• Egon Schiele (1890- 1918 )

     

    Autoportrait avec des lanternes chinoises, par Egon Schiele

    autoportrait

     

    Egon Schiele est un peintre poète autrichien

    " Je peins la lumière qui vient de tous les corps"

    C'est le titre d'un petit livre qui réunit   quelques unes des lettres  et des poèmes de cet artiste et de l'avoir lu m'a donné envie de découvrir un peu ses tableaux... je n'ai pas trouvé la lumière dans tous ces tableaux, néanmoins, c'est ce qu'il recherchait.

     

    Il possède depuis son plus jeune âge un talent inné pour le dessin. Après la mort de son père en 1905, il décide d'entrer à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne. Il peint ses premiers autoportraits. En 1907, il découvre les oeuvres de la Secession viennoise, et fait la rencontre de Gustav Klimt à qui il voue une totale admiration. Il quitte les Beaux-arts deux ans plus tard et fonde le mouvement "Neukunstgruppe".
    Il entre en concubinage avec la sulfureuse Wally Neuzil. Il est arrêté en 1912 en raison de ses dessins à caractère pornographique et passe trois semaines en prison. Il participe ensuite à de nombreuses expositions partout en Europe. Après son mariage avec Edith Harms le 17 juin 1915, il est mobilisé par l'armée. De retour à Vienne, il propose en cinquantaine d'oeuvres à l'exposition de la Secession viennoise et remporte un franc succès. Il meurt le 28 octobre 1918 de la grippe espagnole, trois jours à peine après sa femme.

     

    Croissant de maisons, par Egon Schiele

    croissant de maisons

     

    Egon Schiele
    Egon Schiele

    Le langage du corps chez Egon Schiele est hypersensible. L’artiste déploie, au sens d’un langage corporel spécifique, son art du dessin avant tout dans les figures humaines en pleine page, qu’il précise par un trait de dissection, mettant à nu les fibres nerveuses de l’individu.


  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Novembre 2016 à 10:07

    le premier visage me fait penser à ... un topinambour

    la troisième image est belle, sensible en effet.

    2
    Samedi 26 Novembre 2016 à 10:30

    Bonjour Gazou,

    J'adore venir découvrir chez toi des artistes dont on ne parle pas beaucoup (mais je crois te l'avoir déjà dit).

    Egon Schiele ? J'avoue mes lacunes, je n'en ai jamais entendu parler. Pas vraiment touché par son style, mais j'aime la philosophie qui est la sienne et qui semble avoir gouverné son art ("je peins la lumière qui vient de tous les corps").

    Dieu qu'il est mort jeune (28 ans) !!! Satanée grippe espagnole !!! Mais son œuvre vit, la preuve, il arrive jusqu'à moi grâce à toi.

    Bon weekend.

    FP

    3
    Samedi 26 Novembre 2016 à 10:53

    Je découvre... et je ne sais pas vraiment qu'en penser.

    Merci en tout cas pour cette découverte.

    Bises et douce journée.

    4
    Samedi 26 Novembre 2016 à 12:40
    LADY MARIANNE

    bonjour et merci !!

    humains ou village tout est bien beau--- le village peu lumineux en effet-- ça le rend triste je trouve-
    une belle participation- gros bisous-

    5
    Samedi 26 Novembre 2016 à 13:03
    Edmée De Xhavée

    Je ne le connais pas "bien" (je ne savais rien de sa vie, en fait!) mais je reconnais sa peinture, que personnellement j'aime assez - en général. C'est charnel, intense, très vivant... 

    6
    Samedi 26 Novembre 2016 à 17:04
    Daniel

    Connais mais j'aime beaucoup !Une peinture qui a de la personnalité. C'est fin et aérien.

    7
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 08:22

    la troisième peinture que tu nous proposes me séduit !

    amitié 

    8
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 17:38

    Je ne le connaissais pas,j'aime.

    9
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 21:18

    Superbe artiste, je l'adore ! Il est mon idéal en ce qui concerne le dessin de modèles, sulfureux ou pas...Il a fait une quantité d'auto-portraits tous plus bizarres les uns que les autres. Il a peint aussi de très grandes toiles superbes. J'ai vu une exposition de ses oeuvres à Barcelone il y a déjà longtemps, fascinant !

    10
    Lundi 28 Novembre 2016 à 11:28

    Le dernier tableau se rapproche d'un Toulouse-Lautrec ?

    11
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 20:51

    j'aime son autoportrait. Il y a tentative d'équilibre dans un équilibre certain. Bises. 

    12
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 07:22

    Il a une touche nerveuse pour les figures et ses blancs qui n'en sont pas mettent en valeur les espaces trés peu chargés de matière et pourtant très colorés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :