• Commencement

    Beaucoup de peine à me lever ce matin, à retrouver le goût du commencement....

    Je me sens vide, ni morte, ni vivante...

    Après m'être activée, sans vigueur, à différentes activités, je prends un livre au hasard...

    Et je rencontre Philippe Jaccottet

    "...Il y a ce fait mystérieux que tout commencement, d'abord, ne peut même pas être appelé commencement (qui suppose suite et fin) mais semble échapper au temps.

    En tout commencement il y a une merveilleuse puissance qui se moque de ce qui viendra ensuite, ou qui ne peut le concevoir...une puissance enivrante qui nous entourent de paroles joyeuses comme une troupe d'anges, paroles disant et redisant autour de nous, d'un mouvement si  continu qu'il n'y a plus de faille possible entre elles par où se glisserait l'incertitude ou la terreur:

    voici ce qui est donné par l'amour, le lieu de la lumière, la certitude de l'insaisissable qui nous sauve!

    C'est dans un tel commencement que tout est proche, que tout est présent, qu'il n'y a plus besoin d'aucune flèche, d'aucune parole, parce que la cible n'existe pas encore, ni la distance au bout de laquelle on pourrait la dresser..."

     

    Allons, me dis-je, allons de commencement en commencement, sans m'inquièter d'atteindre un jour la plénitude...


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 10:19

    c'est même la définition de la vie :

    elle n'est pas le fait d'atteindre la "plénitude", mais de marcher vers elle pas à pas

    alors concentrons notre attention sur chacun de nos pas

    en chacun d'eux est notre bonheur d'êtres vivants

    donc, bonne journée !

    2
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 10:25
    LADY MARIANNE

    n'attendons pas le summum !
    profitons des petits bonheurs chaque jour-
    ce matin moi aussi pas très la forme !! fatiguée en me levant-
    alors je prends mon temps -
    gros bisous !!

    3
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 11:00

    Bonjour,

    À chaque jour suffit sa peine.

    Bisous

    4
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 11:24

    De commencement en commencement... j'aime bien l'idée.

    Prends le temps aussi. :)

    5
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 13:18

    Les commencements génèrent de l'enthousiasme, j'aime ça. 

    6
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 17:23

    Comme toi, il y a des matins ou se lever est dur !

    C'est le commencement de la journée et il faut avancer jusqu'au soir... mais c'est dur!

    Bon courage

    7
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 17:59

    Les commencements ne sont pas toujours joyeux, mais il faut s'y mettre ... Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entrependre ...

    8
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 18:50

    Le commencement est la moitié de tout, disait Pythagore. C'est vrai que parfois, pour faire une activité jugée pénible, il importe de se pousser un peu pour commencer. Après cela roule, presque !

     

    9
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 19:32

    Ce sont des paroles pleines d'énergie, le starter dont tu avais besoin aujourd'hui... Bisous

    10
    Samedi 31 Octobre 2015 à 09:08
    Edmée De Xhavée
    Les commencements, certains du moins, commencent quelque chose qui nous est inconnu. Nous pensons commencer tel voyage et nous retrouvons à en faire un autre...et la plénitude n'arrive que quand c'est plein, qu'il n'y a plus besoin de rien, qu'on ne doit plus commencer quoi que ce soit mais faire une sorte de glissade, très agréable, sur ce qui est. On n'en est pas là... et de plus, nous en apercevons-nous quand nous y sommes? Il est si bon de commencer sans cesse, après tout :)
    11
    Samedi 31 Octobre 2015 à 10:31

    Oui il faut faire chaque chose même celles faites mille fois comme si c'était la première fois comme si c'était un commencement

     

    Bon week end

    12
    Samedi 31 Octobre 2015 à 11:25

    il faut y aller à son rythme

    13
    Samedi 31 Octobre 2015 à 15:11
    Daniel

    Ce n'est pas le but qui est important mais le chemin pour atteindre le but.

    14
    Samedi 31 Octobre 2015 à 15:50

    merci de nous offrir Philippe Jaccottet que j'ai découvert grâce à toi. 

    Et certains matins sont un peu vaseux ... pourtant il suffit d'un rien, d'un livre, d'un interview à la radio (hier l'écrivain Susie Morgenstern) pour que l'on se réveille. Bises 

    15
    Samedi 31 Octobre 2015 à 21:48

    Coucou par ici, Gazou. Merveilleuses citations que tu nous fais partager, je suis tout à fait d'accord avec cette importance du "commencement" et la nécessité de le ressentir pleinement, qu'il continue à nous porter par la suite et qu'il soit suivi de nombreux autres ! Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :