• Chanson ( 1 )

      J'étais très jeune alors, presque une enfant encore. Je feuilletais une revue lorsque une page m'arrêta éveillant en moi d'étranges résonances...Je venais de découvrir un poëme de Marie Noël. Il s'intitulait modestement "chanson" et faisait naître en mon coeur une déchirure délicieuse.  Or chaque phrase résonnait pour moi comme une musique familière, comme si brusquement toute ma vie se trouvait derrière moi. Comment si jeune et dans l'ignorance totale de ma vie à venir avais-je pu m'y reconnaître, je ne sais, mais c'était ainsi.
      Ce poème parlait d'une rencontre manquée comme chacun en connaît à ses heures...rien là que de très ordinaire...mais le ton était si mélodieux, si léger malgré la souffrance due à la perte, si doucement enivrant et sautillant qu'il m'avait un air de Paradis. C'était une chanson qui avait traversé des pays immenses, une chanson qui coulait frémissante et vive sur la pente de la montagne et qui portait en son gazouillis toute la joie et la douleur du monde. Ce n'était pas un air qui vous envoyait le malheur en plein visage, un air en détresse qui entraînait celui qui se laissait séduire à sa perte,. Mais bien au contraire il vous poussait en avant. Il venait de si loin et vous ouvrait d'étranges espaces. Il était le lieu  où le manque ne provoque nirévolte ni amertume mais devient lui-même source d'allégresse. (à suivre)

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 08:37
    Il y a des textes qui vous transportent.

    J'aime la façon dont tu en parles.

    Passe une belle journée, Gazou.
    2
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 08:38
    bonne journée à toi !! amitiés
    3
    ABC
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 09:44
    Marie-Noël, beaucoup de très beaux textes...
    4
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 10:36
    Que de belle lecture ce matin
    Merci pour le plaisir Gazou, bonne journée à toi.
    5
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 15:22
    Cette dernière phrase surtout...Quel lieu merveilleux...Il me fait rêver...Je me réjouis de lire la suite...
    6
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 15:49
    Une lecture qui t'a visiblement ramenée en enfance, au passé, à la manière d'une certaine madeleine... Il y a des choses qui marquent, qu'on n'oublie pas. Merci de ce partage.

    NH
    7
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 16:39
    Tu ferais aimer Marie Noël,au coeur le plus endurci !
    8
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 20:00
    'C'est une chanson, qui nous ressemble', je pense à cette chanson de Mouloukji (je crois). Les chansons sont là, on les écoute et elles nous rappellent des souvenirs et nous ouvrent ausi des espaces, l'espace de vie.
    9
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 20:57
    avec l'automne, les mots coulent comme le bon vin de la vigne .. bonne soirée
    10
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 22:09
    une nouvelle qui annonce un agréable moment pour la lectrice que je suis.
    bonne soirée
    clem
    11
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 23:10
    J'attends la suite avec impatience!
    12
    Samedi 21 Novembre 2009 à 00:41
    Je ne la connais pas alors je reviens pour la suite.
    13
    Samedi 21 Novembre 2009 à 03:16

    Certains textes séduisent...

    14
    Samedi 21 Novembre 2009 à 08:21

    Merci pour tes commentaires..
    Impossible d'aller sur ton blog ce matin..On voit l'image d'accueil et après c'est vide???
    Je re-essaierai ce soir..bonne journée !

    15
    Samedi 21 Novembre 2009 à 18:08
    Il y a parfois comme cela des moments de plénitude, on se dit que les mots lus ont été pour soi ...je vais voir la suite
    16
    catherine2
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:52
    une vérité qui passe comme un déchirement libérateur ..
    grosse boule de feu dans le ciel ce matin, de toute beauté
    bonne journée gazou
    17
    polly
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:52
    merci gazou pour cet essentiel de ton coeur.
    c'est un moment de grâce.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :