• Le soleil  ! enfin !

    Depuis ce matin c'était grisaille et encore grisaille !

    Je vais partir me promener...

    De plus, il n'y a pas de vent...

    Dieu sait quel temps nous réserve demain...

    Je continue ma collection de boîte aux lettres, j'aime beaucoup ce papillon qui l'illumine et nous laissecroireque toutes les nouvelles qui parviennent dans cette boîte sont légères et joyeuses

     

    Comme quoi, il ne faut pas grand chose, parfois, pour que la réalité se métamorphose...parfois


    8 commentaires
  • Afficher l'image d'origine

    Ce tableau est connu sous le nom de "Toussaint"

     

    Raoul Dufy fut peintre, dessinateur, graveur, illustrateur de livres, céramiste, créateur de tapisseries et de mobilier, décorateur d'intérieur et d'espaces publics et décorateur de théâtre.

     

     "La joie de vivre et de dévoiler la vie soutient chaque tableau, chaque gouache, chaque dessin. Dufy promène un regard émerveillé sur le monde et nous invite à une fête qui n’a rien de superficiel et de mondain. « Si je pouvais exprimer toute la joie qui est en moi ! » disait-il. Il y est largement parvenu, et peu d’œuvres sont une telle invitation à cheminer vers un horizon de bonheur."


    16 commentaires
  •   " Comment cultiver la légèreté, l'allégresse?

    Le secret serait-il de renouveler à chaque aube le voeu de bonté?

    Bienveillance, préjugé favorable, oubli de l'offense générosité et magnificence, aisance et grâce;

    Aller vers ce qui vient,les mains nues, le coeur simple, sans anxiété, sans impatience.

    La joie du vif plutôt que le poids du mort.

     

    Délivrer les sources

    Célébrer les silences

    et leur ouvrir les ailes,

    crier la vie muette, timide, désarmée,

    ameuter les rêves....

     

    Acquiescer aux temps de deuil qui scandent notre existence...

    Résister vigoureusement aux puissances de désagrégation qui nous convaincraient de l'inutilité de tout combat et nous inclineraient trop tôt vers les renoncements. Nourrir les croissances et les émerveillements."

                          Colette Nys-Mazure


    8 commentaires
  • Je découvre que le texte que j'ai  donné hier, je l'avais déjà mis sur mon blog et qu'alors il était attribué  à un poète américain du XIXe  siècle Samuel Ullman...Qu'importe, c'est un beau texte qui nous redonne du courage et qui mérite qu'on le lise plusieurs fois

    aujourd'hui, ces quelques mots seulement

     

    "Dépasser ce qui nous oppose,

    Multiplier ce qui nous unit"

                          Jean d'Ormesson

     

       Bonne soirée à tous.


    7 commentaires
  •  

    " La jeunesse n'est pas une période de la vie, elle est un état d'esprit,

    un effet de la volonté, une qualité de l'imagination,

    une  victoire du courage sur la timidité,

    du goût de l'aventure sur l'amour du confort.

     

    On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années:

    on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.

    Les années rident la peau;renoncer à son idéal ride l'âme.

     

    Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs

    sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre

    et devenir poussière avant la mort.

     

    Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille.

    Il demande comme l'enfant insatiable: Et après?

    Il défie les événements et trouve la joie au jeu de la vie.

     

    Vous êtes aussi jeune que votre foi.

    Aussi vieux que votre doute.

    Aussi jeune que votre confiance en vous-même.

    Aussi jeune que votre espoir,

    aussi vieux que votre abattement.

     

    Vous resterez jeune

    tant que vous serez réceptif.

    Réceptif à ce qui est beau, bon et grand.

    Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.

     

    Si un jour votre coeur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme,

    puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard."

     

                              attribué à Douglas Mac Arthur


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires