• Avant que j'oublie

    Un spectacle qui ne peut laisser insensible.

    Je dirai même que c'est un choc inoubliable.

    Seule en scène, la comédienne et auteur belge Vanessa Van Damme

    joue la colère, l'impuissance , la peur de la perte de l'identité et de toute trace des mots.

    Egarée, la mère "confond les livres avec ses pieds".

    La mère et la fille s'opposent,, se parlent, se souviennent, s'affrontent ou se retrouvent.

     

    Vanessa Van Damme débute au conservatoire de Gand, en tant qu'acteur.

    Dans les années 70, le garçon devient une femme, puis une écrivaine de pièces radiophoniques et une actrice pour Alain Platel;

    Elle écrit et joue "Regarde, maman, je danse" qui a été représenté 250 fois dans le monde;

    " Avant que j'oublie" est sa nouvelle création.

    Elle a souhaité la voir naître en Drôme-Ardèche et a proposé à Richard Brunel de la diriger.

    Lutte pour l'acceptation de l'autre et de soi, ce spectacle est aussi un dialogue pour la vie.

     

                                       


  • Commentaires

    1
    Marcel
    Vendredi 27 Mars 2015 à 16:18

    Nous avons vu cela il y a quelques années.


    Le spectacle ne peut pas laisser indifférent.


    Cet échange mère-fille à la fois dur et émouvant,


    la mère et la fille étant interprêtées par la même personne.

    2
    Vendredi 27 Mars 2015 à 18:14

    Merci pour la découverte Gazou...

    C'est vrai que c'est quelque chose qui touche énormément.

    Passe une douce soirée....

    3
    Vendredi 27 Mars 2015 à 20:06

    merci de nous partager tes sorties - cela m'apporte beaucoup. Bises

    4
    Vendredi 27 Mars 2015 à 21:43

    Certainement intéressant mais je ne connais pas du tout.

    Bon weekend.

    5
    Vendredi 27 Mars 2015 à 22:49
    erato:

    Surement un spectacle émouvant et difficile pour la comédienne à assumer .

    Bonne soirée Gazou

    6
    Vendredi 27 Mars 2015 à 23:33

    Voilà un spectacle qui ne peut que nous interpeller. On imagine que la pièce évoque la peu de tomber dans ce trou noir qu'est la maladie d'Alzheimer, ce foutu syndrome qui nous fait perdre notre conscience d'être quelqu'un et donc notre dignité. Je ne connaissais pas cet auteur. Il semble mériter intérêt. Non week-end. Florentin..

    7
    Samedi 28 Mars 2015 à 10:04

    Oui, oublier, ne plus savoir... pas facile.. de vivre....

    8
    Samedi 28 Mars 2015 à 13:01

    Ce spectacle doit être émouvant et plein de profondeur ! j'aime ce genre d'initiatives qui laissent toujours quelque chose derrière elles... Bon week-end. Bisous

     

    9
    Marcel
    Samedi 28 Mars 2015 à 15:15

    C'est à dire que c'est compliqué puisqu'il y a à la fois le début de maladie d'Alzheimer de la mère

    et sa difficulté à accepter le changement de sexe de son fils.

    Mais tout cela empreint de beaucoup d'humanité.

    10
    Samedi 28 Mars 2015 à 17:23
    Daniel

    Je ne connais pas. Ce doit être intéressant.

    11
    Dimanche 29 Mars 2015 à 13:49

    La Belgique est un petit payas et je ne connaissais pas du tout ma compatriote. Merci Gazou! 

    12
    Dimanche 29 Mars 2015 à 18:40

    que de spectacle il peut y avoir certains passionnent d'autres laissent indifférents

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :