêt à s'envoler,

    un radar un peu allumé,

    un peu trop sans doute...

    Il s'est incendié,

    il est devenu tout noir

    et on l'a remplacé.

    pas la peine que je le prenne en photo

    le nouveau !

    Il est comme tous les autres maintenant,

    gris et bien fermé sur les côtés...

     

    Comme quoi, si l'on veut durer,

    il ne faut pas se singulariser...

    Le premier n'est resté que quelques mois.

    Quelle idée aussi quand on est un radar

    de vouloir ouvrir ses ailes?

    Néanmoins, le premier, je l'aimais bien et je le regrette

     

    Moralité :

    Quand on veut  se faire aimer, il vaut mieux être singulier.


    25 commentaires
  •  

     

    5-juillet-2007-010.jpg

     

     

                   

              

                                                                                           

     

     

    Fixées sur une tige en fer

    trois boîtes aux lettres en demi-cercle

    se font la causette

    comme de bonnes commères.

    Celle du milieu est un peu plus haute

    celle de gauche un peu de guingois

    Elles se racontent je ne sais quoi

    et caquettent comme des oies

    Plantées à l'entrée du chemin

    elles attendent chaque matin

    la main qui les remplit

    et la main qui les vide.


    26 commentaires
  • Hier, j'ai reçu ce mail

    ""Epidémie de bonheur, encore plus dangereux que le H1N1 ! Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse. 

    > L’OMB (Organisation Mondiale du Bien-être) prévoit que des milliards 
    > d'individus seront contaminés dans les dix ans à venir : Voici les symptômes 
    > de cette terrible maladie :  

    > 1 - Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que 
    > d'agir sous la pression des peurs, idées reçues et conditionnements du passé.  
    > 2 - Manque total d'intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et 
    > s'intéresser à tout ce qui engendre des conflits.  
    > 3 - Perte complète de la capacité à se faire du souci (ceci représente l'un 
    > des symptômes les plus graves)  
    > 4 - Plaisir constant à apprécier les choses et les êtres tels qu'ils sont, ce 
    > qui entraîne la disparition de l'habitude de vouloir changer les autres.  
    > 5 - Désir intense de se transformer soi-même pour gérer positivement ses 
    > pensées, ses émotions, son corps physique, sa vie matérielle et son 
    > environnement afin de développer sans cesse ses potentiels de santé, de 
    > créativité et d'amour.  
    > 6 - Attaques répétées de sourire, ce sourire qui dit « merci » et donne un 
    > sentiment d'unité et d'harmonie avec tout ce qui vit.  
    > 7 - Ouverture sans cesse croissante à l'esprit d'enfance, à la simplicité, au 
    > rire et à la gaieté.  
    > 8 - Moments de plus en plus fréquents de communication consciente avec son 
    > Ame, son Ëtre... ce qui donne un sentiment de plénitude et de bonheur.  
    > 9 - Plaisir de se comporter en personne qui apporte joie et lumière plutôt 
    > qu'en critique ou en indifférent 
    > 10 - Capacité à vivre seul, en couple, en famille et en société dans la 
    > fluidité et l'égalité, sans jouer ni les victimes, ni les bourreaux, ni les 
    > sauveurs. 
    > 11 - Sentiment de se sentir responsable et heureux d'offrir au monde ses rêves 
    > d'un futur abondant, harmonieux et pacifique. 
    > 12 - Acceptation totale de sa présence sur terre et volonté de choisir à 
    > chaque instant, le beau, le bon, le vrai et le vivant.   


    • Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, la dépendance, les conflits, la maladie et le conformisme, évitez tout contact avec des personnes présentant ces symptômes. 
    • Cette maladie est extrêmement contagieuse !  Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible. Les traitements médicaux peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes mais ne peuvent s'opposer à la progression inéluctable du mal.  

    • > Aucun vaccin anti-bonheur n'existe.  Comme cette maladie du bonheur provoque une perte de la peur de mourir, qui est l'un des piliers centraux des croyances de la société matérialiste moderne, des troubles sociaux risquent de se produire, tels des grèves de l'esprit belliqueux et du besoin d'avoir raison, rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, des cercles de partage et de guérison, des crises de fou-rire et des séances de défoulement émotionnel collectif",je n'ai pu résister au plaisir de vous l'envoyer,


    >

     


    22 commentaires
  •   Hier, je reçois cette information qui m'attriste profondément..
    Depuis quelque temps, on devrait être habituée à ce genre de nouvelles...Il faut faire du chiffre, c'est la consigne...nous n'habitons plus au pays des droits de l'homme

    "Arrêtée mercredi matin, Nanette Alanhi Bangofa, lycéenne parisienne de 19 ans, a été expulsée le jour même vers le Congo Brazzaville.
    Elle se rendait tranquillement en cours (première année de BTS compta-gestion au lycée Jules Siegfried à Paris.
    Elle est arrivée en France en 2007 avec sa mère qui bénéficie d'une carte de séjour resident de 10 ans, son père est décédé.
    Arrêtée à la gare du Nord, elle est directement emmenée à la gare d'Orly où elle est mise à bord d'un avion pour Casablanca, puis de Casablanca à Brazzaville. Malgré ses demandes réitérées, les policiers ne la laissent pas prévenir sa mère; Ce n'est qu'une fois arrivée sur place, jeudi matin qu'elle a pu lui téléphoner...Elle n'avait sur elle que 2 euros et son sac de cours..Elle est logée, pour quelques jours, chez une cousine.
    200élèves du lycée Siegfried se sont rendus à la préfecture de Paris pour demander son retour.
    La préfecture n'a pas répondu mais a signalé au Réseau Education sans frontière qu'elle n'avait aucune trace de cette expulsion.La mère de Nanette a dû montrer son billet électronique pour prouver que sa fille était bien à Brazzaville...RESF s'inquiète du durcissement préfectoral vis-à-vis des jeunes sans-papiers."

    20 commentaires
  •   Hier matin, alors que j'écoute distraitement la radio, c'est l'heure des informations, j'entends un fait qui me fait sursauter...
    C'est un maire des Etats-Unis qui a refusé le mariage à un couple: l'un étant noir  et l'autre blanc...Mais n'allez surtout pas croire que ce maire est raciste..C'est pour leur bien et après mûre réflexion sans doute qu'il a pris cette décision...En effet, il a constaté que les enfants de couple mixte étaient souvent très malheureux, alors il ne veut pas collaborer à leur malheur... Son attitude n'est dictée que par le souci qu'il a du bien-être futur de ses administrés !

     D'abord, il faudrait  que ce maire zélé apprenne enfin que le fait de ne pas être marié n'a jamais empêché de faire des enfants...Et que, fort heureusement, mariés ou pas mariés, ils ne viendront pas lui demander l'autorisation...Et puis vouloir faire croire que l'on songe au bien d'autrui alors qu'on lui dénie sa qualité d'être humain , à part entière, quelle que soit sa couleur de peau...quelle indignité !
      Bon ,je crois qu'on peut le couronner..Pas raciste mais roi et même  empereur des hypocrites !
      Un simplet hypocrite, je ne savais pas que ces deux qualificatifs pouvaient s'allier, j'imaginais les simplets pleins de gentillesse et de douceur...Maintenant, je m'en méfierais.

    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique