• Est-ce humain ?

     

    Je lis, ou plutôt je relis lis cet article et je suis honteuse que, dans le pays des droits de l'homme, on puisse légalement agir ainsi

     

     

    " Le Réseau Education Sans Frontières organisait  dimanche 2 février à Moulins, dans l'Allier, une manifestation

    pour faire revenir de Turquie une jeune femme kurde, habitante de la commune depuis 2012, séparée de son mari

    et ses trois enfants par une procédure d'expulsion.

    Par Emma Derome et Stéphanie Vinot

     

     

     

      Aysé est une jeune femme kurde, arrivée en France il y a 8 ans, sans ses papiers, pour rejoindre Halit,un jeune turc avec qui elle s'est mariée à Moulins, dans l'Allier, en 2015, contre l'avis de sa famille en Turquie.Halit est installé en France depuis 16 ans, en situation régulière. Il est chef d'entreprise à Moulins

    . Le couple y construit sa vie, et Aysé donne naissance à trois enfants, aujourd'hui de 2, 4 et 6 ans,
    scolarisés à Moulins. Plusieurs fois, elle tentera de régulariser sa situation, en vain.

    Le 25 novembre dernier, la jeune femme a été interpellée à Moulins, devant ses enfants, avant de passer
    deux semaines en centre de rétention, à Lyon. Elle a été finalement été expulsée dans son pays d'origine,
    en Turquie, le 11 décembre.

    Depuis deux mois, la famille est séparée. Son mari, Halit, accuse la préfecture, qui a enclenché la procédure

    d'expulsion, d'avoir brisé sa famille. 
     

    Quand elle est partie, je me suis inquiété pour mes enfants, ils ont coupé une famille carrément en

    deux… Aujourd’hui ma femme, ça ne va pas, ses enfants lui manquent. Je suis allé la voir pendant une

    semaine, elle n’allait pas bien, elle pleurait tout le temps. Ça faisait 8 ans qu’elle n’était pas retournée

     en Turquie et là, du jour au lendemain, ils l’ont renvoyé.
     

     

    Manifestation pour son retour tous les dimanches au marché de Moulins

    C'est pourquoi une manifestation a été organisée ce dimanche 2 février, en parralèle du marché de Moulins,

    par le Réseau Education Sans Frontières (RESF), afin de soutenir la famille et d'exiger le retour de la jeune femme


       Les manifestants ont fait un "cercle du silence" pour rendre hommage à cette famille kurde séparée / © S. Vinot / FTV

    Pour Mireille Pasquel, porte-parole de RESF, l’intérêt supérieur de l’enfant doit primer sur les questions

    administratives des sans- papiers


  • Commentaires

    1
    Marcel
    Vendredi 30 Avril à 16:16

    Bonne question!

    2
    Vendredi 30 Avril à 18:38

    ils osent se prétendre "civilisés"  ... quel mal a donc commis cette dame, qui a tout fait pour obtenir des papiers, mère de trois enfants français, épouse d'un français,  pour être traitée de la sorte, on en ferait plus pour défendre un animal ... 

    je joins ma honte à la tienne 

    amitié .

    3
    Vendredi 30 Avril à 19:14

    les questions administratives .... 

    Olivier a travaillé bénévolement pour le secours catholique s'occupant des migrants. Ce n'est vraiment pas simple.

    Les migrants devraient pouvoir savoir dans les deux ans maximum  s'ils sont acceptés ou non, pas au bout de huit ans. 

    Heureusement cette association les aide.

    Ma voisine est Turque, mariée à un Franco-Turque. Heureusement la situation est régularisée. Je ne comprends pas pourquoi tant ne souhaitent pas devenir Français alors qu'ils vivent chez nous.

    Mon neveu est parti s'établir au Canada et dès que ce sera possible, toute sa famille demandera la nationalité canadienne.

    Bises 

    4
    Vendredi 30 Avril à 21:28
    Andrée Galera

    Pourquoi attendre 8 ans pour régulariser une situation apparemment saine!!

    Bonne soirée Gazou

    5
    Vendredi 30 Avril à 22:21

    Je suis ahurie de constater que, tandis qu'une quantité importante de français réclame des actions anti immigration, une si grande quantité d'expulsions trouvent tant de raisons leur être opposées. 

    6
    Vendredi 30 Avril à 23:06

    Merci Gazou pour ta gentillesse et ton soutient.

    Mon mari est rentré depuis lundi, mais est encore très fatigué et toujours en fibrillation, heureusement sous traitement.

    Le 9 juillet on doit lui faire des chocs électriques sous AG

    Terrible ce couple.

    On renvoie une personne bien intégrée alors qu'il y en a bien d'autres qui ne devaient pas être là.

    Bisous Gazou et encore merci

    Aimée

     

     

     

     

    7
    Samedi 1er Mai à 09:35
    daniel

    Encore une injustice ! Comment peut on séparer une ainsi une famille, surtout après 8 ans d'existence. Le monde est cruel !!

    8
    Samedi 1er Mai à 11:24

    Oui c'est honteux !

    9
    Dimanche 2 Mai à 11:08

    Tout comme toi, ce genre de situation me révolte, je ne comprends pas que l'on puisse encore agir ainsi !

     

    10
    Mardi 4 Mai à 06:46

    C'est une honte et je crois bien qu'hélas cela ne doit pas être le seul cas. Où est donc Voltaire ? 

    11
    Mercredi 5 Mai à 09:08

    Pauvre famille, le monde est de plus en plus inhumain, comment peut-on prendre de telles décisions !!! Merci Gazou de relayer cette information, des pensées aimantes vers ces êtres en souffrance. Bises.   brigitte

    12
    Jeudi 6 Mai à 16:46
    Renée

    ls gardent les mauvais sans papier et expulse ceux bien intégré ce n'est pas juste, sauf que les bons ils savent ou les trouver les autres se planquent! Bisous Gazou

    13
    Vendredi 14 Mai à 18:52

    Ah c'est plus facile que de s'attaquer à d'autres. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :