• Alexandra David-Neel

     

    Alexandra-David_Neel-008.jpg

     

     

    "Certains ont peur de l'instable; moi, c'est le contraire, je n'aime pas que demain ressemble à aujourd'hui.

     

     

    "J'étais une jeune maman quand j'ai découvert Alexandra David-Neel

    Et j'ai tout de suite été séduite par  ce personnage hors du commun....Quelle force, quelle énergie, quelle détermination !

     

    Et c'est par son "Journal de voyage" que j'apprends à la connaître...Ce sont les lettres qu'elle envoie à son mari, des lettres pleines de détails piquants...A la suivre, on ne s'ennuie pas un instant...On sourit quand elle s'étonne , à son retour, de ne pas voir son mari sur le quai de la gare...Voilà quatorze ans qu'elle était partie alors que son voyage ne devait durer que dix-huit mois...

     

    A cent ans, elle fait renouveler son passeport car elle veut aller à Vladivostok en 2CV...Il y a pourtant plusieurs années qu'elle ne quitte plus guère son fauteuil...mais .le goût de la découverte ne l'a pas quittée...

     

    Quelques mois plus tard, le 8 septembre 1969, c'est bien son dernier voyage.

     

    Elle a parcouru des dizaines de milliers de kilomètres en inde, en Chine, au Népal, Au Japon, En Birmanie, au Tibet..le plus souvent à pied.

    Elle a écrit une trentaine de livres..Mystique sans doute mais aussi incroyablement réaliste..Du fond de l'Asie, elle est capable d'écrire à son éditeur pour lui demander de re-éditer son grand succès : "Voyage d'une parisienne à Lhassa" car le moment est propice...

     

     

    A2 ans, elle fait une première fugue, à 5 ans elle récidive.

    A 15 ans elle part en Hollande et en Angleterre...puis en Espagne.

    A 21 ans elle s'embarque pour Ceylan, va jusqu'en inde, rentre en Europe quand elle n'a plus d'argent...

    Elle donne des conférences et elle commence une carrière de cantatrice...Elle a beaucoup de succès mais ce n'est pas cette vie-là qui peut la combler...

    A 36 ans, elle épouse Philippe Neel...

     

    Elle a 56 ans quand enfin, elle pénètre dans Lhassa avec Longden son fils adoptif (on les voit tous deux sur la photo). Ils ont bien été refoulés quatre fois auparavant mais ils parviennent à déjouer la vigilance des gardes...Elle a perdu 20 kilos et crache le sang mais elle a réussi...

     

    A 70 ans, elle repart pour la Chine où ils restent bloqués pendant six ans...

    Elle passe ses dernières années à Samten Dong (forteresse de la méditation)  à Digne...Cette maison est devenue un musée et j'ai eu la chance , il y a quelques années, de pouvoir la visiter avec Marie-Hélène Peyronnet qui accompagna  Alexandra pendant les dix dernières années de sa vie....Elle raconte, dans un livre, avec beaucoup de bonheur et d'humour  ce que furent ces années-là...Engagée comme simple dame de compagnie,  elle n'arrêtait pas : secrétaire et ordonnatrice des écrits très nombreux de Alexandra, elle n'avait pas une minute à perdre mais elle ne s'en plaint pas car elle estime que ce fut les dix meilleures années de sa vie.

     

    La devise d'Alexandra, elle l'a prise dans la Bible

    "Va où ton coeur te mène et selon le désir de tes yeux"

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 11:59

    On sourit quand elle s'étonne , à son retour, de ne pas voir son mari sur le quai de la gare... quatorze ans... plus tard. C'est vrai que j'ai fait un sacré sourire en lisant ça. Tiens, tiens... Est-ce que ça me donnerait des idées ?

    Quant à la devise d'Alexandra provenant de la Bible, je connais un peu les deux (la Bible et la dame) mais, faute de regarder de trop près, je n'ai jamais mémorisé cette phrase "Va où ton coeur te mène et selon le désir de tes yeux". Je trouve que ça parait bien à la lecture mais en y réfléchissant bien, n'est-ce pas très égoïste

     

    2
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 12:04

    Suite (le message a été tronqué)

    Je trouve que ça parait bien à la lecture mais en y réfléchissant bien, n'est-ce pas très égoïste 

     

    3
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 18:17

    elle voyage beaucoup

    4
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 18:55

    Une sacrée bonne femme !!!

    Très bon week end Gazou.

    5
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 20:07

    Alexandra David-Neel !!! j'ai aussi lu au moins un de ses ouvrages lorsque j'étais bien plus jeune. Je crois bien que je l'enviais, car le Tibet est un pays qui de tout temps m'a attirée. Mais en lisant ton article, je me rends compte que je connais bien peu de choses de sa vie. Mais sa devise : j'adoooore !

    Bonne soirée Gazou

    6
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 21:17

    merci pour ton article 

    personne exceptionnelle ..

    bises 

    7
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 21:45

    Une vie d'aventure, pas à la portée de tous.

    8
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 22:22

    tiens...

    elle passionnait Lulu !

    9
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 22:43

    J'ai toujours été admirative de cette grande Dame .Sa détermination me fascine . J'aime lire son journal de voyage. Douce soirée, bisous Gazou

    10
    Samedi 30 Juillet 2011 à 09:01

    Bonjour

    Vraiment, une aventurière dans l'âme...

    Notre fille est à Poët Laval, c'est à coté de Dieulefit ? pas loin de chez toi ?

    Elle dirige un camp de vacances pour la sixième année consécutive je crois.

    Bon week-end

    Jean

    11
    Samedi 30 Juillet 2011 à 09:16

    Ton article passioné et passionant me donne envie de lire et de mieux connaître cette femme exceptionnelle.

    Merci Gazou.

    eMmA

    12
    Samedi 30 Juillet 2011 à 10:55

    non,je ne crois pas que cette devise soit égoïste...c'est en suivant le chemin qui est le nôtre que l'on peut apporter davantage aux autres...Si Alexandra n'avait pas osé partir...elle aurait été infernale et elle aurait transformé la vie de ses proches en calvaire..En allant là où elle devait aller, en suivant son désir profond, en faisant ce pour quoi elle était faite, elle a apporté à beaucoup de gens une lumière extraordinaire...Il ne s'agit pas de faire ses caprices, il s'agit  de suivre son désir profond quoi qu'il nous en coûte...Bonne journée Françoise!

    13
    Samedi 30 Juillet 2011 à 11:04

    oui, c'est une grande voyageuse !

    14
    Samedi 30 Juillet 2011 à 13:37

    Ue vraie et formidable saga !

    15
    Samedi 30 Juillet 2011 à 14:05

    une femme hors du commun, au parcours interessant ! bon samedi

    16
    Samedi 30 Juillet 2011 à 16:28

    combien de fois...

    mais la liberté se paye au prix fort...

    17
    Samedi 30 Juillet 2011 à 18:02

    Merci pour ce merveilleux partage...

    Tu m'avais dit que tu en parlerais, je suis heureuse que tu l'aies fait.

    Douce soirée, Gazou.

    18
    Vendredi 5 Août 2011 à 22:26

    L'âme de l'infatigable voyageuse... "femme aux semelles de vent"... pour paraphraser Rimbaud... Merci de ce petit article passionnant, Gazou... Belle soirée et à très bientôt !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :