• Cardiologie

     Il y a quelques jours, cette histoire m'a été envoyée par mail et je remercie celui qui me l'a envoyée

     

     

     Cardiologie...

     La scène se passe dans un atelier de mécanique.

     Le mécanicien achevait de remonter les cylindres d’un moteur.

     Quand il aperçut un cardiologue réputé, les bras croisés, attendant en retrait.

     Docteur, viens voir quelque chose, crie le mécanicien.

     
       
    Un peu surpris, le cardiologue s'avance, alors le mécanicien se redresse et en s'essuyant les mains, lui dit : 

     Docteur, tu vois ce moteur ? Je viens de l'ouvrir, de démonter les valves et les soupapes et j'ai réparé tout ce qui était défectueux.
       Bref, je lui ai fait une opération à coeur ouvert.


       
    J'ai tout refermé et maintenant, ce moteur tourne comme un moteur neuf.


       
    Comment se fait-il que je gagne 25.000 par an alors que pour un travail identique, tu gagnes plus de 500.000 ?


       
    Le cardiologue réfléchit quelques secondes et, sourire en coin, dit au mécanicien :


       
    Essaye de le faire pendant que le moteur tourne.

      


    >


  • Commentaires

    1
    Marcel
    Vendredi 15 Septembre à 09:33

    Il n'empêche qu'il vaut mieux avoir besoin du mécanicien que du cardiologue!

    Amitiés.

    2
    Vendredi 15 Septembre à 10:02
    eMmA MessanA

    Excellent et... drôle !

    Mais bon, de tels écart prêtent tout de même à réflexion...

    3
    Vendredi 15 Septembre à 10:10

    C'est une excellente réponse... :)))

    4
    Vendredi 15 Septembre à 11:20

    Bonne remarque du cardiologue ! Un grand merci à ces médecins qui réparent notre mécanique physique.

    Amitiés

    Alain

    5
    Vendredi 15 Septembre à 14:57

    Pas bête, le cardiologue... ! Bien sûr, on a tendance à comparer les voitures aux humains, mais quelle différence quand il s'agit de la vie que nous ne savons pas créer nous-mêmes ! Les médecins sont un peu des sorciers !

    Quant à l'écart de salaire il tient bien sûr au nombre d'études nécessaires - et à leur difficulté . Mais aussi à la responsabilité énorme qui  incombe aux médecins que l'on attaque pour un oui, pour un non, alors qu'une voiture à changer ce n'est jamais bien gênant ... 

    6
    Vendredi 15 Septembre à 17:48

    Elle est bien bonne !

    7
    Vendredi 15 Septembre à 18:33
    Edmée De Xhavée

    C'est bien répondu quand même... mais ce n'est qu'une "blague", à ne pas trop analyser.Car si le mécanicien fiche le moteur en l'air, ma foi, ce n'est qu'un moteur  et l'assurance remboursera. Pour le coeur... la donne est différente yes

    8
    Vendredi 15 Septembre à 18:35
    cathycat

    Eh oui ! Tout comme un tableau vaut plus que le prix de la toile et des pinceaux et la haute couture plus que le prix du tissu. Il ne faut pas négliger le savoir faire et surtout l'art de faire. Bisous

    9
    Vendredi 15 Septembre à 21:05

    cela fait réfléchir ; au fond, si nous pouvions exercer un métier souhaité et non subi, vivre correctement et être heureux sans être plus payé qu'un autre ou moins. Chacun a sa richesse dans cette vie, chacun. Même celui qui est chômeur.

    bises et merci

    10
    Samedi 16 Septembre à 16:44

    étrange tendance bien actuelle de comparer la machine et l'homme, certains allant jusqu'à prédire la suprématie de l'oeuvre sur le maître ... j'approuve dans ta blague, la réponse du chirurgien !

    amitié . 

    11
    Dimanche 17 Septembre à 11:21
    Daniel

    Une belle chute inattendue !! Cela me parle, moi qui ai subi une opération à cœur ouvert!

    12
    Dimanche 17 Septembre à 16:34

    Je remercie les cardiologues, ils ont déjà sauvé la vie de mon mari deux fois !!!Bravo aussi aux mécaniciens car si quand nous conduisons la voiture nous lâche ??? notre vie est dans ce cas aussi en péril !!! J'admire les travailleurs et je salue le courage !

    13
    Lundi 18 Septembre à 06:46

    On ne remerciera jamais assez les soignants. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :