• Egocentrique vraiment ?

    Elle était très égocentrique.

    Elle pouvait parler de ce qu'elle faisait, de ce qu'elle aimait ou n'aimait pas,  de sa vie quotidienne pendant des heures.

    Elle ne s'en lassait pas et il semblait qu'il lui était impossible de  saisir que les autres pouvaient avoir un autre ressenti que le sien.

    Les premières fois que je la rencontrais, je fus vite lassée par le discours superficiel qui était le sien et je préférais ne pas rechercher sa présence tout en demeurant cependant aimable quand je ne pouvais l'éviter.

    A chacun son caractère et ses défauts, il faut de tout pour faire un monde, voilà ce que je me disais...

    Aussi  quelle ne fut pas ma surprise récemment où, montant ensemble dans un bus, elle me montra la seule place assise  qui restait disponible  et elle me dit : "Assieds-toi vite, je vois que tu es fatiguée"

    Et c'est vrai, j'étais très fatiguée...Elle avait donc été capable de s'en apercevoir et de me proposer  ce siège alors qu'elle était devant moi et qu'elle aurait pu s'asseoir sans que cela me paraisse incorrect.

    Méfions-nous des préjugés, des jugements , me dis-je en moi-même.

    Les visages sont parfois plus beaux que les masques qui les recouvrent.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Septembre 2015 à 17:54

    C'est vrai, nous allons toujours trop vite dans nos jugements et enfermons les autres avec nos préjugés


    Belle soirée Gazou

    2
    Lundi 21 Septembre 2015 à 18:05

    C'est vrai que nous sommes toujours très prompt à juger, et pourtant, l'homme est un faisceau de sentiments qui changent souvent, et s'adaptent. Il faut donc comme tu le dis se garder de juger! 

    Merci pour ce bel exemple !

    Belle après midi

    3
    Lundi 21 Septembre 2015 à 18:06
    eMmA MessanA

    Eh bien bravo Gazou pour la sincérité avec laquelle tu nous racontes cette anecdote et surtout pour la remise en question de ton jugement envers cette personne. Il y a tant de gens qui campent sur leurs positions en demeurant fermés à toute évolution de leurs avis...

    Merci à toi de nous ouvrir les yeux.

    Belle soirée,

    eMmA

     

    4
    Lundi 21 Septembre 2015 à 19:24

    C'est très juste

    5
    Lundi 21 Septembre 2015 à 19:50

    bien vu !

    6
    Lundi 21 Septembre 2015 à 20:09

    C'est vrai. Les gens ont plusieurs facettes, certaines sont plus secrètes, et c'est un plaisir alors de les découvrir.


    Bonne soirée, Gazou.

    7
    Mardi 22 Septembre 2015 à 00:59

    C'est une erreur qu'on fait tous un jour ou l'autre, l'important c'est de s'en rendre compte.

    8
    Mardi 22 Septembre 2015 à 07:00

    C'est bien de remettre les pendules à l'heure. 

    9
    Mardi 22 Septembre 2015 à 07:49

    Belle anecdote !

    10
    Mardi 22 Septembre 2015 à 08:47

    Une histoire vraie comme je les aime... Merci, Gazou.


    Ne jamais se fermer aux surprises qui nous attendent.

    11
    Mardi 22 Septembre 2015 à 11:16

    Bonjour,

    Dans notre société où le paraître surpasse l'être, il est bien difficile de porter un jugement.

    On a beau dire "Ne juge pas et tu ne seras point jugé", nous le faisons inconsciemment.

    Apprendre à faire le tri n'est pas toujours évident.

    Prudence donc.

    Merci pour cet article.

    Bisous

    12
    Mardi 22 Septembre 2015 à 16:26

    c'est vrai que l'on est parfs étonné de certaines personnes

    13
    Mardi 22 Septembre 2015 à 17:42

    Eh, oui, l'habit ne fait pas le moine. Méfions-nous de nos premières impressions !

    14
    Mardi 22 Septembre 2015 à 17:58

    ce sont les contrariétés de la vie qui nous font parfois porter un masque. je me sens très souvent méchante et mauvaise lorsque je m'occuper de ma mère, lorsque je n'en peux plus, lorsqu'elle me fait des reproches parce que je viens avec du retard, lorsque je me sens enchaînée. Un chien à la chaîne peut paraître dangereux mais quand on le détache il peut aussi venir se rouler à vos pieds et déborder de tendresse, on ne peut pas juger les gens à ce qu'ils disent, parfois ils parlent beaucoup pour évacuer leur mal être, moi je me suis mise à parler de moins en moins ce qui ne me fait pas apparaître comme plus sympathique

    15
    Mardi 22 Septembre 2015 à 18:16

    jolie histoire! Oui, on (je...) se trompe souvent sur les apparences. J'espère que tu n'es pas trop fatiguée quand même. C'était juste pour nous raconter cette belle (et vraie, j'en suis sûre) histoire.

    Bonne journée,

    Gigri

    16
    Mardi 22 Septembre 2015 à 18:37

    En effet, nous percevons souvent l'autre au travers de nos propres filtres ; ces derniers ont quelquefois besoin, comme les logiciels, d'une petite "mise à jour"...


    Bonne soirée


    Alain

    17
    Mardi 22 Septembre 2015 à 20:36

    bon retour. Chacun porte sa part d'égoisme et de fraternité. Merci de nous partager ton ressenti. Bises

    18
    Mardi 22 Septembre 2015 à 23:00

    Que c'est beau, ma chère Gazou !

    Je connais aussi une personne (âgée !) qui parle, parle (très très vite, en plus) de sa vie, ses ennuis, ses bobos... et bref, tout le monde se sauve à son approche....Et bien elle va à pieds de sa maison perchée dans la colline jusque dans le village fort loin... pour aller rendre visite aux malades, aux personnes plus âgées qu'elle TOUS LES JOURS ! Quel courage !

    Je l'aime bien et franchement je l'écoute et nous avons bien sympathisé toutes les deux ! Elle vaut son pesant d'or, comme on dit !

    Bisous et merci

    19
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 16:45
    Daniel

    Une histoire semblable m'est arrivée aussi. Je l'avais relatée sur mon blog. La voici:

    Il est huit heures du matin. Je me rends au laboratoire d’analyses médicales comme je le fais tous les mois pour une prise de sang. Je franchis la porte de la salle d’attente et plusieurs personnes sont déjà là, attendant leur tour. Heureusement j’ai pris mon journal avec moi. Je m’installe confortablement et commence ma lecture.

    C’est un laboratoire assez important et il y quatre infirmiers et infirmières pour effectuer les examens. J’ai mon préféré : un homme timide voir effacé, qui semble gentil et modeste et qui dégage une vibration spéciale. Nous ne nous parlons jamais car une prise de sang s’effectue très vite. Dans ma tête, je me dis « Tiens j’aimerais bien qu’aujourd’hui ce soit lui qui me prenne en charge ». Coup de chance ! Après un temps d’attente assez court, c’est lui qui m’appelle. Nous rentrons dans le cabinet, je m’assois et tends mon bras.

     Et oh surprise !Il me dit alors « Ah vous lisez le Parisien ? Est-ce que c’est un journal intéressant ». Je lui réponds que j’aime bien lire le Parisien car c’est un journal très varié qui aborde tous les sujets. « Et vous que lisez vous » lui dis-je. « Moi je ne lis pas la presse quotidienne mais plutôt des magazines : Le Point, L’Express, le Nouvel Observateur, un hebdomadaire de droite et un de gauche pour me faire mon opinion ». Et moi « Je lis aussi le Canard Enchainé »Et lui de me répondre « J’ai arrêté de le lire car je le trouve trop complice du pouvoir. Je vais aussi sur internet lire le Monde et surtout le blog de Jacques Attali. Son blog est très intéressant et puis c’est un grand mathématicien. Je suis comme lui, j’adore les mathématiques ».

     Et moi de lui dire «  Mais qu’est ce que vous faites là, en tant qu’infirmier, à faire des piqures ». Sa réponse me laisse pantois «  Je suis le directeur du laboratoire et surtout un chercheur. Je viens de découvrir une nouvelle molécule concernant une maladie grave dont je ne peux dire le nom car la recherche est encore très secrète ». Je réitère ma question «  Mais alors pourquoi faire des piqures car votre temps vous est compté ». Il me répond « Je n’ai pas assez de temps pour tout faire et si je fais des piqures, c’est parce que je n’aime pas que les gens attendent trop longtemps ».

     Je le quittais perplexe me disant qu’il ne fallait pas se fier aux apparences et qu’il fallait faire attention aux jugements que l’on portait sur les personnes. J’espère bien continuer la conversation avec lui une prochaine fois.

     

    20
    Jeudi 24 Septembre 2015 à 09:48

    Effectivement, on peut se tromper dans un sens comme dans l'autre...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :