• Confinement

     

     

    "Et cependant, ce qui rend si pénible, si difficile, presque si odieux ce temps de vacances absolues, c’est précisément que nous sommes réduits à nous-mêmes, un peu comme ce que disait Pascal : "Rien n’est si insupportable à l’homme que d’être dans un plein repos". Précisément parce que la vie, c’est le mouvement, et comme le dit également Pascal, "le repos entier, c’est la mort"… De sorte que lorsque nous n’avons plus rapport aux autres, tout se passe comme si nous n’avions plus rapport à nous-mêmes. Evidemment, demeurent encore la radio, la télévision, qui sont des divertissements mais nous n’avons rapport qu’à des images que nous recevons et il n’y a rien que nous ne puissions donner."

                                                       Nicolas Grimaldi, philosophe

     

     

    Et vous, comment le vivez-vous?


  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Mars à 13:59

    Je prends une rasade de potion magique et du coup, je considère que je ne vais pas si mal que ça...

    Prends soin de toi, Gazou.

    2
    Mardi 24 Mars à 13:59
    Durgalola
    Bonjour Gazou plein de bises.
    Pour moi, l'importance, la nécessité, de vivre le jour, dans son instant. Surtout ne pas s'imaginer ... Tout ce qui est annoncé. Remercions pour la vie. Bien sûr ma fille,son mari et les petits manquent. Nous avons de la chance, de pouvoir échanger grâce au téléphone aux SMS, aux mails. Prendre soin .. que ce printemps te soigne. Bises
    3
    Mardi 24 Mars à 14:15
    yvette/

    Je n'ai pas à me plaindre, j'ai un grand jardin, mais je n'en profite pas comme je veux, mon dos ne me laissant pas de répit. Alors je fais comme d'habitude, pour moi, rien n'a changé, je téléphone à ma sœur, ma belle-sœur et un amie tous les jours, elles sont plus âgées que moi. On rigole de nos pertes de mémoire ... ainsi va notre vie!

    J'espère que toi tu vas bien, que ta santé est bonne. Si on gobe le virus dans l'état de santé où l'on est la plupart d'entre nous, c'est certain qu'on y passera , mais il vaut mieux ne pas y pense!

    Je te souhaite une bonne semaine au soleil même s'il ne chauffe pas trop!

    4
    Mardi 24 Mars à 14:24
    Renée

    Comme tous je pense avec des hauts et des bas, ce qui est normal. Ne pouvant voir la famille c'est dur ces temps-ci d'autant que l'inquiétude se greffe pour eux et nous tous….Mais il faut en passer par là c'est vital. En espérant qu'enfin cette chaine de décès stop…..Bisous bisous

    5
    Mardi 24 Mars à 15:17

    Mais nous n'avons pas le choix Gazou, il faut s'armer de patience et garder l'espoir.

    Prends bien soin de toi. Bises et bon mardi

    6
    Mardi 24 Mars à 15:19

    Je ne le vis pas merveilleusement bien, mais comme il le faut autant faire avec le mieux possible, je lis beaucoup, je dessine, j'écoute de la musique, je me passe des films, je cuisine, etc...

    7
    Mardi 24 Mars à 18:36

     

    Sans doute suis-je quelque peu un cas particulier, car le confinement ne me dérange absolument pas. Je suis habitué ! Ma condition de handicapé fait que je vis chez moi sans sortir quasiment toute la période hivernale, qui commence en novembre. Donc depuis plusieurs années je suis organisé en fonction de cela, et je ne m'ennuie jamais une seule seconde, au contraire, je trouve que les journées passent trop vite…

     

    « Être en état de repos » ? J'oserais à peine dire cela à mes enfants qui n'arrêtent pas une seule seconde avec leurs propres enfants à la maison, école à la maison, télétravail en plus pour les deux parents et donc nuits courtes pour tout le monde…

     

    Alors certes, ceux qui sont retraités ou sans travail et qui en plus ont un grand jardin comme moi, demeurent des privilégiés. Ce qui sera sans doute le plus difficile c'est que cela risque de durer encore bien des semaines, et je compatis aux gens qui vivent dans des petits appartements en milieu urbain, avec les voisins qui font du tapage, les couples qui s'engueulent, etc.

     

     

    Dans la situation je m'estime un ÉNORME privilégié.

     

    8
    Mardi 24 Mars à 18:43

    J' ai l'impression que le temps s'est arrêté que nous vivons dans une autre dimension, je jardine un peu mais je n'ai pas grand chose à planter, je peins beaucoup, j'écris un peu, je pense aux miens et surtout à ma mère confinée dans sa chambre, seule une grande partie de la journée complètement perdue, ne comprenant rien à ce qui se passe avec cette lettre de l'EHPAD qui nous prévient qu'en cas de pépin de santé le centre de Gériatrie d'Albi n'est pas certain de pouvoir accueillir tout le monde! Je ne suis pas d'accord avec Pascal, certains sont très heureux de vivre en ermitage et ce temps d'isolement n'est pas forcément improductif et inutile, il nous oblige à un retour sur nous même à nous remettre en question, à reconsidérer les choses qui nous perturbaient avant. Ainsi j'ai renoué avec mon frère avec lequel j'étais un peu en froid,. Je t'embrasse

    9
    Mardi 24 Mars à 18:51

    Le jardin m'occupe comme à chaque saison printanière, par messenger je peux voir mes petits bouts, leur parler malgré la distance, pour le reste je me masque pour les courses, les conversations avec les voisins se font au-dehors, et le temps passe en songeant à tous ceux qui s'exposent pour que nous allions bien ... aux familles qui n'ont pas ma chance ... 

    prends soin de toi

    amitié .

    10
    Mardi 24 Mars à 20:37

    Oh ! Ça fait sujet de composition française - ou philosophique ! oui, inévitablement la conjoncture actuelle nous rappelle notre étude de Pascal... C'est le moment de méditer ; car seul, contrairement à ce qu'il semble dire, on est face à soi-même. Bien sûr, c'est beaucoup plus facile (si l'on peut dire car il y a d'autres nuisances) lorsque l'on a une famille autour de soi dont il faut s'occuper ; et surtout lorsque l'on a un animal ou (et) un jardin !  En ce qui me concerne, je n'ai jamais eu le temps de souffler depuis le début de ce confinement : entre le travail à la maison, les nombreux messages et coups de téléphone, plus un plein de courses de temps à autres, je ne vois pas le temps passer ! J'ai même profité hier d'une heure de gym offerte par mon prof habituel par vidéo, et il en fait maintenant une tous les jours - mais je n'ai ni le temps ni la force de les suivre toutes.

    11
    Mardi 24 Mars à 21:33
    erato:

    Je ne pense pas comme Pascal.Je pense que ces moments d'isolement obligatoire permettent de se retrouver soi et de mieux se connaitre et peut être d'orienter différemment sa vie. Le repos ne veut pas dire ne rien faire mais faire différemment ce que l'on aime et que l'on n'a pas eu l'occasion de faire. Il y a tant de chose à notre portée pour s'évader.

    Prends bien soin de toi.

    Belle soirée Gazou

     

    12
    Mercredi 25 Mars à 07:50

    Coucou Gazou

    Pas le temps de s'ennuyer.

    Les juments, les chiens, la basse-cour, le jardinage.

    Et puis, les pinceaux pour tous les deux

    Je sais que tous n'ont pas cette chance

    Gardons espoir !!!

    La vie est trop importante.

    Tiens bien Gazou

    Bisous Aimée

    13
    Mercredi 25 Mars à 09:56
    daniel

    Pour l'instant je ne m'ennuie pas. J'essaie de positiver. Je prends mon temps et me lève un peu plus tard. Comme j'ai un jardin et qu'il fait beau, je suis souvent dehors. Je passe aussi plus de temps à faire des exercices physiques. Je ne veux pas m'ankyloser. J'écoute de la musique et j'écris. C'est une autre vie, plus calme et plus silencieuse. Prend soin de toi.

    14
    Jeudi 26 Mars à 11:25

    Pour ma part ça se passe pas trop mal j'échange beaucoup au téléphone avec la famille et les amis, j'écris, je compose je lis je chante et je jardine j'ai conscience d'être un privilégié car j'ai un jardin J'espère que vous aussi  trouvez du réconfort auprès de vos amis et je sais que votre goût des arts vous ouvre plein de richesses.

    15
    Vendredi 27 Mars à 20:29

    j'espère que tu as profité un peu du soleil et que tu respires plus facilement. Bises et reste prudente, cela va durer encore un bon moment. 

    16
    Samedi 28 Mars à 10:54

    Serrer mes petits dans mes bras me manque...

    Mais je ne suis pas à plaindre, je ne sors jamais beaucoup... donc, peu de changement.

    J'espère que tout va bien pour toi et que tu te protèges.

    Prends bien soin de toi.

    17
    Samedi 28 Mars à 16:44

    Jusqu'ici ça se passe bien. Mon confinement n'est que partiel puisque je travaille toujours, ma position ayant été déclarée « essentielle ». Je trouve difficile de ne pas pouvoir aller lire dans mes cafés préférés. Ici il fait encore froid pour lire à l'extérieur et pour rouler en vélo. J'ai trop peu de contact, même distanciés, avec les gens. 

     

    À l'épicerie on échange des sourires tout en gardant ses distances. C'est usant que de ne jamais toucher aux gens, ne serait-ce que de tendre la main, faire la bise, tenir le bras... Si quelqu'un me touche, je me sens à la fois coupable et vulnérable. Si l'intervenant ne transporte pas le virus, c'est peut-être moi qui l'ai. Je n'aime pas l'idée. Inutile d'espérer me rendre au cinéma, à la bibliothèque au musée ou au théâtre. Je retourne alors chez moi, prisonnier de la télé ou de la radio. J'aime ces médias, à la condition de les choisir. 

     

    Je suis à la fois grégaire et solitaire. Je ne peux donc pas satisfaire ma propre nature. 

    18
    Dimanche 29 Mars à 12:40

    La vie est mouvement, mais elle nous invite à ressentir la vie qui se passe en nous et c’est bien ce qui peut faire peur, se retrouver seul avec soi-même, car l’on ne se connaît pas vraiment… ce temps de confinement nous incite donc à faire cette pause. Même si mes proches me manquent, je trouve que ce silence, cet arrêt fait beaucoup de bien à la nature et donc à nous-mêmes. Prends bien soin de toi Gazou et bonnes journées !

    19
    Dimanche 29 Mars à 15:37

    L'occasion de faire un vrai retour sur soi-même. Je pense à tous les vrais isolés, ceux qui ne voient plus leur famille, qui n'ont pas Internet, je pense à tous ceux-là. 

     
     

    20
    Dimanche 29 Mars à 16:44
    Renée

    Déjà vu ce texte sur la toile et je le trouve aussi très beau. Bisous

    21
    Lundi 30 Mars à 15:01

    Merci pour ce beau texte Gazou , ne perdons pas espoir le printemps sera à son apogée quand nous pourrons enfin nous promener !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :