• Elle lui téléphona.

    Elle lui répondit d'une voix éteinte.

    Elle ne s'en émut pas, elle avait l'habitude et continua la conversation;

    Peu à peu, elle entendit son interlocutrice lui répondre sur un ton plus animé...

    A la fin de leur petit entretien, elle l'entendit rire...

    Elle avait retrouvé un peu le goût de vivre et sa voix s'était colorée...

     

    Je devrai lui téléphoner plus souvent, pensa-t-elle...Cela me rend tellement heureuse de la voir renaître


    14 commentaires
  • J'ai vu oui, j'ai vu,

    et je  n'ai pas la berlue,

    dans un champ

    j'ai vu des vaches noires et blanches qui paissaient tranquillement.

     

    Rien d'extraordinaire, non, vraiment,

    bien que, par chez nous, on n'en voit guère,

    ce sont des moutons que l'on rencontre

    le plus souvent.

     

    Mais, dans le champ où paissaient  benoîtement

    ces vaches paisibles,

    sur le bord, il y avait un panneau

    (comme je regrette de n'avoir pu prendre de photo)

    et sur ce panneau était écrit, en grosses lettres,

     

        CENTRE DE MEDITATION

     

    Vrai de vrai, je n'invente rien.

     

    Ah ! me dis-je, si les vaches s'y mettent,

    suivons leur exemple !


    17 commentaires
  • Deux chauffeurs de car se rencontrent.

    L'un explique à l'autre : le chef m'a convoqué l'autre jour, il avait reçu une lettre d'une dame qui se plaignait d'avoir été klaxonnée...et le coup de klaxon l'a surprise et même choquée puisque cela lui a déclenché  des contractions et elle a dû aussitôt se rendre à l'hôpital pour accoucher de son bébé...

     

    L'histoire est véridique.

     

    Ces chauffeurs de car sont vraiment des malappris!

     

    J'admire la présence d'esprit de cette dame qui, bien que choquée par le Klaxon et devant se précipiter à la clinique , a quand même bien enregistré quelle était la ligne de car en question, afin que sa plainte parvienne au chauffeur...Espérons que maintenant que le bébé est né, elle n'ait plus le temps  ni l'envie d'incriminer ceux qui l'approchent d'un peu trop près.  


    16 commentaires
  • Je l'ai aperçue l'autre jour en allant au cinéma et je continue  à penser à elle.

    Moi je rentrais, elle, elle en sortait...

    Elle interpelle le jeune homme qui est au guichet :

    -"Pouvez-vous m'appeler un taxi?"

    Et je m'aperçois qu'elle marche avec difficulté en s'appuyant sur une canne.

    Le jeune homme lui passe le téléphone en lui disant qu'il ne connaît pas le numéro.

    -Moi non plus, lui dit-elle.

    Quelqu'un, dans la file, lui tape le numéro et la voilà en conversation avec le taxi.

    Mais elle a un autre handicap,elle est assez sourde  et elle ne comprend pas ce qu'on lui répond...

    Le jeune homme prend le téléphone  et lui explique que le taxi n'est pas disponible à cette heure-ci...

    Mais, dans la file, elle reconnaît un visage...Elle  s'approche, embrasse la personne qui demande ce qu'elle est allée voir et si c'était bien...

    -"Oh, lui répond notre brave dame, c'était bien rigolo.

    Apparemment ses petits soucis actuels ne vont pas ternir la bonne après-midi qu'elle vient de passer....

    Je ne sais ce qui s'est passé ensuite car je suis entrée dans la salle de cinéma...

    Mais je suis sûre qu'elle a trouvé une solution...

    Combien, à sa place, seraient restées dans leur logement en maudissant le sort qui les rendait si dépendantes.

    Mais, elle, le désir de vivre l'habite toujours et elle sait demander de l'aide quand c'est nécessaire et elle ne maugrée pas même si la personne n'est pas aussi coopérante qu'elle le désire...Ce n'est pas grave, et elle s'adresse à une autre.

    L'air de rien cette petite dame m'a donné une bonne leçon.


    12 commentaires
  •   C'était la fin de l'après-midi, je rentrais chez moi

    Et que vois-je au bord de notre chemin ?

    Une poule qu'un enfant de six ans (le petit-fils de nos voisins) tentait de maintenir.

    Bizarre ! Il n'y a pas de poulailler tout près d'ici.

     

    D'où vient cette poule? Mystère!

     

    On téléphone à la ferme la plus proche...Aucune de leurs poules ne s'est égarée...

    L'enfant a très peur pour la poule, le renard va la manger cette nuit, pense-t-il...

     

    Alors on téléphone à des amis qui habitent à quatre kilomètres de là et qui ont un poulailler avec quatre poules exactement de la même couleur que celle qui est là...

    Et les voilà qui arrivent avec une cage pour la  transporter ...Et ils proposent à l'enfant de venir voir où ils vont installer la poule et ils nous proposent de venir nous aussi....

    Et nous buvons l'apéritif...pour célébrer le sauvetage de la poule...

    Toutes les occasions sont bonnes....

     

    Demain son propriétaire la réclamera peut-être

     

     

    2578267718_0afdaf26ff.jpg


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique