• Don Quichotte

     

                                  Jérémie Le Louet

      avec la compagnie des Dramaticules, a mis en scène l'histoire de Don Quichotte qui a été jouée cette année devant la façade du château de Grignan

     

    C'est fou , surprenant, drôle, déroutant...Il y a un côté grand guignol.

    Certains verront en Don Quichotte un personnage dérangé ou qui feint d'être dérangé,

    quelqu'un qui confond la fiction et la réalité ou quelqu'un qui rentre en croisade

     

    Jérémie Le Louet, lui,  parle ainsi de son héros

    " Le spectacle conte l’histoire d’un homme qui décide de lutter contre la médiocrité du monde, pour la transformer en une épopée fantasmagorique. C’est, je crois, la quête de tout artiste et de tout spectateur. »

     "Don Quichotte est pur, courageux. Pour moi, il n’est pas vraiment fou. C’est quelqu’un qui cherche à croire, qui veut se racheter de sa vie paresseuse et qui se dit qu’il n’est pas trop tard pour devenir un héros".

    Et moi, je crois qu'il nous invite à nous reconnaître dans ce personnage fantasque et qu'il nous convie  à faire vivre nos rêves autant que cela nous est possible.

     

    La pièce est une mise en abyme. La scène représente un plateau de cinéma avec caméras, spots, éléments de décor en carton, un plateau sur lequel des acteurs sont en train de tourner cette oeuvre impossible, ce roman de 1500 pages, Don Quichotte. Les comédiens de la compagnie Les Dramaticules jouent donc à la fois des personnages de Don Quichotte et des tirades écrites par Cervantès il y a 400 ans, mais ils jouent aussi les acteurs et des scènes écrites aujourd'hui.

     

     

     

    « Pourquoi Don Quichotte ? », « Comment condenser 1500 pages en deux heures ? » Ce sont des questions traditionnelles que se posent les spectateurs avant le lever de rideau. Alors Jérémie Le Louët a décidé de les poser à haute voix. Les comédiens sont mélangés au public dans les gradins et l’interpellent lors d’une séance de questions/réponses bien rodée. Il est à la table du conférencier, habillé en Don Quichotte, avec à ses côtés son fidèle Sancho, Julien Buchy.

     

    ® JeanLouisFernandez 

     

     

    Quichotte pédale sur un cheval à roulettes, Sancho sur un âne à roulettes. On déplace des éléments de décor peints en carton pâte ; des bottes de foin, des cactus, un rocher. La mise en scène oscille entre le côté artisanal du théâtre et les gros moyens techniques. Il y a trois caméras sur le plateau dont une sur un bras articulé.

     

    Le Louet tombe parfois dans la facilité et tire de grosses ficelles lorsqu’il sollicite le public qui scande debout comme un seul homme : « On n’est pas des moutons, on est colère ! ».   ..

    .Mais j'ai quand même passé un très bon moment à écouter cette pièce qui dure deux heures

    Et j'admire le travail du metteur en scène et des comédiens.

     

    Jérémie Le Louët et Dominique Massat ® JeanLouisFernandez 

    J

     

    Le metteur en scène règle aussi ses comptes avec la profession et s’attribue le Molière du meilleur spectacle pour dénoncer la vacuité de la cérémonie. Il philosophe sur l’état du Monde pour donner au roman de Cervantès une dimension universelle. Si o

     

    Mais la très grande révélation du spectacle est la seule comédienne de la distribution : Dominique Massat. Quelle présence, quelle voix ! Elle était Mère Ubu dans la précédente production des Dramaticules, elle a aussi travaillé sur le Hamlet d’Igor Mendjidky.

     

     

     

    Don Quichotte
    D’après Miguel de Cervantès
    Adaptation et mise en scène : Jérémie Le Louët / Compagnie des Dramaticules
    Avec : Julien Buchy, Anthony Courret, Jonathan Frajenberg, Jérémie Le Louët, David Maison et Dominique Massat



    Au Théâtre 13-Seine à partir du 6 septembre 2016

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Août 2016 à 17:53
    Bravo pour ce commentaire approfondi ! La pièce semble en effet très intéressante. Tu vis dans une région où il se passe beaucoup de choses, et tu sais t'y intéresser et nous les transmettre, merci.
    2
    Vendredi 26 Août 2016 à 18:39
    Edmée De Xhavée
    Je suis souvent tentée moi aussi par ce type de nouveau regard et de mises en scènes impertinentes :)
    3
    Vendredi 26 Août 2016 à 20:53
    eMmA MessanA
    C'est tout ce que j'aime !
    4
    Vendredi 26 Août 2016 à 21:32
    comme tu as de la chance de sortir autant, ici , il ne se passe jamais rien!
    5
    Samedi 27 Août 2016 à 08:53
    Interessant de comparer les points de vue et la psychologie humaine.
    Marlou
    6
    Jeudi 1er Septembre 2016 à 14:34
    J'aimerais beaucoup voir ce spectacle...
    Une façon de mettre en scène le héros qui me plaît bien. :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :