• Biennale de la danse à Lyon

     Je lis cet article qui me réjouit.

    Oui, la paix est une priorité, la recherche essentielle et tous ces artistes nous le rappellent et nous donnent le désir de participer, à notre niveau, à cette recherche de paix

     

    Biennale de la danse de Lyon : un spectacle pour la Paix franco-arabo-israélien

    Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox

    Mis à jour le 16/09/2018 à 14H52, publié le 16/09/2018 à 14H50

    Répétition du spectacle à Rillieux-la-Pape

    Répétition du spectacle à Rillieux-la-Pape

    © France 3 Culturebox Capture d'écran
     

    La Biennale de la danse de Lyon, c'est une série de spectacles venus du monde entier, mais c'est aussi et sans doute surtout un événement que s'approprient les associations et compagnies de danse de toute la région. Sur le thème de la paix, le centre chorégraphique de Rillieux-la-Pape, dans la banlieue lyonnaise, a réuni danseurs locaux et artistes israéliens, juifs et arabes.

    Comme un symbole, le défilé 2018 de la Biennale de la danse de Lyon revient rue de la République, la principale voie piétonne de la capitale des Gaules, entre la place des Terreaux et la place Bellecour. Il y a deux ans, quelques mois après les attentats de 2015, il avait trouvé refuge dans le stade de Gerland pour des raisons de sécurité. 250 artistes professionnels et 4 500 amateurs composent cet immense ruban chorégraphique dont les parrains sont cette année Lilian Thuram et Latifa Ibn Ziaten, la mère de l'une des victimes du terroriste de l'école Ozar Hatorah de Toulouse.

    Tout comme cette femme qui prône la tolérance entre les religions et combat la radicalisation, l'un des leitmotivs de cette Biennale est la recherche de la Paix. L'un des excellents exemples des démarches accomplies en ce sens parmi les associations et compagnies de danse, nous l'avons trouvé dans l'immédiate banlieue nord-est de Lyon, à Rillieux-la-Pape.

    Reportage : France 3 Rhône-Alpes S. Adam / V. Benais / Q. Bartoli / W. Vadon
     

    Le centre chorégraphique de Rillieux-la-Pape a monté un spectacle qui unit ses danseurs et d'autres, arabes et juifs, venus d'Israël. Plus qu'une expérience, ce spectacle, l'aboutissement de quatre années de travail, est l'illustration que tout est possible si la volonté est là. Un message que porte la Biennale de la danse de Lyon depuis sa création en 1984.

     

    Donner du sens

    En bord de route, la marraine de l'édition: Latifa Ibn Ziaten, mère de la première victime du jihadiste Mohammed Merah en 2012 à Toulouse qui milite pour le dialogue inter-religeux et contre la radicalisation. Et Lilian Thuram, parrain de la biennale. Le champion du monde de foot 1998 très engagé sur les questions de racisme et d'intégration via sa fondation. "Il y a un mouvement de paix et les gens autour ont envie de suivre", souligne l'ex-joueur de foot, qui regrette les barrières empêchant tout le monde de danser.


  • Commentaires

    1
    Marcel
    Lundi 17 Septembre à 18:42

    Une bien belle initiative!

    2
    Lundi 17 Septembre à 18:44

    formidable initiative !

    tout est possible aux hommes de "bonne volonté" !

    amitié .

    3
    Lundi 17 Septembre à 19:51
    LADY MARIANNE

    une excellente idée--- cependant les extrémistes ne changeront jamais d'avis-
    les gens censés oui-
    bonne soirée- bizz

    4
    Lundi 17 Septembre à 22:03

    Très belle initiative Gazou

    Si tout les gens du monde se prenait par la main ....

    Bisous a toi

    5
    Lundi 17 Septembre à 22:22

    C'est une très belle initiative Gazou.

    Bises et bonne soirée

    6
    Mardi 18 Septembre à 09:39

    Le dialogue et le respect interreligieux est un vrai défi, j'espère que tout ce qui est mis en oeuvre pour le relever aura les effets escomptés.

    La paix est à ce prix.

    Bisous et merci pour le partage de cet article.

    Passe une douce journée.

    7
    Mardi 18 Septembre à 17:17
    covix

    c'st très important de faire comprendre la nécessité de la paix, la fraternité, mais tant qu'il y aura des enjeux financier et celui de l'armement sans compter les religions qui nous divisent, cela est plutôt ardu.

    Bises

    8
    Mercredi 19 Septembre à 11:49
    daniel

    Il faudrait encore plus d'initiatives de ce genre. Le monde a besoin de paix !

    9
    Mercredi 19 Septembre à 12:20

    Une initiative qui rassemble, c'est beau. 

    10
    Mercredi 19 Septembre à 13:55
    Renée

    Superbe initiative et jolis combats contre la radicalisation. Bisousssss

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :