• Albert Gleizes (Le tableau du samedi de Lady L)

      

     

     Espace rythmé selon un plan (1920)

     

       

     

    Il n’est pas le plus connu des peintres cubistes, néanmoins Albert Gleizes « a fait partie du premier cercle avec Picasso et Braque »

    Le cubisme, c’est d’abord la déconstruction des sujets, la multiplication des points de vue et des aplats de couleur. Il va ajouter la translation des plans, puis leur rotation et enfin des courbes, des spirales et des arabesques pour donner davantage de mouvement à ses compositions.

    Mais cet artiste autodidacte, né à Paris en 1881, a aussi la forte volonté de transmettre. En 1927, il crée aux Sablons (Isère) une communauté d’artistes dans un ancien couvent désaffecté : Moly Sabata. La maison, située au bord du Rhône, est souvent inondée lors des crues, ce qui lui vaut ce nom signifiant « pieds mouillés ». Des artistes lyonnais le rejoindront : Paul Régny, Daniel Gloria, Andrée Lecoultre, René-Maria Burlet…  Là-bas, la vie est monastique, sans confort et en autarcie, représentative de la démarche de son chef de file : confondre l’art, la vie et la foi en Dieu.

    « Sa peinture ne sera pas entièrement religieuse, mais elle se situe dans la mouvance qui voit du sacré dans toute œuvre. Et il appelle ses autres toiles, des œuvres pour la contemplation, qui ont le but d’élever l’homme ».

    À quelques exceptions, ce cubisme n’est pas flamboyant, on le constate en parcourant l’exposition. C’est une sorte de discrétion et de modestie des différents peintres après la guerre. Comme si on avait voulu avoir une délicatesse avec le monde après ce qui venait de se passer ».

     d'après Isabelle Brione

        

    Au musée de Fourvière , à Lyon, une exposition vient de lui être consacrée  mais elle s'achève demain...Dommage ! 

     

     

                       

    Crucifixion, projet pour l’église Sainte-Blanche de Serrières,                    d’Albert Gleizes.  Collection du centre Pompidou, Paris.  DR


  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Janvier à 14:33
    eMmA MessanA

    Le tableau sur lequel s'achève ta page, est-ce un collage ?

    2
    Samedi 14 Janvier à 14:43

    non,Emma, je ne le pense pas, je ne pense pas que Albert Gleizes pratiquait le collage, du moins je n'ai rien trouvé qui l'indiquât..merci pour ton passage

    3
    Samedi 14 Janvier à 15:20

    J'aime bien le deuxième tableau!

    4
    Samedi 14 Janvier à 16:13

    C'est très intéressant, et comme mes camarades, j'aime beaucoup le dernier tableau pour son originalité, son expressivité et sa belle harmonie, sa sobriété et son équilibre dans les couleurs aussi... Merci pour ces découvertes.

    5
    Samedi 14 Janvier à 17:21

    Merci Gazou de nous faire découvrir cet artiste méconnu qui mérite d'être tiré de l'oubli 

    6
    liedich
    Samedi 14 Janvier à 18:19

    Merci. Déjà reçu. Que de couleurs !!! A tout bientôt. M.C.

    7
    Samedi 14 Janvier à 19:05
    LADY MARIANNE

    merci pour ta participation au tableau du samedi-
    c'est sobre , pas d'éclat dans les couleurs- de la discrétion-
    un article intéressant- bisous-

    8
    Samedi 14 Janvier à 20:32
    Durgalola
    On dirait le Christ sur le dernier tableau. Bises et merci.
    9
    Samedi 14 Janvier à 21:48

    superbe toile ..la première en haut de ton article et grandiose ...bisousde nous deux

      • Dimanche 15 Janvier à 18:29

        Merci pour votre passage à tous les deux

    10
    Dimanche 15 Janvier à 08:30

    "Délicatesse avec le monde", c'est une belle expression qui correspond bien à ce que tu nous montres. Gleizes quel nom pour un artiste ! Son humilité vient peut-être de là !

    11
    Dimanche 15 Janvier à 15:31

    j'aime la 1°...merci pour cette présentation selon ton coeur

    12
    Dimanche 15 Janvier à 16:02

    Je ne connaissais pas cette histoire artistique de Serrières et Sablons

    Cette semaine, c'est étonnant, j'ai récupéré du papier d'emballage exactement dans ces tons de brun-sable et de bleu-gris et dans un atelier de Maison de quartier on s'est orienté vers des collages en pensant à quel espace laisser entre les papiers, le thème étant "Passage"!

    Peut être n'a-t-il pas procédé au collage mais les effets produits surtout dans le deuxième tableau sont ceux des papiers kraft.

    Avec ce peintre, ce qui est singulier c'est l'intention de concrétiser les échanges par le cubisme: peinture, céramique, musique, architecture...

    Je me suis demandé ce qu'étais devenu ce lieu, qui avit été l'abri de Soeurs, Sabata: c'est la Résidence d'Artistes de la Fondation Albert Gleizes

    http://www.moly-sabata.com/

    Je découvre aussi qu'une femme de cette communauté artistique sous les auspices de Gleizes a eu une grande place dans la traduction de ces recherches pour en imprégner la vie quotidienne et sans doute pour une diffusion de proximité avec aussi un rôle de passeuse et d'éducation populaire: Anne Dangar, avec des couleurs en effet sobres et mates elles aussi

    http://www.commune-sablons.fr/dangar.aspx

    https://www.youtube.com/watch?v=C3PdaUzp0I4

    13
    Dimanche 15 Janvier à 16:17

    Gazou

    Merci de m'avoir fait découvrir Albert Gleizes dont je n'avais jamais entendu parler.

    Ceci étant il faudra que je prenne des cours sur le mouvement cubiste car je t'avoue franchement que ce n'est pas trop ma tasse de thé.

    J'ai quelques difficultés à comprendre le message que les peintres cubistes veulent faire passer en représentant des objets analysés, décomposés et ré-assemblés en une composition abstraite.

    C'est pourquoi j'aimerais qu'on me l'explique.

    Amitié

    Renaud

    14
    Lundi 16 Janvier à 09:55

    Bonjour Gazou,

    Ce qui me frappe d'emblée, à la première vue, c'est le mouvement dans les sujets traités sur ses toiles... J'ai vraiment l'impression que ça bouge, que c'est vivant... Ce qui donne vraiment une étrange sensation.

    Encore une belle découverte (même si le nom de Gleizes parle à ma mémoire). Merci.

    Bon lundi.

    FP

    15
    Mardi 17 Janvier à 23:51

    Je ne sais jamais trop si j'aime ou non... mais chaque découverte me laisse un goût d'inachevé.

    Passe une douce soirée Gazou. Merci pour ces deux tableaux.

    16
    Mercredi 18 Janvier à 19:40

    Dans ce style on rêve bien

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :