•  img014.jpg

    par Gérard Zilberman                                              

     

     

      Pourquoi tant parler d'un homme qui a volé et tué et qui finalement fut condamné à mort ?

    C'est que ce Mandrin n'était pas un simple brigand...Très populaire de son vivant, il ne l'est pas moins après sa mort.

      Il aurait pu devenir un honnête marchand ou un officier parmi la garde du roi...Il devient un hors la loi presque malgré lui...

      .Aîné de neuf enfants, il a 17 ans quand son père meurt..Il lui succède dans son commerce mais il est ruiné par les  collecteurs d'impôts  et il est l'un des premiers à se révolter contre un impôt excessif..Il est d'autant plus révolté que son frère meurt pendu pour faux monnayage. Il déclare alors la guerre aux collecteurs de taxe de la Ferme génèrale qui dépouillent les pauvres gens.

       Il reçoit rapidement le soutien de la population..Il achète en Suisse des marchandises qu'il revend sans qu'elles soient taxées...Evidemment les acheteurs arrivent nombreux.

      Il organise ses troupes comme une armée.En un an, il fait six campagnes.

      Ce qu'il gagne, il le partage volontiers avec ses frères de misère...

      Mais deux membres de sa bande le trahissent et il est amané à Valence où il sera supplicié sur la place des clercs..On lui écrase les jambes, on lui briise les membres et il ne dit mot. Pas une plainte...Il y a six mille curieux pour assister à son exécution...Au bout de huit minutes, on l'étrangle pour mettre fin à ses souffrances.

     " La complainte de Mandrin" chant qui date de 1755 célèbre ses exploits;

    "Fameux par ses forfaits, il fut un grand par sa mort"

    C'est un  des précurseurs de la Révolution française


    23 commentaires
  • "La méditation peut vraiment augmenter la compassion dans le monde. vraiment ! On peut vraiment, en projetant des vagues de compassion à travers  son coeur, guérir la violence en soi et autour de soi"   Jyayung Badi

     

    Jyayung Badi est un yogi tibétain qui vit dans un grotte perchée à 4500mètres d'altitude...Il est à deux bonnes heures de marche du plus proche village (Zelenku), il faut ensuite remonter le lit de cailloux d'un torrent et ensuite grimper de rocher en rocher...

    Après huit ans de vie monacale, il a décidé de s'en aller ...Trop de sollicitaytions au monastère, il avait besoin 'une vie plus retirée

     

    "Je voulais consacrer ma vie à me libérer des attachements illusoires et à prier pour tous les êtres"

     

    "Depuis seize ou dix-sept ans que je médite,j'ai gagné une excellente santé et perdu toute envie de luxe ou de confort"

     

    Malgré les difficultés d'accès, chaque jour, des villageois viennent lui apporter des offrandes et obtenir sa bénédiction..Il leur sert de confesseur, de guérisseur, de consolateur...

    On vient même de la ville  simplement pour lui parler;

    Il a des élèves qui se réunissent une fois par mois dans la vallée pour y apprendre les rudiments de l'art de la conscience.

     

    Un professeur nous dit : "Il fait partie de ces héros chers au coeur des Tibétains qui maintiennent vivant l'idéal d'une recherche spirituelle plus précieuse que tout ce qui nous préoccupe tous..Par sa seule existence, il change notre regard sur ce qui compte. Il prouve que le monde n'est pas qu'une affaire d'argent, d'accumulation ou de pouvoir"

     

    (C'est dans le Nouvel Observateur que j'ai extrait ces informations...)


    21 commentaires
  • Quand j'ai fait sa connaissance, elle était déjà à la maison de retraite et elle ne quittait plus guère son lit...

    A la première rencontre, elle me dit  :" je suis très fatiguée et j'ai un peu perdu la tête."..et puis elle se tait....
    Alors nous nous sommes parlées avec les mains...elle avait besoin de ce contact....
    Puis elle me dit :"on se comprend toutes les deux"
    J'étais rassurée..Malgré le peu de paroles, quelque chose était passé et ma visite n'était pas vaine...
    Je l'embrasse..elle dit merci...Je lui prends la main, elle dit merci et elle lève sa main jusqu'à sa bouche pour l'embrasser...

    Un jour, j'arrive...Il fait froid et mes mains sont glacées...alors, elle me les réchauffe dans les siennes...Je l'embrasse. Elle me dit qu'un bisou, ça vaut bien un merci...Et puis elle ajoute : "Maintenant que je vous ai réchauffée, vous allez pouvoir en réchauffer d'autres à votre tour"
    Elle a perdu la mémoire...peut-être bien qu'elle a aussi un peu perdu la tête comme elle dit mais elle est toujours pleine d'amour,elle a gardé l'essentiel et je m'émerveille...
    Et tout l'hiver, elle réchauffera mes mains dans les siennes dès mon arrivée...

    27 commentaires
  • new Roger pic-700---400


    L'autre soir, à la radio, j'entends parler de Roger Mac Gowen, cet homme afro-américain qui vit depuis 22 ans dans les couloirs de la mort  pour un crime qu'il n'a pas commis..Il pourrait être désespéré ou révolté devant tant d'injustice...Il passe sa vie dans une cellule sans voir le soleil, sans toujours pouvoir répondre aux personnes qui lui écrivent..Il reçoit environ une visite par mois..Il a eu sa première visite au bout de cinq ans seulement.
    .La personne qui parlait de lui est allé le visiter..Il y avait un gardien qui le rudoyait et lui l'a regardé avec amour..et le gardien s'est adouci...Et comme on lui demandait comment il avait pu ainsi le faire changer d'attitude, il répondit qu'il s'était seulement demandé  ce que cet homme avait pu souffrir pour être aussi méchant et qu'il avait prié pour lui
    "Je ne peux pas haïr,dit-il car la haine n'est pas en moi et je peux seulement donner ce qui est en moi; l'amour est si facile et si simple que les gens oublient parfois simplement de s'aimer"

    "Ensemble nous créons un réseau d'amour, de respect et de compassion qui recouvre petit à petit le monde entier"

    "En tant que citoyens du monde nous devons nous unir et mener ce combat que nos dirigeants quelquefois ne peuvent pas mener. Nous devons parfois nous défaire du manteau de l'apathie, saisir l'épée de l'engagement et nous jeter dans la bataille pour défendre les droits et les les libertés qui découlent de notre statut de citoyens du monde"

    "je vous demande de continuer de regarder en avant et de toujours penser à sourire. L'amour est la terre qui nourrit la vie, et la vie est la tige d'où fleurissent l'amour, la vérité, la  paix, la liberté..et aucun pétale ne peut exister hors de l'ensemble. S'aimer soi-même , c'est m'aimer, m'aimer, c'est vous aimer, et ainsi nous aimons sans limites"   Roger Mac Gowen

    Allez voir son site, vous ne perdrez pas votre temps.
    Ou lisez son livre: "Messages de vie du couloir de la mort" aux Editions Jouvence..Je vais  essayer de me le procurer et peut-être alors, je vous en reparlerai....


    17 commentaires
  • le-fort-de-Cuguret.jpg  C'est le hasard qui a fait de Jean Roux, à 61 ans,le propriétaire du fort de Cuguret, en Ubaye...
    Par curiosité il se rend à une vente aux enchères..c'est une vente à la bougie...Il lance l'offre à 50 000Francs en pensant que d'autres , derrière lui, vont surenchérir..Il ya là des médecins qui veulent en faire un sanatorium...Mais voilà qu'un courant d'air éteint la bougie et il est déclaré propriétaire  à sa grande stupéfaction...
      Il se rend alors dans ce nid d'aigle pour la première fois et il est immédiatement subjugué...Sa place est là-haut parmi les pierres...Sa femme essaie de le suivre mais elle ne supportera jamais le climat rude et l'inconfort du lieu..  Il achète bulldozer, tracto-pelle, compresseur..il élargit les 5 kilomètres du chemin d' accès...Fait installer l'électricité et le téléphone
    Les hivers sont rudes et il reste parfois bloqué de longues journées sans voir personne, à cause de la neige....  Ce n'est qu'en 2000, à plus de 90 ans, qu'il renoncera à passer les hivers là-haut...Il  vend  alors le fort à un couple ami qui tente de rendre le lieu suffisamment confortable pour en faire des gites ruraux...Et lui redescend en Provence où le climat est plus doux mais il prend régulièrement des nouvelles de son fort.
      A Cuguret, il avait fait installer un cadran solaire portant l'inscription: "ICI commence l'éternité"

    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique