• Des mots enveloppés de silence

    Elle ne parlait pas
    Non, elle n'était pas muette
    Simplement
    Elle avait choisi de se taire
    non pour accroître son mystère
    mais elle se méfiait.

    Elle se méfiait des mots
    des mots qui enfermaient
    des mots qui étiquetaient
    des mots qui sonnaient faux
    des mots qui limitaient

    Elle voulait garder ouverts
    tout le champ des possibles
    Elle voulait l'impossible


    Un mur de silence lui déroba l'horizon
    et pour sortir de sa prison
    elle ne trouva qu'une seule issue

    le cri
    un cri sauvage et inarticulé
    qui de l'abîme dont il était venu
    s'éleva dans les airs
    et brisa le silence.


     Et pour guérir la blessure
          qui s'ouvrait
    elle découvrit le baume des mots.

    Les mots qui se pressaient
    se bousculaient  inquiets,étonnés.
    Elle parla,elle respira
    elle découvrit la liberté
    et quand elle eut épuisé
    le trésor que les mots lui offraient
    elle retourna au silence
    non plus un silence morne et aphone
    mais un , bruissant de signes
    et ruisselant d'espérance.


    Et dans un va et vient fructueux
    elle enveloppa ses mots de silence
    et du silence jaillirent en transparence
            
          des mots nouveaux.




  • Commentaires

    1
    Marcel
    Vendredi 26 Avril à 17:21

    Il y a les paroles qui enferment et les paroles qui libèrent!

    2
    Vendredi 26 Avril à 17:39

    J'aime beaucoup,

    Un teste bien tourné.

    Bisous Gazou

    Aimée

    Avec deux de mes aquarelles.

    3
    Vendredi 26 Avril à 18:23
    LADY MARIANNE

    de jolis mots silencieux-
    le cri qui libère-
    bonne fin de journée- bises-

    4
    Vendredi 26 Avril à 18:37

    Malgré le silence imposé, de bien jolis mots.

    Bises et bon weekend, à mardi

    5
    Vendredi 26 Avril à 18:47

    Un très joli poème.
    Que les mots soient dits, criés ou silencieux, ils ont leur sens.
    J'aime beaucoup. 

    6
    Vendredi 26 Avril à 19:11

    J'aime beaucoup ces mots du silence!

    7
    liedich
    Vendredi 26 Avril à 19:45

    Si j'osais Madame, je vous dirais que vous êtes aimée en silence, de cette absence qui n'est que cri, de ces cris qui ne sont que pause pour vous mieux apprécier, vous goûter, vous élever là où point nous ne sommes car en somme quand le cri est silence et que le silence est bruissement assourdissant, seule peut vivre la vie car elle n'est rien d'autre que l'autre. Que votre soirée soit douceur. Que vos rêves les plus beaux soient réalité. Que la réalité endorme le songe. Pour qu'ils s'élèvent ensemble demain et puis demain et puis encore demain. Un vieil homme. l. 

    8
    Vendredi 26 Avril à 20:10

    merci pour ton poème ; le silence est si important et aussi les mots. Bises

    9
    Vendredi 26 Avril à 20:20

    Tes mots sont beaux une douce soirée à toi bisous

    10
    Vendredi 26 Avril à 21:18
    eMmA MessanA

    Il y a des silences plus éloquents que les mots et les cris...

    11
    Vendredi 26 Avril à 23:07
    Impossible de rester insensible à tous ces mots ... qui s'entourent de silences ...
    J'adore !
    12
    Samedi 27 Avril à 09:17
    Edmée De Xhavée

    Une belle explosion, un jet des mots qui font du bien, qui ouvrent la porte aux mots du silence...

    13
    lenez o vent
    Samedi 27 Avril à 13:10

    une naissance à la vie par les mots et les silences

    j'aime

    Merci, bisous

    14
    Samedi 27 Avril à 18:43
    daniel

     S'ouvrir aux mots pour retrouver le silence…...Tout un parcours !

    15
    Dimanche 28 Avril à 20:11

    Les mots sont parfois des thérapies précieuses. 

    16
    Lundi 29 Avril à 10:50

    Il faut attendre parfois longtemps pour qu'ils surgissent de ce silence...

    Merci pour cette si belle page, Gazou.

    Passe une douce journée.

    17
    Lundi 29 Avril à 14:45

    C'est très beau Gazou ! 

    Point de paroles qui ne soient issues du silence ! 

    "toute naissance rompt un silence originel contre laquelle l'exixtence luttera jusqu'à la mort. L'Eternité serait, peut être alors, ce temps muet, infini , en aval du Temps" Edmond Jabès

    Le silence ne représente pas un immense vide... Il met en abyme une incapacité à tout rendre compte avec les mots.... Il indique la voie, la possibilité de recourir à d'autres modes de communication....La Sagesse, souvent, incline au silence... 

    Bisous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :