• Elle et Lui, Lui et elle

     

     

     

     

    Hors du foyer conjugal, il était d'une honnêteté foncière.

    Mais, avec elle, tant il  craignait de devenir son prisonnier, mentir lui était familier...

    Il désirait l'égarer dans un labyrinthe  sans issue.

    Ainsi se sentirait-il à l'abri... c'est du moins ce qu'il croyait plus ou moins consciemment.

     

    Pourtant, elle n'était pas possessive...

    Et  pensait-elle, l'amour que les autres éprouvaient pour lui ne lui donnaient que plus d'éclat.

     

    Mais il était tellement égaré  en lui-même qu'il refusait avec âcreté cela même qu'il désirait

    le plus violemment. Et pour se préserver de l'amour, il ne reculait devant aucune lâcheté,

    devant aucun mensonge. Il avait tellement peur de ses désirs qu'il s'acharnait à les tuer.

    Seuls pouvaient pointer le nez ceux qui n'étaient pas essentiels...

    Ainsi se donnait-il l'illusion d'être encore vivant.

     

    Mais elle ne se décourageait pas ou plutôt ses découragements étaient de courte durée.

    Elle croyait mourir à chaque tempête...mais la tempête éloignée, l'espoir renaissait.

    Elle avait peu de certitudes mais une l'habitait depuis qu'elle avait rencontré cet homme :

    le chemin serait âpre mais ils se retrouveraient un jour

    et ils vivraient alors un temps merveilleux où l'harmonie des contraires enfin réunis 

    chanterait un hymne d'amour éternel.


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Mai à 20:23

    Espérances vaines de sa part, me semble-t-il ! Situation vécue qui au bout de 15 ans a tourné au fiasco !

    Bises et bonne soirée

    2
    Samedi 15 Mai à 20:35

    je le lui souhaite  ... mais déjà son espoir la fait vivre !

    amitié .

    3
    Samedi 15 Mai à 20:43
    Andrée Galera

    C'est beau d'avoir la foi mais parfois elle ne suffit pas devant un tel comportement . Elle doit penser à elle aussi.

    Douce soirée Gazou

    4
    Samedi 15 Mai à 21:11

    C'est courageux. Les femmes sont souvent maternelles et alors elles décèlent la fragilité de l'homme et comprennent mieux sa façon de se comporter.

    5
    Samedi 15 Mai à 22:14

    On a beau avoir une patience d'ange, un jour, le couple craquera.

    J' en parle après 19 ans, on se lasse.

    Bonne soirée Gazou. Bisous

    6
    Dimanche 16 Mai à 09:56

    Quand on aime vraiment ne jamais perdre espoir !

    7
    Dimanche 16 Mai à 10:05

    Tout cela me semble tellement compliqué. Je n'aurais pas cette patience, je crois. Bon dimanche à tous tes lecteurs chère Gazou! 

    8
    Dimanche 16 Mai à 11:54

     

     

    Voilà une belle description d'une situation fort complexe.

    Une démonstration de l'incapacité qu'ont certaines personnes (hommes ou femmes) de s'ajuster dans une relation amoureuse durable et féconde. C'est très bien dit dans la phrase « il avait tellement peur de ses désirs qu'il s'acharnait à les tuer. » Et pour tuer quelle meilleure arme que le mensonge et son chapelet de complications.

    L'amour et la persévérance d'un(e) seul(e) peut-il triompher de telles situations ?

    Je pense que c'est possible s'il existe la certitude énoncée :

    « le chemin serait âpre mais mais ils se retrouveraient un jour »

    C'est possible si toutefois chacun regarde en lui sa propre histoire de vie au regard de cette dynamique fondamentale de l'humain : « aimer/être aimé ».

    Un élément sans l'autre c'est comme n'avoir qu'une seule jambe pour marcher.

     

    9
    Dimanche 16 Mai à 13:29

    Ne pas perdre espoir bonne journée bisous

    10
    Lundi 17 Mai à 09:15
    daniel

    Un espoir qui aide à vivre.....La vie à deux n'est pas toujours facile !

    11
    Lundi 17 Mai à 10:12

    Qu'est-ce-qui se rejoue en lui ? Que ressent-il ?... Souhaitons qu'elle trouve les bonnes questions à lui poser, et qu'il s'ouvre à elle... Lumineuse journée Gazou, à bientôt.   brigitte

    12
    Lundi 17 Mai à 10:22

    Aimer sans être aimée en retour, tout en gardant espoir...

    C'est terrible.

    En tout cas, tu as écrit là une belle page. Merci, Gazou.

    Bises et douce journée.

    13
    Lundi 17 Mai à 14:49
    Renée

    Je ne sais si quand ça commence très mal cela peut s'améliorer! Bisous douce semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :