• ESt-ce possible? 

    Eh bien , oui, ça l'est...

    Ce matin, je me rends  chez Aldi à 9 heures pour assurer une permanence pour l'opération chariots des restos du coeur...je dois aussi y retourner demain à une autre heure car ils n'ont pas assez de monde...

    Hier, j'ai bien regardé mon carnet pour être sûre que ma mémoire était bonne et  que je ne me trompais pas d'heure.

    Quand j'arrive, la responsable me dit : j'ai dû me tromper, je croyais que c'était une autre personne qui devait venir...

    En effet une autre se présente et s'inquiète car elle n'est pas libre plus tard...

    Je propose alors de revenir puisque je n'ai rien d'autre d'obligatoirement prévu pour la journée...

    En arrivant chez moi, je vérifie sur mon carnet, persuadée, puisque j'ai vérifié la veille ,que c'est l'autre qui a fait erreur...

    Eh bien non, c'est moi ! J'ai bien vérifié ...

    mais j'ai lu ce qui était dans ma tête et pas du tout ce que j'avais inscrit sur le carnet et j'ai inversé les deux horaires : celui d'aujourd'hui et celui de demain....

    Je suis partagée entre le rire (quelle maudite tête) et la rage !

    Mais puisque tout s'est bien arrangé , mieux vaut en rire et se promettre d'être plus attentive la prochaine fois !

    Ce n'est pas en se faisant la guerre que l'on peut progresser !


    11 commentaires
  • Je suis dans un noir et long cortège.

    Ah ! quel douloureux sortilège

    m'oblige à suivre sans frémir

    les funérailles de mes désirs

    avant même qu'ils soient nés.

     

    Ainsi gémissait la pauvrette et elle déplorait un si triste destin.

    Ainsi chemina-t-elle longtemps.

    Puis, un jour, elle fit un rêve :

    elle avançait en rampant dans un tuyau, elle ne savait où elle allait

    mais continuait cependant....Elle croisait sur les côtés des épaves  sans visage,

    des épaves avec un masque qui ne bougeaient plus et attendaient seulement

    que quelqu'un leur vienne en aide....

    Soudain elle réagit : si elle continuait, elle serait bientôt une de ces épaves...

    Déjà , l'air commençait à lui manquer...

    Soudain, elle comprit : son destin était entre ses mains...alors brusquement

    elle fit demi-tour, fit appel à toutes ses forces pour retrouver l'air libre

    et elle se redressa et dit :

    IL FAUT RENONCER AU RENONCEMENT

    Mes rêves, il m'appartient de leur donner vie.

     


    19 commentaires
  •  

     

     

    Mathilde,

    petite fille
    pas tout à fait comme les autres,
    tu vas ton bonhomme de chemin
    tout doucement.
    Tu progresses
    sans rien perdre de ta naîveté,
    dans ce monde en délire,
    qui dans sa rapidité
    oublie de se dire
    que la vie est faite pour aimer.
    Tu es là pour nous le rappeler

    Tu vas vers l'autre
    que tu rencontres pour la première fois
    comme s'il était ton frère ou ta soeur,
    ton père ou ta mère.
    Tu lui donnes la main
    et tu lui dis : tu es très gentil,
    tu es très sympathique ;
    Tu lui dis encore :
    je t'inviterai pour mon mariage
    et en quelques mots,
    tu donnes un tableau idyllique
    de ce temps où tu seras grande
    et d'où seront bannis
    bien entendu
    toutes les misères.

    Tu ne sais pas
    tout ce qu'ils savent les autres
    mais tu sais que la vie,c'est le partage
    et tu demandes à chacun
    cette part d'amitié
    sans laquelle
    tu ne saurais respirer.

     

    17 commentaires
  • les

    les P'tits coeurs

     

    Ce fut une soirée très amicale

    à Eurre, dans un petit village près du nôtre.

    Des gens de la région ont décidé de faire un spectacle au bénéfice de l'association "Envol Madagascar" qui a déjà réalisé

    des actions importantes : création d'un puits,pose d'un panneau solaire, financement d'un enseignant, rénovation du toit

    de l'école, aide à la création et au fonctionnement d'actions locales...

    c'est le groupe "Les petits coeurs" qui chante "a capella" des chansons françaises, qui les chante et qui les danse

    avec un plaisir évident et communicatif...

    Puis ce sont les jeunes danseuses de "Melt on scene" qui nous font une chorégraphie... Les acrobates de "Pyra Link"

    se joignent à elles pour les danses suivantes....

    L'atelier théâtre de Upie,( un autre village voisin) vient nous conter, à leur façon, les mésaventures de Phèdre et Hyppolyte...

    et, de nouveau, de la chanson française avec le groupe "Coco&Co" et avec Valérie qui nous chante Edith Piaf

    Un improvisateur, Eric Lallau, fait le lien entre les différentes parties et nous conte quelques histoires...

    Eric Lallau

    Ce ne sont presque que des amateurs mais  ils ont répété et répété  et ils y ont mis tout leur coeur et leur joie de vivre

    et leur prestation est de qualité....

    La salle est archi comble,   il y a une majorité de gens qui se connaissent et le bonheur de se retrouver est palpable...

    Parmi les personnes qui jouaient et chantaient, nous connaissions plusieurs personnes et nous avons été ravis de constater leurs progrès.

    C'était vraiment une délicieuse soirée...Je n'ai qu'un regret : celui d'avoir oublié mon appareil à photo

    et donc de n'avoir aucune photo de la soirée....Vraiment dommage!


    11 commentaires
  •  

    Il y a quelques jours je recevais ce mail et il m'a semblé tellement juste que j'ai envie de partager cela avec vous    «Marche face au soleil sans craindre la brûlure du bonheur et laisse ton ombre lutter contre les ténèbres dans ton dos.»
    – Li-Cam


    On se demande parfois comment on peut bien être heureux malgré les difficultés qui présentent le bout de leur nez, malgré les injustices que l’on peut observer, malgré tous ces drames qui font l’actualité…

    Or, la véritable question est plutôt : «Comment pouvons-nous ne PAS être heureux malgré tout?». Oui, comment pouvons-nous dire non à la paix lorsqu’on sait que l’avoir est la seule façon de la partager? Comment pouvons-nous dire non à la joie – à cet alignement qui nous amène à être particulièrement vibrants, aimants, généreux et rempli de solutions inspirées – par solidarité pour ceux que l’on veut aider? Comment pouvons-nous imaginer, ne serait-ce une seule seconde, que nous déconnecter de notre nature profonde puisse nous aider à relever les défis et à avancer?

    Le bonheur n’est pas le résultat, mais la clé pour y arriver.

    Et je vous en souhaite une méga dose en cette si belle journée… :-)

     

    Marie-Pier

     

    P.-S. Merci de partager ce message avec vos proches si vous pensez qu’il pourrait ensoleiller leur journée! D'ailleurs, si vous recevez ce courriel d’un ami qui a eu la gentillesse de le partager avec vous, notez que vous pouvez vous abonner sans frais à Matin Magique sur http://www.matinmagique.com et recevoir de petites doses de magie – comme ce message – directement dans votre boîte courriel. Je serais ravie de vous accueillir dans la grande famille magique. :-)

    Vous pouvez partager ce message sur Twitter ou avec vos amis Facebook en les invitant à aller le lire à cette adresse : http://matinmagique.com/ot11.html



    8 commentaires