• Afficher l'image d'origine

     Georges Joussaume vit à la Rochelle.

    Il a fait des expos en Europe et aux Etats Unis

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

    "Les oeœuvres de Georges Joussaume révèlent une âme plus qu'un peintre et plus encore qu'un homme. À travers ses « Icare », ses « Ophélie », on voit comme le rêve éveillé d'un philosophe.

    Qui, tout en dissertant sur la chute, se laisse aller à rêver d'un autre monde. Fait de légèreté, de douceur, au milieu parfois de quelques violences inévitables et même salvatrices ! Grâce à des nus plus ou moins visibles, plus ou moins cachés, des teintes claires, subtiles (des bleu pastel, des roses…) mêlées à des rouge sang, des bleu dur, du noir. Le tout laissant effleurer des émotions pleines de sensualité, d'élégance. Chacun peut y voir d'autres choses. Après tout, si la peinture c'est la vie, elle est multiple, fugace et éternelle, tout cela ensemble.

    Chaque visiteur peut bien voir dans les toiles de Joussaume ce qu'il voudra, au moins n'en ressortira-t-il pas complètement indemne et sans impression. Et c'est sans doute là la plus belle preuve d'un grand talent : donner du bonheur et ne pas laisser indifférent."

     

    peinture La Rochelle exposition Charente Maritime  Goerges Joussaume photo  Georges Joussaume, Nouvelle Figuration


     

    L'Atelier de Georges Joussaume 8, rue Delayant 17000 La Rochelle

    Galerie Art Espace 83, La Rochelle

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    "Vaincre l'ange rebelle,

    ce n'est pas l'annihiler;

    c'est l'intégrer à soi, l'apprivoiser, le contrôler,

    au lieu d'être son esclave.

    Le diable tout puissant et effrayant se métamorphose en chien de garde fidèle.

    En terrassant le dragon, Saint Georges accède enfin à son trésor :

    la princesse devenue prisonnière."      E. Brasey (Les anges rebelles)

     

                                                                                        


    11 commentaires
  • <iframe src="http://www.francemusique.fr/player/export-reecouter?content=120559" width="481" frameborder="0" scrolling="no" height="137"></iframe>

     

     

    Ce matin, en déjeunant, j'écoute France Musique, j'écoute rarement la radio dès le matin, mais j'ai été bien inspirée...

    L'invité de marque de la journée est Renaud Capuçon, le célèbre violoniste.

    Il fête aujourd'hui ses quarante ans.

    Il parle  de ceux qu'il a admirés et qui nous ont quittés.

    A un moment, on entend la voix de Yehudi Menuhin qui nous dit jouer de la musique  pour

    "donner de la voix à ce qui n'a pas de voix"

    et je me dis que nous devrions tous avoir cette intention dans notre  tête.

    Tant d'êtres humains passent sans avoir jamais été entendus, sans avoir pu exploiter les dons qui étaient les leurs, sans en avoir profité et sans que les autres aussi en profitent.

    Tant de gâchis !  

    Alors qu'il suffirait parfois d'un sourire , d'un mot, d'une musique, d'un rien pour qu'il ose montrer ce qu'il est, pour qu'il se sente accepté

     


    18 commentaires
  • " Par amour, la statue sourit.

    Personne ne le remarqua.

    Hé ! Que voulez-vous ! C'est la vie,

    On est statue ou pas.

     

    Les maisons sont faites de pierres.

    Elles tombent malgré cela.

    Que voulez-vous ! C'est la matière,

    On est maison ou pas.

     

    N'empêche que, sur cette pierre

    Et sur la statue que voilà,

    J'écris avec de la lumière;

    Que voulez-vous ! C'est ma manière,

    On est poète ou pas. "                  Maurice Carême

     

    Et vous, avec quoi écrivez-vous?

    Moi, j'aimerais bien écrire avec de la lumière et voir mon chemin s'éclairer à mesure que j'aligne mes mots...

    Josette Magnon Josette Magnon


    16 commentaires
  • " La facilité est mauvaise conseillère.

    C'est une maîtresse molle qui vous passe tout.

    Il faut, pour aller chercher au fond de soi le meilleur, lui résister.

    C'est en cela que transpiration et inspiration sont complémentaires.

    Ecoutons Braque :"J'aime la forme qui corrige l'émotion".

    Or c'est le travail qui détermine la forme et qui finit par donner à l'émotion personnelle du créateur un caractère universel.

    Le sculpteur, le peintre, le compositeur, le poète utilisent toutes les armes de leur technique pour donner à l'oeuvre, dans sa mouture définitive, les apparences d'un jaillissement spontané malgré tout le temps passé.

    Stravinski dit : " La nécessité d'une contrainte délibérément acceptée prend sa source dans les profondeurs même de notre nature. C'est le besoin d'un ordre sans lequel rien ne se fait et avec la disparition duquel tout se désagrège. On aurait tort d'y voir une entrave à la liberté, laquelle est juste empêchée de devenir licence..."

    Oui, Brel a raison quand il affirme :"Le talent , c'est du travail qui ne se voit pas"

    Invisible, certes, mais quel travail !

    Et je ne suis pas loin de penser, comme Jean-Louis Murat :

    " L'inspiration? Un truc inventé par des branleurs sans talent. Je ne l'attends jamais, l'inspiration, elle vient avec le travail et la discipline"

     

    C'est un extrait du livre

    "L'art d'écrire une chanson" paru chez Eyrolles

    et écrit par Claude Lemesle, auteur de très nombreuses chansons françaises et animateur d'ateliers d'écriture

     


    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires