• Jour après jour

    j'apporte ma pierre

    sans tapage 

    sans impatience

    mais avec constance

    je l'édifie ma cathédrale

     

     J'apporte ma pierre

     je la joins

     à celle de la veille

     je m'émerveille

    de la voir si bien accordé

     

    J'avance

    Il n'est pas de chemin

    Ce sont mes traces qui font

    le chemin.

     

    De première fois en première fois

    j'élargis mon horizon

    je repousse les murs de ma prison interne

    j'abats les interdits.

     

    Je cueille ce que le jour me donne

    je l'associe à tous les autres

    qui, comme moi,

    construisent la cathédrale.

    ensemble nous avançons,

    nous apportons nos pierres,

    nos mots.

     

    Je bâtis ma maison de mots

    Peu importe leur valeur objective.

    De ces mots,

    peut-être brins de paille pour certains,

    jaillit un peu d'essentiel.

     

    J'ai besoin de leurs traces

    pour donner sens à ma vie.


    16 commentaires
  •  Montaigne écrivait:

     

     «Je trouve que,

     faisant le cheval échappé,

     mon esprit m'enfante tant de chimères et monstres fantasques

     les uns sur les autres, sans ordre et sans propos,

     que pour en contempler à mon aise l'ineptie et l'étrangeté,

     j'ai commencé de les coucher par écrit, "

    espérant avec le temps lui en faire honte à lui-même.»


    10 commentaires
  • "Ecrire, c'est entrer en silence, parler à voix basse pour quelques-uns qui entrent en silence avec vous pour qu'ils reconnaissent une voix qui monte du fond d'eux-mêmes."   Jean Sulivan

     

     

     

     

    L'écriture, comme une halte,

    c'est une image qui me parle bien


    14 commentaires
  • http://www.youtube.com/watch?v=5QH-MG6gw5A&feature=related

    Cliquez sur ce lien

    Une nouvelle technologie révolutionnaire vous  est présentée

    Qu'en pensez-vous?


    14 commentaires
  • " Heureusement, même si elle est venue tard, il y eut l'écriture. Elle m'a sorti du silence où je m'enfermais, m'a permis de désigner les ombres qui me hantaient, m'a soigné d'une pudeur maladive, m'a forcé à avancer toujours plus droit dans le devoir de vérité, et elle m'offre aujourd'hui de t'écrire, comme si cétait la chose la plus naturelle du monde."    Jérôme Garcin (Olivier)

     

    "Ecrire, c'est essayer de retenir ce qui devient invisible. J'aimerais que la force du lien passe dans ce récit, qu'il soit un message de foi en la volonté humaine et en l'amour. Tout est continuation. Rien ne s'arrête d'un coup. Je crois très fort que les morts sont avec nous."  Françoise Henri

                                                qui vient d'écrire "Plusieurs mois d'avril" chez Gallimard

     

    L'écriture,me dis-je, c'est creuser  au plus profond de soi pour laisser jaillir la lumière


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique